La pause cigarette pose de plus en plus de problèmes : non seulement elle s’avère difficile à réglementer par l’employeur, mais elle divise en opposant fumeurs aux non fumeurs qui se sentent de plus en plus lésés. Selon une étude menée par le cabinet de recrutement Robert Half auprès de 200 directeurs administratifs et financiers (DAF) en décembre 2013, 81% d’entre eux déclarent que les pauses peuvent entraîner des problèmes de gestion du temps et de performance et 62% sont confrontés à une montée des revendications des non-fumeurs s’estimant lésés par rapport aux fumeurs en matière de temps de pause. Explications.

Gérer la pause : un casse-tête

La pause cigarette est pour 81% des DAF interrogés un véritable casse-tête. Souvent laissées à une libre appréciation responsable des salariés, les pauses s’avèrent ainsi « parfois » problématiques pour 63 % des DAF, voire « souvent » pour 18% d’entre eux. Cette majorité est révélatrice de la difficulté à établir un équilibre entre ce qui relève d’un accord tacite entre une entreprise et ses collaborateurs sur la gestion individuelle des pauses et une réglementation et/ou une définition contractuelle. Face à cette difficulté pour gérer ces temps de pauses, et pour prévenir tout conflit individuel, 67% des entreprises ont choisi d’en réglementer le nombre (40%) ou la durée (27%).

Les non fumeurs s’estiment lésés

Autre constat : la montée en puissance des revendications des non fumeurs. Selon l’enquête, 62 % des DAF sont confrontés à une montée des revendications des non-fumeurs s’estimant lésés par rapport aux fumeurs en matière de temps de pause. Avec la diminution globale du nombre de fumeurs et celle des espaces réservés à la tabagie, les tensions sur les questions de performance, ce temps accumulé pour «en griller une» entraîne un sentiment d’iniquité qui n’est pas négligeable. 47% des DAF observent «parfois» une augmentation des critiques des non-fumeurs sur ce sujet, 15% « souvent ».

L’adoption croissante de la cigarette électronique par nombre de fumeurs pourrait résoudre ce problème, mais à condition qu’elle soit autorisée dans les locaux… Mais là aussi elle peut être source de discorde, de nombreux non fumeurs étant gênés par la cigarette électronique.

Témoignez ! Et vous, êtes-vous pour ou contre la réglementation de la pause cigarette ? En tant que non fumeur, êtes-vous gêné par les fumeurs ? Que pensez-vous de la cigarette électronique au bureau ? N’hésitez pas à nous faire part de vos témoignages dans les commentaires de cet article ou bien sur un format plus long que nous allons publier dans une nouvelle rubrique qui sera consacrée à vos témoignages !