Sylvain Audinovski crédit photo Sylvain Audinovski

La musique, une langue universelle qui conduit au monde sensible de chacun

À l’écoute de la musique, le mental se déconnecte et laisse place aux émotions et à l’inspiration. Cet état propice à l’éclosion et à la transformation peut être atteint partout. Alors comment le mettre à profit des entreprises ? Par l’orchestre utile.
La transformation est sur toutes les lèvres. Tout change, les business models doivent s’adapter et l’activité pivoter. Et les équipes dans tout cela ? Elles observent, participent… ou subissent une situation peu simple à apprivoiser. Le climat lié à la transformation devient même parfois anxiogène : accélération du temps, encombrement d’informations, perte de sens, freins, blocages, et désunion émergent. Certains collaborateurs s’engagent moins ou n’arrivent plus à travailler ensemble. L’organisation risque alors l’implosion, tandis qu’elle aurait précisément besoin de la pleine cohésion de ses membres !
J’ai ainsi le souvenir d’un grand Groupe qui devait relever le défi de la mise en œuvre d’une nouvelle norme internationale particulièrement complexe. Le temps était compté et une équipe de 300 personnes menait à bien la mission. La pression du temps s’accentuait, le projet ne progressait pas assez rapidement, et les équipes s’usaient. Dans ce contexte, les dirigeants et les managers ont souhaité établir une dynamique collective beaucoup plus puissante, à la hauteur de l’enjeu. La nécessité d’une prise de conscience devenait urgente, pour renforcer la cohésion, et apporter le supplément d’énergie dont les équipes avaient besoin.

La musique comme vecteur d’harmonie et de cohésion

La musique a été la solution. Une rencontre avec l’orchestre fut programmée. Naturellement, l’aspect allégorique de l’orchestre (un collectif en recherche d’harmonie), son modèle et son pouvoir émotionnel furent mis en valeur, comme le montrent de grands chefs d’orchestre (Bernstein, Talgam). Mais ce qui fit réellement la différence ce jour-là, fut d’oser aller plus loin… Le point clé consista à utiliser l’orchestre comme un champ nouveau d’expérience et de conscience pour ces équipes projet : l’orchestre en révélateur du sensible.
Ces derniers purent appréhender, pendant 2h, la création d’un opéra aujourd’hui, un exercice qui mobilise tous les métiers ; d’ailleurs, le mot opéra signifie « œuvre collective ». Les équipes purent réaliser l’importance de chaque rôle, mobiliser leurs propres ressources au contact de celles des artistes présents, et vivre un réveil intérieur.
Pour cette entreprise, l’accès à la musique fut un levier très puissant. Le changement fut visible dès le lendemain matin aux premières réunions. L’écoute et l’envie « d’y arriver » étaient revenues. La dynamique avait changé, les liens positifs vers un objectif commun étaient là. Le projet a accéléré de façon incroyable, il a rattrapé le retard, et il s’est terminé par un succès. La musique avait contribué à redonner envie aux équipes de puiser dans leurs ressources.

La corde sensible et le fil d’Ariane

Le secret de cette expérience fut de permettre aux participants non seulement de comprendre l’orchestre, mais surtout de les faire entrer dans une autre sphère, celle du monde sensible ; puis, au contact de leur sensibilité éveillée – propre à chacun, de faire émerger l’universalité et les ressources de tous… Ce jour-là, nous comprîmes que la présence de l’orchestre en entreprise prenait une nouvelle dimension : il ne s’agit pas de divertir, émouvoir … mais d’être utile. Utile à la connexion et la reconnexion, utile au changement de perception, au cœur de la transformation. Nous comprîmes que l’orchestre constituait un matériau fécond et multiple, qui fait de lui un accélérateur de la transformation. Nous avons renouvelé l’expérience pour des groupes plus petits (comex), pour d’autres attentes (émergence de talents, fusion de cultures), et sur des cycles de temps de plusieurs mois. À chaque fois, la présence de l’orchestre génératif est un fil d’Ariane qui permet aux personnes et aux organisations d’explorer toutes leurs ressources pour avancer très rapidement.
Aujourd’hui, le sens, la cohésion et les valeurs se remobilisent au contact du sensible. Et une telle utilisation de la musique dans les organisations nous confirme chaque jour notre vocation : plus que jamais ouvrir l’orchestre !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.