credit photo europe-israel.org

La femme plus diplômée que l’homme

Les filles réussissent mieux que les garçons à l’école, tout en ne restant encore pas assez présentes dans les filières scientifiques et sélectives. Mais au total, les femmes sont aujourd’hui plus diplômées que les hommes. Selon cette étude de l’INSEE, leurs comportements dans la vie active ressemblent de plus en plus à ceux des hommes, leur part parmi les cadres étant passée de 31 % à 42 % en 20 ans. Néanmoins, leur activité s’interrompt plus souvent du fait des enfants, la femme étant 4 fois plus souvent à temps partiel que l’homme. Si la différence du revenu salarial selon le sexe a diminué depuis vingt ans, celui de l’homme reste supérieur en moyenne de quasiment un quart à celui la femme.

Femmes et hommes convergent de plus en plus dans les positions de cadres

Pour la première fois en 2013, le nombre des jeunes femmes cadres travaillant trois ans après leur entrée sur le marché de l’emploi travail, est quasi le même que celui des jeunes hommes. Depuis 2001, la femme cadre occupe de plus en plus de postes de management tout en accusant encore un certain retard, restant exposée au temps partiel et au CDD. Cette progression de l’accès des femmes au poste de cadres s’explique par leur forte présence dans la formation supérieure – notamment en master et doctorat -, et par les  dispositions législatives en faveur de l’égalité professionnelle. Pourtant à égalité de diplômes, les probabilités pour une femme de devenir cadre sont 30% moins élevées.

Le plan en faveur de l’égalité entre hommes et femmes

Le plan en faveur de l’égalité entre hommes et femmes défendu Marlène Schiappa vise notamment l’égalité professionnelle à l’égard des salariés à temps partiel, occupés à 80% par des femmes, qui bénéficieront des mêmes droits sur leur compte personnel de formation qu’un salarié à temps plein. Le numérique doit aussi ouvrir plus largement l’accès à l’emploi pour les femmes grâce à la Grande Ecole du numérique. Parmi la cinquantaine de mesures, les points importants à retenir :
420 millions d’euros prévus pour mettre en oeuvre ce plan
Nomination d’un référent égalité dans chaque établissement scolaire à la rentrée 2019
Atteindre 40% de filles dans les filières scientifiques d’ici à 2020
Sanction prévue pour l’entreprise de + de 50 salariés avec un écart « injustifié » de salaires hommes-femmes à partir de 2022 (pénalité jusqu’à 1% de leur masse salariale)
– Un congé maternité « équitable, plus lisible et plus favorable à une prise de congé réelle »
– Création d’une agence de mentorat pour permettre « aux femmes de franchir les obstacles parfois psychologiques et matériels » pour accéder à des  postes de chef
Quadruplement des contrôles de l’inspection du travail sur l’égalité de salaires hommes-femmes
– Mise en place d’un logiciel dans les entreprises de + de 250 salariés en 2019, et dans celles de 50 à 249 d’ici à 2020 pour identifier les écarts de salaires injustifiés
– Instauration d’une enveloppe de rattrapage salarial pour les femmes

Les articles de Cadre et Dirigeant magazine qui témoignent de cette évolution

Quand les femmes réussissent en affaires, l’économie s’améliore ! 
Les 7 femmes qui ont influencé Davos en 2018
Femmes d’influence : les entrepreneures à suivre sur la Twittosphère
Les incontournables du look gagnant de la femme cadre
Les meilleures citations sur la femme
Femmes, les clés de votre look
5 réseaux  de femmes créatrices d’entreprise
La femme est un meilleur dirigeant
Pourquoi la femme manage mieux que l’homme
Création d’entreprise : la femme a des idées à revendre !
Femme, mère et manager : 6 astuces pour gagner en sérénité
5 idées reçues sur la femme dirigeante 

*Etude INSEE 2017  (https://www.insee.fr/fr/statistiques/2586548)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.