Le parcours brillant Mo Gawdat et sa remise en question

Mo Gawdat est l’incarnation même de la réussite. Des études brillantes, un parcours entrepreneurial, une carrière brillante (Microsoft, IBM, Google X), un gros salaire, une famille unie… Il le reconnaît, au début des années 2010, il a tout, mais il n’est pas heureux, envahi par un sentiment quotidien d’insatisfaction. Pour y remédier il s’attaque à la recherche du bonheur, littéralement et au sens scientifique du terme, en partant des mécanismes du cerveau. En bon ingénieur, il trouve ce qu’il appelle « l’équation du bonheur » et commence à l’appliquer avec succès sur lui-même.

Transmettre son équation à un milliard de personnes en 5 ans

En 2014, la mort accidentelle de son fils met sa formule mathématique à rude épreuve, et à sa grande surprise elle fonctionne. Malgré son chagrin, Mo Gawdat est heureux, et décide de rédiger l’ouvrage « Solve 4 happy » pour partager sa découverte. Aujourd’hui, de conférences en formations animées par lui ou d’autres, bouche-à-oreille et réseaux sociaux aidant, Mo Gawdat espère faire profiter de sa méthode à 1 milliard de personnes en 5 ans.

Le bonheur de chacun corrélé au niveau de ses attentes

La formule est simple : pour lui le bonheur dépend avant tout de vos attentes. L’équation qu’il propose dans « Solve 4 happy » met en corrélation le niveau du désir (pour un événement ou une situation) et les faits tels qu’ils se déroulent réellement. S’il est supérieur à l’événement, vous êtes malheureux et à l’inverse, vous êtes heureux. Dit autrement en toute logique, si vous diminuez vos attentes de la vie, vous serez plus heureux, même si évidemment, vous ne devez pas renoncer à vos rêves. Tout est question de dosage. Et pour appuyer son équation, Mo Gawdat donne l’exemple du bébé qui est heureux tant que ses besoins essentiels (nourriture, sécurité, affection) sont comblés, et qui plus il grandit voit ses besoins se complexifier et ses priorités changer. Le bébé naît avec un capital bonheur qu’il perd au fur et à mesure que ses attentes s’intensifient.

Un travail quotidien pour augmenter votre courbe du bonheur

Pour Mo Gawdat, il faut continuer à se fixer des objectifs et avoir des rêves. Pratiquer l’équation du bonheur consiste à faire des ajustements quotidiens entre les attentes et les faits, à relativiser les événements qui surgissent, les analyser, identifier pourquoi vous êtes déçu ou malheureux. C’est un vrai questionnement, explique-t-il, pour vraiment comprendre vos désirs et leurs origines, les replacer sans cesse sur votre échelle d’évaluation. Un travail au quotidien qui amène peu à peu à augmenter votre courbe du bonheur.

Contrôler ce qui est contrôlable

Un autre point de vigilance est le besoin de contrôle qui caractérise notre société. Comme beaucoup de cadres, vous estimez peut-être que vous pouvez maîtriser votre carrière professionnelle, votre quotidien, votre trajectoire de vie. Pourtant, comme l’explique Mo Gawdat, il n’en est rien, et quand vous en prenez conscience, vous êtes malheureux. Les seules choses que vous pouvez contrôler sont vos actions et votre attitude. Alors, si vous lâchez prise et gardez seulement ces deux variables à l’esprit, le bonheur devient accessible.

[asa]203594774X[/asa]

Le bonheur mis en équation 6-7-5

Et le bonheur en chiffres, pour Mo Gawdat, cela donne la suite 6-7-5.
– 6 correspond aux 6 grandes illusions dont vous devez vous débarrasser pour être heureux, résumées avec les 6 mots-clés : pensée, égo, connaissance, contrôle, temps et peur.
– 7 pour les « 7 angles morts » qu’il faut connaître, car ils influent les perceptions et faussent l’analyse de la réalité, avec les mots-clés : supposition, filtre, prédiction, souvenir, étiquette, émotion, exagération.
– 5 correspond aux 5 vérités absolues à embrasser pour être heureux, à savoir : vivre l’instant présent, s’aimer et aimer, accepter la mort, accepter le changement, accepter le dessein.
Être heureux serait donc plus simple qu’il n’y paraît, selon Mo Gawdad, à condition de comprendre votre fonctionnement interne puis de changer votre manière de réfléchir, en faire une question d’habitude et d’ancrage dans le temps.

Solve 4 Happy et les projets de Mo Gawdat

Après le succès de « Solve 4 Happy », Mo Gawdat a démissionné du poste de directeur exécutif de Google X* pour se consacrer à sa méthode du bonheur. Il a déjà enseigné son équation auprès de 2 000 personnes de l’équipe Google, a formé chez Mastercard, Booking ou encore Saleforces au bien-être au travail et transmis sa vision du bonheur. Son objectif : diffuser sa méthode à travers le monde pour rendre 1 milliard de personnes plus heureuses d’ici 5 ans, qui à leur tour « contamineront » les autres de leur joie et de leur compassion, pour une société plus heureuse, partout dans le monde.

Lecture associée  Harvard : la formule du succès menant au bonheur

*Google X appartient à Alphabet Inc.dirigé par Sergey Brin, l’un des cofondateurs de Google, mène des travaux sur les innovations de rupture en lien avec la robotique et l’intelligence artificielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.