Se baser sur des faits tangibles et mesurables

Le bon recruteur évite en général les questions d’opinion, car il sait que vous pouvez facilement répondre sur des thèmes généraux comme le travail d’équipe, l’esprit d’initiative, ou le leadership. Il va plutôt vous poser des questions qui suscitent des faits plus que des avis. Il ne va pas se baser sur ce que vous prétendez que vous allez faire, mais beaucoup sur ce que vous avez déjà fait, votre passé étant à ses yeux plus fiable que votre avenir. Il va vous poser une première question, puis vous proposer de creuser le sujet pour comprendre pleinement la situation décrite, déterminer exactement ce que vous avez fait ou pas fait, et savoir les conséquences de vos actions. Tout ce que vous devez faire, c’est répondre par des faits, des éléments objectifs, des situations, un contexte, des chiffres, des solutions concrètes, des résultats.
Lecture recommandée Entretien de recrutement : ce que cachent les questions que l’on vous pose

Décrire la dernière fois
où un client s’est mis en colère contre vous

L’objectif est d’évaluer vos compétences et capacités à gérer un conflit interpersonnel. Il veut savoir pourquoi le client s’est mis en colère contre vous, et comment vous avez réglé la situation. Cela ne sert à rien d’imputer la responsabilité à l’autre, même si c’est vrai. Vous devez vous concentrer sur la façon dont vous avez abordé et résolu le problème, admettre votre part de responsabilité dans le différend, et montrer comment vous avez solutionné la situation. Le cadre mature admet ses torts, assume sa responsabilité et apprend de l’expérience. Chaque erreur en fait est une formation déguisée si elle ne se répète pas.
Lecture recommandée Réussir un entretien de recrutement qui tourne mal

Expliquer votre décision
la plus difficile depuis six mois

Le recruteur avec cette question veut évaluer votre capacité à raisonner, à apprécier une situation et à prendre des risques intelligents. Comme tout cadre, vous avez à prendre des décisions difficiles. Exposez comment vous êtes arrivé à cette décision, l’analyse des différentes données pour déterminer la meilleure solution. Vous marquerez des points si vous avez montré que vous avez pris en considérations les aspects techniques et humains, et leurs ramifications interpersonnelles, que dans votre choix vous avez pris en compte tant les personnes concernées que l’intérêt de l’entreprise.
A lire aussi Entretien comportemental : les clés pour convaincre le recruteur

Comment appliquer une directive
que vous ne trouvez pas pertinente

Il veut évaluer votre capacité à appliquer et défendre une idée ou une décision que vous ne partagez pas. Attention, ne proposez pas des voies de contournement parce que vous estimez avoir raison, ou de parler de votre colère ou votre frustration même si le recruteur vous donne l’impression de sympathiser avec votre sort. Il veut jauger votre capacité à vous tirer d’affaires dans une situation critique, et à poser les bonnes questions pour améliorer les choses. Vous serez apprécié si malgré votre divergence vous vous montrez motivé et aidez les autres à l’être aussi. Dans cet environnement, vous avez le droit de vous demander si ce que l’on vous devez de faire a du sens, et le devoir de vous montrer loyal à l’égard de votre hiérarchie. Vous devez convaincre que vous êtes capable de débattre et d’argumenter en tête à tête avec lui, mais aussi d’exécuter la directive et la défendre en réunion.
Vous aimerez aussi Se préparer aux questions les plus courantes de l’entretien de recrutement

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Parler d’une journée
où vous avez été débordé par le temps

Le recruteur veut mesurer votre engagement, votre capacité à établir des priorités, et à communiquer efficacement. Vous devez décrire les efforts que vous avez faits pour terminer une tâche critique, ou comment vous avez établi des priorités, et su très tôt dans la journée communiquer à votre hiérarchie que les délais étaient en danger. Le cadre responsable dans une telle situation s’assure que d’autres personnes sont conscientes de l’acuité du problème et se montre capable d’anticipation. Répondre que vous êtes resté tard dans la soirée pour finir votre travail est une fausse bonne réponse, car cela trahit l’existence d’un autre problème qui touche votre organisation ou votre productivité. Terminer votre journée tard c’est bien, mais identifier des problèmes chroniques et proposer des solutions c’est mieux.
Lecture recommandée  Questions farfelues pour entretiens de recrutement