© Minerva Studio - Fotolia.com

Si globalement les perspectives d’emploi des cadres dans le secteur de l’industrie demeurent modérées pour 2014, il existe une demande en progression pour les cadres d’études R&D (recherche et développement), signale l’Apec dans une étude* qu’elle vient de publier. Certains sous-secteurs tels que la mécanique-métallurgie, les équipements électriques-électroniques et l’automobile-aéronautique et autres matériels de transport sont très demandeurs. Globalement, les projets de réduction de l’effectif salarié sont moins fréquents que pour 2013 (16 % des entreprises, -2 points) et inversement, les projets de croissance concernent davantage d’entreprises (15 % des entreprises, +2 points). Voici les grandes lignes cette étude.

Cadres expérimentés demandés

La fonction R&D prend une place de plus en plus importante dans les recrutements de cadres dans l’industrie, constate l’étude de l’Apec. Principale raison : l’innovation et le développement d’activités à plus forte valeur ajoutée. Innovation et développement nécessitent autant des profils d’experts que des compétences en encadrement d’équipes de grande taille ou en gestion de projets complexes. Ces besoins se manifestent dans le recrutement plus fréquent qu’en moyenne de cadres très expérimentés (36 % des embauches de l’industrie en 2013 ont concerné des cadres ayant plus de 10 ans d’expérience contre 26 % pour l’ensemble du marché).

Au global, dans l’industrie, les entreprises recrutent moins souvent des débutants ou des cadres de 1 à 5 ans d’expérience que l’ensemble du marché. Par contre, elles recrutent plus fréquemment des cadres ayant plus de 6 ans d’expérience. Des différences notables existent néanmoins d’un secteur industriel à l’autre. Ainsi, certains secteurs (équipements électriques-électroniques, chimie-industrie pharmaceutique et les caoutchouc-plastiques) ont misé sur les jeunes diplômés.  Ces secteurs sont aussi ceux qui ont embauché le plus souvent des cadres dans la fonction études-R&D, fonction d’insertion par excellence.

Quels secteurs et régions les plus demandeurs ?

Selon les chiffres de l’Apec (échantillon de 11 000 entreprises), voici – sur un total de 23 700 à 25 100 recrutements prévus en 2014 (24 330 recrutements en 2013) – les secteurs qui devraient connaître une hausse :
– Automobile, aéronautique et autres matériels de transport (2 220 recrutements en 2013, autour de 2 400 prévus en 2014),
– Équipements électriques et électroniques (4 480 en 2013, plus de 4 500 en 2014)
– Mécanique, métallurgie (6 070 en 2013, plus de 6 500 prévus en 2014).

Ce sont dans les régions les plus industrielles que des perspectives d’emplois nouveaux existent pour 2014. C’est ainsi le cas de la Franche-Comté, qui occupe de loin la première place des régions à fort tissu industriel, avec près d’un cadre sur deux travaillant dans l’industrie. En Auvergne et en Alsace, un cadre sur trois est salarié dans l’industrie. En région Centre et en Bourgogne, près de 30 % des cadres en emploi sont dans l’industrie.

* Pour consulter l’étude en entier, L’industrie en quête de cadres d’études et de R&D, cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.