Les anglais ont un mot tout à fait approprié : « embrace ». Comme si vous cessiez de diviser la réalité entre ce que vous aimez et n’aimez pas mais pour tout prendre. Dans cette attitude, la solution vous trouverez…

Enigmatique ? Pas tant que cela…

Imaginez un conflit… Un employé qui s’oppose, veut votre place ou que sais-je encore. Au lieu de pester contre lui et surtout contre la situation, dites-vous que vous aimez le conflit. Oh chouette, une situation de conflit, vous allez apprendre quelque chose,  et remercier cet employé pour l’opportunité qu’il vous ouvre…
lecture connexe  Méthode Harvard : prendre plaisir aux conflits

Embrace the conflict. Bizarre ?

Pas vraiment. Imaginez un peu un feedback négatif que vous recevez. Votre première réaction ressemble plus à une envie de mordre ou d’aboyer qu’à un sourire. Et si vous veniez de trouver un trésor ? Creusez ce feedback pour trouver le bijou qu’il renferme. Piratez l’information…
Lecture connexe  Exploitez le conflit, il est source de performance

Embrace the feedback…
Etrange concept ? Anglicisme décalé… ?

En fait tout ceci a un sens. Votre appréhension des situations désagréables diminue considérablement votre capacité à les gérer. Vous travaillez souvent avec une simulation de conflit d’intérêt assez simple mais puissante. Dès que les personnes impliquées s’engagent et surtout s’impliquent dans le conflit, elles veulent le gagner. Dès lors que le débat est dépassionné, le groupe trouve facilement de multiples solutions. Au moins de quoi remplir une feuille de paper board a minima…
Lecture connexe  Comment gérer un feedback qui vous vexe

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Et si vous commenciez à « embacer » ?

A vrai dire, votre cerveau trouvera beaucoup plus d’éléments, donc de pistes de solution, s’il observe toute la réalité au lieu de se mettre à juger, fragmenter ou réduire. En mode stress, vous ramenez à ce que vous connaissez. Imaginez chercher vos clés sous un lampadaire éclairé dans une nuit noire. Il y a fort peu de chance qu’elles soient justement là…  « J’aime pas, je m’oppose, je me tends » sont contre-productifs… Laissez vous aller… Et puis les français ont une réputation à tenir…

Ils sont dit sur « embrasser »

« Qui peut lécher peut mordre, et qui peut embrasser peut étouffer. »  Alfred de Musset
« Ce qui ne peut être évité, il faut l’embrasser. » William Shakespeare
« On se croit naturellement bien plus capable d’arriver au centre des choses que d’embrasser leur circonférence. » Blaise Pascal
« Le mot “homme” est un terme générique qui embrasse les femmes. » Gérard de Rohan Chabot
« J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer. » Jean Racine
« Dès qu’on nous embrasse, il est bon de prévoir tout de suite l’instant où nous serons giflés. » Jules Renard
« Il n’appartient à aucune religion de faire violence à une autre ; un culte doit être embrassé par conviction et non par violence. » Tertullien
« Quand on veut dresser sa conscience, elle vous embrasse, en vous mordant. » Friedrich Nietzsche
« Vous croyez encore que l’on n’embrasse qu’avec les lèvres ; mais les vrais baisers sont des sourires. » Denys Gagnon
« On ne se jette pas dans des bras croisés. Même assoiffé d’affection, on n’embrasse pas les oursins. » Fatou Diome