Vérifier vos e-mail en permanence

Nous perdons tous un temps fou à contrôler notre boite email, comme si toute la journée vous alliez vérifier si  une lettre a été déposée dans votre boite. Cette mauvaise habitude engendre une baisse de  concentration, une douce anxiété et une performance altérée. Le meilleur moyen de corriger cela passe par exemple par la rédaction d’un e-mail de réponse automatique qui spécifie que vous vérifiez vos mails à tels horaires précis de la journée et que vous répondrez dès que possible.

Lecture associée : Gérez votre boite mail pour être plus productif

Faire une réunion hebdomadaire

Vous le savez, la plupart des réunions génèrent une énorme perte de temps, pourtant on maintient cette messe de début ou fin de semaine, même si rien ne s’est passé depuis une semaine, tout le monde doit arrêter son activité pour y assister. Pourquoi ne pas supprimer les réunions comme certains managers l’ont fait, et utiliser un système de partage de gestion de projet, un outil interne de communication pour suivre le bon déroulement du travail de chacun et de l’équipe, ou tout moyen d’échange que le groupe juge efficace.

Lecture associée : Et si vous supprimiez les réunions !

Travailler de longues heures

Des études le démontrent, celui qui travaille plus de 8 heures par jour a une productivité plus faible et connaît un épuisement plus élevé que les autres. Ce qui compte, ce n’est pas le nombre d’heures, mais la qualité de la concentration pendant les  heures de travail qui s’obtient par une meilleure utilisation de votre temps. Passer plus de 40 heures n’augmente en rien la productivité, et peut déboucher sur un épuisement professionnel qui entraîne des pertes financières. Travailler tard relève souvent de la symbolique plus que de raisons objectives, à savoir souvent ne pas quitter le bureau avant son supérieur hiérarchique, un comportement qui n’a rien à voir avec l’efficacité. Votre énergie a ses limites, autant même fatigué vous pouvez assurer des tâches de routine, autant il est peu probable que vous ayez un idée brillante dans un tel état.

Lecture associée : Techniques simples pour faire votre job en moins de temps
productivitéCDM

Commencer la journée par ce qui est facile

Si parmi vos tâches de la journée vous commencez par celles qui sont les plus faciles à exécuter au détriment du dossier important, vous avez une mauvaise habitude à éliminer d’urgence. Si vous reléguez ce qui est crucial à la fin de la journée, vous prenez le risque de l’aborder une fois que vous aurez gaspillé le gros de votre énergie dans des occupations sans importance. Renversez l’ordre des priorités et vous  boosterez votre productivité.

Dormir moins pour avoir plus de temps

A moins d’avoir un métabolisme qui vous permet de peu dormir comme Churchill ou Napoléon, vous avez besoin comme le commun des mortels d’un minimum de 6 heures par nuit. Selon une étude britannique qui a analysé la pratique en la matière de 21 leaders politiques et chefs d’entreprises, il s’avère que les grands dirigeants politiques et d’entreprise – a priori hyper-productifs – dorment généralement autant que le commun des mortels. Tim Cook, le patron d’Apple, dormirait 6 heures et demi et se lèverait  tôt comme Jeff Bezos le patron d’Amazon qui est debout à 5 heures. Si chacun doit dormir selon ses besoins, il reste vrai que la privation de sommeil – une torture ?! – génère des troubles du comportement, des tendances paranoïaques, un manque de concentration, de l’irritabilité, des risques de maladies cardiovasculaires…. Une nuit réparatrice de 6 à 8 heures est la meilleure façon de réussir votre vie professionnelle éveillée, et de rester en bonne santé et hyper-productif.

Lecture associée : Week-end : 5 habitudes du cadre qui réussit

Sauter le repas pour ne pas perdre le rythme

Vous pensez que vous êtes plus productif en sautant l’heure du déjeuner. Vous prenez le risque de renverser la nourriture ou une boisson sur le fameux rapport que vous préparez depuis une semaine. En agissant ainsi, vous ruinez votre productivité et votre santé en faisant des choix alimentaires pauvres ou trop riches. Des études le démontrent,  il est bénéfique  de se déconnecter par une ou plusieurs pauses dans la journée. La pause repose et permet à votre cerveau de se recentrer sur ce qui est le plus important, cela vous extrait de vos tâches et vous fait repartir de plus belle, avec un regain de concentration et de motivation. L’important, c’est de consacrer votre temps de pause à une activité que vous aimez. Outre une meilleure efficacité tout au long de la journée, vous évitez certains désagréments (maux de tête, douleurs oculaires ou lombaires…)  et diminuez les probabilités de faire un burn out.

Travailler en multitâches

Si vous attribuez la même importance à toutes les tâches, vous compromettez votre productivité. La règle des 80/20 s’applique aussi ici, 20% de vos actions produisent 80% de vos résultats. Mieux vaut donc vous concentrer sur les 20% qui ne sont pas obligatoirement les plus urgents. Si vous jouez les multitâches, vous ne faites que vous illusionner sur votre efficacité, à vouloir faire deux choses à la fois vous vous trompez, car votre cerveau tiraillé entre les tâches vous fait perdre en concentration, créativité et productivité. Selon des expériences menées par le département de psychologie de l’Université de Standford, gérer en même temps les flux de plusieurs comptes sociaux et la réponse à des emails tout en parlant au téléphone, outre les erreurs et la perte de pertinence, peut entraîner des  troubles sur le plan cognitif.

Lecture associée : Réunion virtuelle : les règles essentielle pour la réussir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.