Assis à côté de moi, un religieux au visage dégoulinant d’amabilité. Il sent le chocolat froid et décortique un livre de prières comme un crustacé. Après un décollage raide, l’Airbus vole dans le ciel pommelé de petits nuages.  Le grand principe, être l’expert de soi-même, oui à condition de se connaître, on cherche souvent des réponses et des conseils à l’extérieur, alors que si on regarde à l’intérieur de soi la réponse émerge souvent. Bof ! Que faire ?  On réussit en faisant des erreurs, en fait on n’échoue pas, ce sont nos stratégies, nos tactiques qui se plantent, et puis chacun donne une signification aux événements.
« Nous traversons une zone de turbulence, merci de regagner vos sièges et d’attacher vos ceintures.»
La carlingue se met à vibrer de partout, elle plonge, se penche, craque et se stabilise. Le religieux se redresse dans son fauteuil :
– Mon Dieu…. heureusement que le pilote a un but, une destination, il a charge d’âmes, monter dans le ciel et revenir sur terre…
– Il aime son métier surtout.
– Surtout il y croit, et un homme qui croit est sauvé….
– Dans mon métier, c’est…
– Que faites-vous ?
– Chasseur de tête…
– On aurait bien besoin de gens comme vous pour recruter des prêtres….
L’avion bouge de plus en plus. Je serre les fesses sur mon fauteuil, alors que des éclairs zèbrent l’écran des hublots.
–  Je le vois bien, celui qui résiste le mieux aux aléas de la vie n’est pas obligatoirement le plus intelligent, le plus travailleur ou le plus diplômé, c’est celui qui a un objectif qu’il désire ardemment et auquel il croit,  celui qui  croit en lui ne se laisse pas ballotter par les événements, comme nous dans cet avion….
Lecture associée Les meilleures citations sur la confiance 
–  Dieu est partout, même dans le recrutement !
–  Dans le chômage aussi, hélas…
–  Je m’occupe de travailleurs au chômage, quelle souffrance !  Le chômeur est rejeté, coupé de son appartenance à la société, une « cassure métaphysique »… Comment voulez vous vous attacher à une communauté pour laquelle vous ne faites rien.
L’hôtesse annonce l’atterrissage à Orly. Le religieux range son livre.
– Vous devez le savoir, des études ont été faites, celui qui pratique une religion vit mieux les épreuves de la vie, en général il est en meilleure santé.
Voyant mon étonnement il poursuit :
– Normal, il se projette avec foi dans l’avenir et dans la vie professionnelle, il  trouve le métier qu’il aime à force de foi et de courage, mais rassurez-vous, je ne prêche pas pour ma paroisse,  c’est aussi valable pour un non-croyant au sens religieux du terme. Finalement vous exercez un noble métier…
– Si on veut….
– Vous trouvez un emploi pour ceux qui n’en ont pas.
– Ce n’est pas exactement cela, je cherche un cadre pour une entreprise qui me paie, elle veut un cadre compétent, qu’il soit actif ou chômeur, trop souvent ce sont des actifs qui sont pris.
« On donnera à celui qui a, et il en aura plus. Mais celui qui n’en a pas, on lui enlèvera même ce qu’il a », l’évangile de Saint Matthieu… Vous servez l’argent, pas l’homme, en quelque sorte…
– Je rapproche les hommes, les entreprises et les marchés…
– Quel drôle de métier ! en fait, presque celui d’un proxénète si je comprends bien, vous débauchez un cadre dans une entreprise, le placez chez votre client, au passage vous ramassez des honoraires, et au bout de quelques mois, vous le revendez à un autre, et ainsi de suite, on appelle bien cela du débauchage, c’est de la débauche !
L’avion se gare devant la passerelle. Le prêtre renfermé dans sa foi me salue.  Je débarque. Un pic de conscience éveillée par ce sacré religieux. Un voyage avec Dieu, qui me regonfle pour un métier que je sers depuis des années.  Dans le taxi, un appel de Philippe de Chanterac, Directeur de la zone Afrique pour un grand pétrolier, une vieille relation de Sciences Po, chamboule mon programme.
– Tu as déjà recruté dans la banque ?
– Euh…
– C’est pas grave, il me faut un banquier, pour l’Afrique, le Gabon, tu connais ?
“Le noms des personnes, des entreprises et des lieux ont été changés.”
Vous aimerez aussi Recruter n’est pas jouer

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Article précédentEmploi : boostez votre visibilité sur LinkedIn !
Article suivantLa nuit du chasseur
Paul-Emile Taillandier
Après l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et la Faculté de Droit d’Assas, Paul-Emile Taillandier commence sa carrière comme chargé de mission au Cabinet du Préfet de la Guadeloupe, puis devient secrétaire général d’une Union Régionale du MEDEF. De 1986 à 2008, il dirige le cabinet de recrutement Taillandier Conseil. En 2008, il crée Talents-Clés Conseil, cabinet spécialisé dans le recrutement de profil rare et fonde en 2012 "Cadre et Dirigeant magazine". Auteur d’un roman La Nuit Créole et d’un e book Curriculum à éviter. Page Google+