Publicité
Publicité

6 conseils parfois atypiques mais très efficaces pour trouver un job

Les conseils en matière d’emploi foisonnent, chacun y va de sa recommandation, et bien souvent les thèmes paraissent redondants voire dépassés … Des thèmes bateau, basiques de la recherche d'emploi, et intemporels, et tout le monde le faisant, cela ne suffit pas à votre réussite. Focus sur 6 conseils parfois atypiques mais très efficaces pour trouver un job.

Précautions avant d’utiliser une approche atypique

Si vous interrogez un cadre qui atteint un certain niveau de réussite, à chaque fois,  vous constaterez que son cursus a été unique, toujours différent et rarement copiable. Certes en y regardant de près vous vous rassurez en pensant qu’il a dans une certaine mesure suivi sa passion, utilisé son réseau et envoyé un curriculum vitae bien construit. En général, au lieu d’appliquer ce processus précis de recherche d’emploi, il a su rester simplement ouvert aux opportunités. Il ne faut pas pour autant négliger complètement les conseils traditionnels de recherche d’emploi, mais mieux vaut les mixer à des approches moins classiques, et en fonction des résultats obtenus décider de la stratégie la meilleure. Les méthodes non conventionnelles doivent être utilisées avec discernement, judicieusement et si la situation l’impose. Si vous les mettez en application, veillez à les adapter aux caractéristiques et pratiques du secteur concerné, aux personnalités de vos interlocuteurs.

PUBLICITE

Ne pas toujours suivre systématiquement votre passion

« Suivez votre passion »  c’est que l’on vous recommande pour trouver votre job, cela parait logique, évident et cohérent. Néanmoins on peut se poser la question de savoir pourquoi la notion de compétences devrait passer après celle de passion. Si vous observez ceux qui ont réussi, vous constaterez que la plupart d’entre eux n’ont pas suivi une passion préexistante. En revanche leur engouement pour leur travail s’est développé au fil du temps, devenant au fil des ans une passion, qui les a aidés à  améliorer leur professionnalisme. Certes vous ne devez pas complètement ignorer votre passion dans vos choix, mais vous pouvez devenir performant dans un métier pour lequel au départ vous ne ressentiez pas une attirance. En revanche il peut y avoir un métier dont le monde vous plait et vous attire, et dans lequel vous serez un piètre collaborateur.

Vous  adresser à Dieu plutôt qu’à ses saints

Lorsque vous identifiez un poste à pourvoir, ne vous précipitez sur votre clavier pour envoyer votre candidature. Vous savez que cette entreprise cherche des compétences, alors mieux vaut vous adresser à celui qui a le plus de pouvoir dans l’organisation, son patron. Vous ne risquez rien sauf de n’avoir aucune réponse. Ce patron peut aussi adresser votre candidature au responsable de ce recrutement, sans lui préciser la teneur de vos relations. Le résultat que vous pouvez obtenir tient dans la différenciation de votre candidature qui vient du patron. A compétences égales, cela peut jouer et vous permettre d’emporter l’affaire.

PUBLICITE

Apprendre à écouter et écouter  

Lorsque vous cherchez un emploi, vous êtes tellement absorbé par la transmission d’un message et d’une image au recruteur, que vous devenez incapable de toute écoute. Et vous le savez, savoir écouter est un outil puissant pour piloter votre carrière et aussi diriger votre vie personnelle. L’art de la conversation réside dans l’écoute. Dans le travail, les affaires  et dans votre vie privée, mieux vaut savoir quand parler, arrêter de vous exprimer et poser des questions, pour écouter.

Eviter le trou noir d’internet

Le pire dans la recherche d’emploi est de systématiquement poser sa candidature à des offres qui défilent en ligne, et devenir le stakhanoviste du job à trouver. Quand vous identifiez un emploi en ligne qui vous intéresse vraiment, au lieu de vous manifester, mieux vaut  faire des recherches sur l’entreprise concernée et les professionnels qui y travaillent. L’idéal est de trouver et contacter un cadre qui en fait partie  et d’échanger avec lui,  lui poser des questions par courrier électronique ou  téléphone, sur les pratiques de cette société, ses valeurs, et si possible sur le travail brigué. Et obtenir quelques conseils pour vous guider dans votre démarche. Et le must revient à obtenir que votre interlocuteur  transmette votre CV au responsable du recrutement, évitant ainsi la dilution de votre candidature dans le trou noir d’Internet.

Mettre l’accent sur votre langage corporel

On vous l’a probablement déjà recommandé mais souvent vous oubliez de le mettre en application. Sans atteindre l’autre extrême, illustré par l’affirmation, ce que vous êtes crie tellement fort que je n’entends pas ce que vous dites, vous devez prendre en compte l’importance du langage de votre corps dans un entretien de recrutement. Postures, mains, regards, gestes… doivent exprimer votre personnalité (cela ne sert à rien de jouer à un autre), car ils vont impacter l’esprit de votre interlocuteur qui mémorisera autant, si ce n’est plus, votre aspect physique que vos propos.

Décider en fonction du devenir du poste et de votre enrichissement

ll est tentant de se laisser séduire par les atouts d’un métier tels que vous les percevez au moment de votre recherche. Vous pouvez ne pas apprécier un job au départ au moment de votre prise de fonction, par exemple les postes de début de carrière sont souvent peu glamour. Mieux vaut vous poser la question de savoir à quoi ressemblera ce job dans deux à cinq ans, et vous concentrer sur les compétences que vous allez acquérir pendant cette période, dans quelle mesure ces dernières vous rendront plus « bankable », si elles seront aisément transférables dans d’autres opportunités.

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x