La première, en tant que cadre vous avez intérêt à être visible et à développer votre employabilité en répondant à une logique individuelle tout en restant loyal vis-à-vis de votre employeur. Vous pouvez avoir des recommandations et des compétences mises en valeur sur les réseaux sociaux professionnels, comme LinkedIn en particulier. A contrario, si vous êtes dirigeant et disposez de peu de temps, votre intérêt est que votre entreprise et les valeurs que vous incarnez soient visibles et partagées, surtout si vous dirigez une TPE/PME dans laquelle celles-ci sont intimement liées à votre personnalité et à vos passions.

LinkedIn, Twitter et les sites… avec des exemples de dirigeants

Les cadres et les dirigeants sont de plus en plus présents sur le réseau professionnel LinkedIn alors que Viadeo est en perte de vitesse. LinkedIn offre un grand dynamisme dans le partage et les annonces faites sur des groupes thématiques en rapport avec vos centres d’intérêt ou le secteur d’activité de votre entreprise. Il est très facile de partager une nouvelle ou de rédiger un article comportant un lien vers le site de votre entreprise. Dans tous les cas de figure, pour le dirigeant, le site de l’entreprise reste le pivot de sa présence sur Internet. Certains patrons de grandes enseignes vont même jusqu’à tenir un blog comme M.-E. Leclerc avec De quoi je me mél

Donner de la visibilité à votre entreprise, à vos produits et services

L’objectif est de donner de la visibilité à votre entreprise, à vos produits et services. C’est un excellent vecteur de communication par lequel vous devez être exemplaire et entraîner vos salariés comme ambassadeurs de la marque. Axa l’a bien compris dans le cadre de sa transformation digitale, et démultiplie ainsi les messages par les cadres ce qui fait boule de neige. Des dirigeants d’entreprises plus technologiques comme Stéphane Richard (Orange) ou Xavier Niel (Free) sont très actifs sur Twitter alors que Carlos Ghosn a opté pour LinkedIn. La présence sur Twitter peut intéresser le dirigeant et le cadre plutôt dans des fonctions marketing, communication ou Internet/techniques.

[asa]274406663X[/asa]

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



La variable temps passé et le nécessaire retour sur investissement

Le temps passé est un investissement compte tenu des conséquences qu’il peut générer, même si le bad buzz est à maîtriser en restant vigilant et réfléchi sur ce qu’il convient de transmettre, sur le moment opportun, les différents codes, les outils, le rapport à l’image, etc. Vous retirerez de nombreux avantages, comme celui d’être en prise directe avec votre marché, de pouvoir anticiper les tendances et signaux faibles,  et échanger avec des clients, fournisseurs et prospects. Pour le dirigeant, c’est un excellent exercice, il convient de savoir se vendre soi-même avant de vendre sa marque et ses produits/services, mais aussi de faire passer des idées et humaniser la relation. Les réseaux sociaux ne se substituent pas au monde physique mais rajoutent un canal  pour toucher le cadre ou le dirigeant.

Publier régulièrement du contenu à valeur ajoutée

Quelques chiffres résument l’intérêt de la présence d’un dirigeant sur les réseaux sociaux sachant que les entreprises les plus innovantes ont une présence sur plusieurs outils. Dans tous les cas de figure, une règle s’impose aux dirigeants pour éviter d’être déceptif : publier du contenu régulièrement, apporter une valeur ajoutée – et pas uniquement autocentrée -,  et interagir avec sa communauté. En tant que dirigeant, vous pouvez le cas échéant déléguer une partie de votre communication à un collaborateur ou tweeter en personne, et indiquer clairement sur Twitter via vos initiales si le tweet émane de vous-même ou de votre équipe.