Socrate a raison : le changement commence par l’intérieur. Changer de vie professionnelle implique de vous connaître honnêtement, ce qui veut dire découvrir vos valeurs, votre vision du monde et de la vie, vos compétences et vos talents. Si Socrate a dit « connais toi-même », Nietzsche a poursuivi par  « Deviens ce que tu es. »

Et si vous aviez simplement besoin
de vacances ?

Un caprice, un fantasme ou un vrai besoin de changer de vie professionnelle, que voulez-vous vraiment ? Un nouveau rôle au sein de votre entreprise ? Le même job dans une autre entreprise ? Une toute autre carrière ? Et si vous connaissiez juste un moment de lassitude ?

Une pause serait peut-être la vraie réponse ? La fatigue nécessite repos et détente. En revanche, découragement, démobilisation, perte de goût pour votre job sont les signes plus graves qu’il faut envisager une nouvelle solution. Vous avez beau vous reposer rien ne changera rien, cela signifie que vous devez trouver un emploi dans lequel vous vous engagerez avec enthousiasme.
Lecture associée Ce que les vacances vous apprennent sur votre job

Vous évaluer et examiner toutes les opportunités

C’est le moment de faire le point et de jauger votre potentiel : vos valeurs, vos compétences, votre personnalité… Choisissez la manière de vous évaluer qui vous inspire, celle en laquelle vous avez confiance. Cela peut être un test de personnalité ou de comportement, le recours à un coach de carrière qui vous accompagnera dans cette phase de découverte et de questionnement.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Dans tous les cas, il vous faut un miroir qui comme le disait si bien Cocteau réfléchisse avec vous. Cela peut prendre du temps de comprendre qui vous êtes, ce que vous voulez, vos atouts, vos points d’amélioration, vos appétences… et prenez le temps d’examiner toutes les opportunités qui s’offrent à vous sans exclusive. Renseignez-vous auprès des autres et benchmarkez les idées que vous pourriez adoptées. Sollicitez votre entourage et n’hésitez pas à faire un brainstorming.
lecture associée Vous faire coacher pour booster votre carrière

Valider vos options et vous engager

Une fois vos idées de métiers arrêtées, passez-les au crible de vos valeurs, de votre vision, et mesurez combien vos forces et vos faiblesses sont adaptées. Découvrez plus en détail les compétences nécessaires, les formations requises, la rémunération proposée. Servez-vous des réseaux sociaux pour vous renseigner auprès d’un professionnel qui exerce le métier que vous visez.

Jusque là vous  étiez dans une phase d’analyse, de découverte et de validation, avant d’aller plus avant, il est essentiel de vous assurer de votre degré d’engagement. Il est encore temps de s’abstenir. Est-ce vraiment vers ce métier que vous voulez vous orienter. Si vous êtes sûr que vous voulez ce changement de carrière, foncez et prenez l’engagement de tout faire pour le conquérir.

Rassembler votre fan club et dresser vos antennes

Changer de carrière est grisant, mais aussi épuisant car vous devez garder et assumer votre emploi actuel et vous engager dans la recherche du prochain. Le soutien de votre entourage – conjoint, partenaires, membres de votre famille, amis… – et à plus forte raison son approbation s’imposent. A partir du moment où votre décision est prise, vous devez vous mettre au carrefour de toutes les informations qui vous permettent d’atteindre votre but.

Réseaux sociaux, réseaux réels, prendre des avis, écouter les conseils, lire la presse, dresser vos antennes pour capter tout renseignement utile qui peut émaner d’un professionnel comme d’une source étrangère à ce métier. Vous allez certes prendre des risques mais gagner en efficacité vers votre but. Acceptez toutes les opportunités, déjeuner, entretien informel, discussions, salons professionnels, même si elles n’ont pas a priori de connexion immédiate ou évidente avec votre projet. Le métier que vous briguez peut surgir dans des voies que vous prenez pour l’éviter.
lecture associée Vous faire coacher pour booster votre carrière

Le métier que vous cherchez surgit souvent sur une voie que vous prenez pour l’éviter

Le temps que cela prend de changer de carrière dépend de vos propres facteurs : votre énergie, le temps que vous y consacrez, des moyens à votre disposition, des atouts à acquérir comme une formation, mais aussi la conjoncture générale et le contexte du métier que vous briguez. A l’époque d’internet, on est tous obsédés par l’immédiateté, alors que le temps respecte ce qui est fait avec du temps.

Un changement de métier ressemble à une épargne qui grandit de jour en jour. Votre vision des choses évolue, devient mature en même temps que le contexte de votre recherche se façonne, jusqu’au jour où les deux se rencontrent et réalisent votre objectif. Petit à petit des incertitudes vont se cristalliser en certitudes sur lesquelles vous allez vous appuyer. Le désir passionné d’un nouveau métier va plus vite que sa réalisation qui suit le cheminement d’un investissement à long terme.
lecture associée 10 différences cruciales entre le looser et le gagnant

Face au job tant espéré, agir et foncer

Attention que le but n’arrive pas plus vite que vous ne l’avez imaginé. Tout d’un coup, devant vous, le métier que vous voulez vous tend les bras. Surprise et inconfort vous perturbent, vous pensez refuser, faire marche arrière, cela va trop vite, vous voilà confronté à la peur de l’inconnu, du changement que pourtant vous avez sollicité et organisé. L’action est anxiolytique, alors soyez prêt, agissez, stop à la tergiversation et encore moins à la procrastination.
Lecture associée Comment vos actions engendrent le bonheur plus que vous ne le pensez