La croyance est une fenêtre vers l’emploi

Au total, 3,5 millions de personnes n’ont pas d’emploi et souhaitent travailler. Ces chiffres ne doivent pas faire baisser les bras. La crise est pour tout le monde, mais certains s’en sortent bien et mieux que la majorité. Ce que l’on croit sur nous et sur notre existence booste avec puissance notre vie active. La croyance est une fenêtre par laquelle on voit les possibilités du monde extérieur. Si la foi soulève les montagnes, elle décroche les postes et accélère les carrières. Cette foi s’exprime sous des milliers de forme :  la  conquête, une aventure humaine, une création, une cause à défendre, un plaisir à donner, de l’argent à gagner,  un pouvoir à exercer, la considération sociale à mériter, la célébrité pour servir, un titre à honorer… En tous cas, cette croyance en quelque chose est un souffle, quel qu’il soit, pourvu qu’il soit moral et légal. A chacun de trouver le sien, son mobile, sa motivation, son carburant pour avancer.

Le croyant d’une religion vit mieux les épreuves

Des études le démontrent, le pratiquant d’une religion vit mieux les épreuves, donc celles de la vie professionnelle ; généralement en meilleure santé, il se projette avec foi dans l’avenir, il  trouve le métier qu’il aime à force de foi et de courage, l’emploi se révèle et il le reconnait. Ce pouvoir appartient aussi aux non-croyants au sens religieux du terme. Le mot religion vient du latin religere qui signifie relier. Des études le montrent encore, l’appartenance sociale et identitaire à une communauté, un club, une association, un syndicat, un parti politique… joue un rôle de catalyseur. La pratique de ces activités rarement dans l’isolement implique une fraternité, le partage, l’aide et la  présence amicale. En même temps on gagne un réseau de connaissances sur lesquelles on peut compter. Croire à quelque chose, à quelqu’un, en soi, mais croire, à cette condition on préfére le combat au compromis, et on attaque les  difficultés au lieu de s’y habituer.

Pour voir le sommaire détaillé de l’e-book et l’acheter, cliquez ici

Ebook Curriculum à éviter

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Article précédentPourquoi pardonner à celui qui licencie est bénéfique
Article suivantComment sont pourvus les postes de cadres
Paul-Emile Taillandier
Après l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et la Faculté de Droit d’Assas, Paul-Emile Taillandier commence sa carrière comme chargé de mission au Cabinet du Préfet de la Guadeloupe, puis devient secrétaire général d’une Union Régionale du MEDEF. De 1986 à 2008, il dirige le cabinet de recrutement Taillandier Conseil. En 2008, il crée Talents-Clés Conseil, cabinet spécialisé dans le recrutement de profil rare et fonde en 2012 "Cadre et Dirigeant magazine". Auteur d’un roman La Nuit Créole et d’un e book Curriculum à éviter. Page Google+