Selon une étude* réalisée par Karima Bouaiss, maître de conférence à l’IAE de l’Université de Poitiers, sur les femmes administrateurs au sein des conseils d’administration en 2013 publiée par la Fédération des femmes administrateurs, on compte seulement quatre femmes présidentes de conseils de surveillance de sociétés du SBF 120 : Elisabeth Badinter (Publicis), Vivienne Cox (Vallourec), Danièle Ricard (Pernod Ricard) et Marie-Hélène Dick Madelpuech (Virbac). Portrait de ces quatre femmes dirigeantes.

Elisabeth Badinter (Publicis)

Élisabeth Badinter est présidente du conseil de surveillance du groupe publicitaire Publicis, fondé par son père, Marcel Bleustein-Blanchet. Elle est cependant plus connue pour ses réflexions philosophiques qui interrogent le féminisme et la place des femmes dans la société que pour son rôle en tant que présidente de Publicis, dirigé par Maurice Lévy. Agrégée de philosophie, spécialiste du siècle des Lumières, elle a été maître de conférences à l’École polytechnique. Depuis 1996, elle est également la deuxième actionnaire du groupe Publicis, dont elle détient 10,99 % du capital et 19,92 % des droits de vote. Ce rôle lui vaut des critiques concernant les « représentations sexistes de la femme » dans le domaine publicitaire.

Vivienne Cox (Vallourec)

De nationalité britannique, Vivianne Cox a été nommée en mai 2013 à la tête du conseil de surveillance du groupe Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium destinées principalement aux marchés de l’énergie (pétrole et gaz, énergie électrique.) Diplômée de l’Université d’Oxford et de l’Insead,  elle a travaillé pendant 28 ans au sein du groupe BP dont elle a été la directrice générale de la Division Gaz, Électricité et Énergies Renouvelables (2004-2009). Son expérience dans le domaine de l’énergie a joué en faveur de sa nomination. Elle est également administratrice et membre du Comité des nominations et du Comité du développement durable de Rio Tinto Plc (depuis 2003), administratrice et membre du Comité du développement durable de BG Group Plc (depuis 2012) et administratrice, membre du Comité d’audit et du Comité des nominations et des rémunérations (depuis 2012) et Senior Independent Director (depuis 2013) de Pearson Plc.

Danièle Ricard (Pernod Ricard)

Fille aînée de Paul Ricard, fondateur de la Société Ricard, Danièle Ricard a été nommée en août 2012 présidente du conseil d’administration du groupe Pernod Ricard, leader mondial du secteur des vins et spiritueux. Elle est comme Elisabeth Badinter une “héritière”. Elle a débuté comme attachée de direction et administrateur de la Société Ricard entre 1967 et 1975, avant de devenir PDG de la Société Paul Ricard jusqu’en 2004, puis présidente du directoire en 2005.

Marie-Hélène Dick Madelpuech (Virbac)

Marie-Hélène Dick Madelpuech est présidente du conseil de surveillance du groupe Virbac, fondé en 1968 par son père Pierre-Richard Dick. Ce groupe, spécialisé dans la recherche, la production et la commercialisation de médicaments vétérinaires, occupe aujourd’hui la place de 8e groupe pharmaceutique vétérinaire mondial. Elle dirige également Panpharma, un laboratoire pharmaceutique indépendant spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de médicaments génériques injectables, principalement à destination des hôpitaux.

Pour télécharger l’étude, cliquez ici.



Article précédentLes meilleures citations d’Albert Einstein
Article suivantGénération Y : exploitez leurs atouts !
Sophie Lhameen
Sophie Lhameen, journaliste multimédia (web et print), a travaillé pendant 15 ans comme journaliste spécialisée sur l'Afrique avant de devenir en 2008, rédactrice en chef adjointe du magazine Le MOCI (Moniteur du commerce international) jusqu'en janvier 2013. Ses centres d'intérêt : l'entreprise, le management, les ressources humaines, l'emploi, l'économie, l'intelligence économique et de l'international. Google+