Si vous avez bien retenu tous les conseils que vous avez glanés à droite et à gauche, il ne vous a pas échappé qu’un CV efficace doit présenter des compétences ou des connaissances étayées par des chiffres. C’est un thème récurrent : pour qu’un candidat soit crédible, son expérience doit être quantifiée. Bien qu’ils comprennent bien l’idée générale et l’objectif de ce concept, les candidats présentent très souvent des difficultés à appliquer ce concept à leur propre CV. Voici trois conseils utiles pour mettre cette recommandation en application tirés d’un article de Jessica Hollbrook Hernandez publié sur le site Careerrealism.

1 – Quel nombre

Vous avez l’impression que vos responsabilités ne sont pas très importantes. Couchez donc sur papier tout le travail que vous avez fait, ne serait-ce qu’au cours de cette dernière année. Par exemple, si l’une de vos attributions consiste à vous assurer que l’ensemble des salariés se sont mis en conformité avec votre charte éthique en signant le document idoine et que vous êtes garant du nombre de documents complétés, vous avez deux façons de l’écrire :
Je me suis assuré que toute la société avait signé la charte lors du classement des formulaires signés.
— ou —
Je me suis assuré que toute la société avait signé la charte en classant les 75 formulaires signés et à jour pour les 7 services de l’organisation.
La deuxième version n’est-elle pas plus explicite et donc plus convaincante ?
Pour approfondir le sujet  CV : abandonnez les modèles qui tuent !  

2 – Quel volume

Si vous êtes dans le commercial, le marketing ou toute autre activité où la rentabilité est l’objectif ultime de votre poste, citez le plus exactement possible combien vous avez facturé ou encore combien vous avez fait économiser à votre entreprise. Par exemple, si vous faites de l’audit interne, votre CV pourrait indiquer :
J’ai fait économiser de l’argent à la société en mettant en oeuvre des procédures innovantes destinées à réduire les coûts
— ou —
J’ai mis en place des systèmes automatisés de payes et de taxes ayant permis de faire économiser à la compagnie 1 million d’euros sur 10 ans
Rien ne fait obstacle à citer des estimations, tant qu’il vous est possible de justifier les ordres de grandeur que vous avancez à l’occasion d’un entretien.
Pour approfondir le sujet  CV : 4 outils pour le faire avec LinkedIn

3 – Quelle fréquence

Nombreux sont les candidats qui ont réussi précédemment dans des environnements traitant de gros volumes. Si vous avez travaillé dans ce genre d’endroit, donnez-vous du crédit. Même une assistante administrative donne une image totalement différente du poste qu’elle occupait en présentant simplement un peu de contexte.
Traitement des appels téléphoniques entrants.
—ou—
Je gérais un standard téléphonique comprenant 10 lignes de réception, recevant et transférant en moyenne 500 appels journaliers en 3 langues.
De ces deux formulations, laquelle donne envie au recruteur ?
Lorsque vous rédigez votre CV, posez-vous ces trois questions importantes : quel nombre ? Quel volume ? Quelle fréquence ? La clé pour obtenir un entretien est de répondre à ces questions lorsque vous décrivez vos réalisations antérieures ; sinon ce sera le recruteur qui les posera et vous n’aurez peut-être pas anticipé une réponse pertinente …
Pour approfondir le sujet Le CV qui plaît à Google
Pour lire l’article original, cliquez ici

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol
Article précédent8 habitudes à prendre pour trouver un job
Article suivantComment canaliser des bavards en réunion ?
Après avoir été dans une première vie assistante de président dans le BtoB et le BtoC, Anne à 44 ans réussit une reconversion professionnelle pour être responsable en ressources humaines. Après 7 ans d’exercice en entreprise, elle exerce aujourd’hui en freelance comme DRH en temps partagé. Trilingue (anglais, néerlandais et français), au service du dirigeant, son challenge est le changement pour le bien-être des salariés. Parmi ceux qui disent mettre l’homme au coeur de l’organisation, combien le font ? Manager les hommes se résume en trois mots : empathie, fermeté et exemplarité. Elle prépare sa troisième vie en écrivant des articles et en commençant une thèse de doctorat…