Publicité
Publicité

Ces signes évidents que vous devez quitter votre emploi

Le changement fait peur et le plus souvent vous êtes tenté par la solution d’attendre, de supporter un travail que vous endurez tous les jours. Lassitude, apathie, désintérêt,  souffrance morale…Vous passez  la plus grande partie de votre temps conscient à travailler, et vous vous laissez pourrir la vie . Zoom sur les signes évidents que vous devez quitter votre emploi. 

Une décision
déchirante à prendre

Vous souffrez et craignez de passer à l’action. Le changement vers l’inconnu vous effraie, pourtant il est évident que le meilleur moyen de « gérer » le changement est de le provoquer plutôt que le subir.  Votre but a toujours été de vivre et travailler dans une bonne entreprise, et à un poste dans lequel vous réussissez. Rester englué dans un travail inintéressant, une ambiance délétère, une pression insupportable, pire dans l’inaction et l’absence de perspective, peut nuire à votre équilibre et à votre avenir professionnel.  Dans un premier temps, mieux vaut entreprendre les démarches pour trouver les solutions avec vos collègues et votre hiérarchie.  Si malgré vos efforts, vous n’observez pas de grands changements, il est probablement temps d’aller ailleurs. C’est une décision déchirante, car vous avez adopté cette entreprise,  et devez revenir sur ce choix. Pour vous rasséréner, il existe des indices, des signes, des situations qui expriment de manière claire que vous avez à changer d’emploi.

PUBLICITE

Votre entreprise
se porte mal

Tout dépend de la taille de votre entreprise. Une grande peut céder une partie des activités ou se faire absorber. En revanche, si vous travaillez dans entreprise petite ou moyenne, vous devez rester vigilant, elle est le plus souvent fragilisée dans les années de démarrage ou les périodes de crise. Vous avez tout intérêt à vous renseigner en interne et à l’extérieur sur sa santé, si vous avez quelque inquiétude, il est fort probable que vous ayez raison, certains signes ne trompent pas : budgets rognés ou carrément supprimés, réunions de la direction générale à huis clos de plus en plus fréquentes, des cadres supérieurs désertent l’entreprise… Il est temps que vous vous posiez la question de votre place. Attendre d’être contraint de partir est la pire des situations pour retrouver rapidement un job.

Aucune évolution de carrière
ne se projette 

Certes vous pouvez continuer à assurer la même fonction surtout si vous réussissez, mais vous vous appauvrirez si vous n’apprenez rien de nouveau. L’emploi idéal est celui qui améliore vos compétences, vous permet d’acquérir une valeur ajoutée professionnelle, et vous enrichit. Si vous stagnez, sans perspective d’évolution, si vous constatez le même immobilisme chez vos collègues, il est plus que temps d’envisager votre départ.

PUBLICITE

Vous êtes coupé de l’actualité
et du futur de votre entreprise

Vous ressentez un certain malaise, on vous tient au courant une fois que les décisions sont prises, vous n’êtes plus invité à certaines réunions, vous ne rencontrez pas votre hiérarchie, ou si vous la cotoyez, elle vous parle surtout de votre passé, de vos résultats a priori moins bons que ceux des autres, en revanche rien ne filtre des projets de l’entreprise. Il y a de fortes probabilités pour que votre patron ne vous ai pas prévu pour contribuer à ses projets. Sauf à dissiper cette crainte, vous avez tout intérêt à regarder sur le marché de l’emploi.

Vous ne faîtes pas
confiance à votre patron

Une situation délicate et surtout pénible à vivre, au fil du temps vous perdez votre entrain, vous ne faites plus confiance à votre chef, et estimez que ses décisions mènent l’entreprise à sa perte. Rester cohérent avec vous-même revient à décider de partir avant que le bateau ne coule. Ce serait suicidaire de rester avec un patron dont vous doutez de la capacité à piloter l’entreprise.  Partez avant d’être obligé de le faire, rester avec lui à plus forte raison s’il a l’approbation de sa propre hiérarchie, ne peut qu’être néfaste à votre situation.

Vous allez travailler à reculons

Certes vous vous dîtes cela le lundi après un bon week-end, mais si vous le ressentez aussi les autres jours, il est temps de partir. Vous avez perdu le goût de votre job, sans parler de la passion ou du plaisir de retrouver des collègues. Sans enthousiasme le temps devient long, les tâches fastidieuses jusqu’à vous indifférer. A y réfléchir, vous vous levez le matin uniquement pour gagner votre vie et toucher votre salaire, ce qui est le pire mobile.

Votre équilibre
et votre santé sont compromis

Avec l’apathie et l’indifférence dans le travail, votre moral en prend un coup, quand ce n’est pas le stress qui vous envahit. Vous entrez dans une zone dangereuse qui peut déboucher sur la dépression et l’insomnie, la vie professionnelle venant peu à peu contaminer votre vie personnelle et familiale. Si vous rentrez chez vous fatigué et nerveux après une journée d’un travail vide de sens, votre humeur chagrine et nerveuse peut affecter la qualité de vos relations avec votre famille, et vous déstabiliser encore plus. Pas un emploi, pas une rémunération ne justifie de compromettre votre équilibre affectif et social.

Réagissez à cet article

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x