Leclerc déjà leader avec 550 drives

Michel-Edouard Leclerc : « nous allons investir des milliards sur Internet » C’est ainsi que s’exprime le patron des enseignes Leclerc invité de BFMTV-RMC, mercredi 15 avril, en expliquant les ambitions de son groupe dans le numérique pour les 3 ans à venir qui doivent générer la création de 10.000 postes. Leclerc mène déjà en tête la course des drives. La nouvelle façon de faire des courses en ligne est possible dans plus de 550 drives en France : on passe commande en ligne et on retire ses achats 2 heures après au drive de son choix. Ce supermarché en ligne fait gagner du temps avec les mêmes avantages qu’en magasin (prix bas et promotions exclusives). Michel-Edouard Leclerc analyse la transformation des nouveaux modes de consommation : « Demain nos enfants iront d’abord chercher les marques sur internet et une fois la marque trouvée, ils regarderont où elle est. Donc, il faut construire un grand portail internet »
A lire aussi Leclerc leader du « drive »

Une stratégie multicanal sur 3 ans

Pour l’instant le groupe réalise 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur internet, ce qui est peu par rapport aux grands acteurs du commerce en ligne. Michel-Edouard Leclerc pronostique : « Dans cinq ans, notre concurrent sera Amazon, ce ne sera plus Hyper U, qui sera passé à Auchan, je le parie » et se montre conscient de l’enjeu : « Aujourd’hui il faut qu’on apprenne à devenir un grand de l’Internet ; culturellement, c’est une révolution pour les provinciaux que nous sommes.»
Ainsi « sur trois ans, Leclerc investit 1 milliard d’euros » avec à la clé 10 000 emplois sans préciser leur localisation de ces nouveaux emplois.
Malgré la crise, l’enseigne E.Leclerc est sur une dynamique, et face aux géants de l’internet et à la concentration de ses concurrents, Michel Edouard Leclerc a compris que le succès commercial d’une marque en ligne dépend de sa capacité à générer du trafic. Fin d’année 2014, la marque E. Leclerc comptait 450 000 visiteurs uniques moyens par jour. Le consommateur choisit d’acheter en direct, dans des points d’enlèvement, dans des drives, dans des magasins spécialisés autour des hypers… dans lesquels il va investir pour en faire de nouveaux lieux de destination.
Lecture recommandée  Cadre digital : 450 000 postes à saisir

Les métiers impactés par la distribution numérique

E.Leclerc investit 1 milliard pour déployer une stratégie multicanal sur ses marchés, alimentaires et non alimentaires, 500 millions en logistique avec des entrepôts de moyenne capacité mieux répartis sur le territoire et adossés à des entrepôts plus gros, automatisés pour accélérer les commandes, sécuriser la manutention, etc. L’investissement se fera aussi dans les nombreux sites internet du groupe sur la culture, la santé, la parapharmacie, la location, le voyage… Michel-Edouard Leclerc veut aussi « ré-enchanter» les hypers par un relooking (plus jolis, plus accueillants, plus propres) et une amélioration des services apportés aux clients par les femmes et les hommes du Groupe. La création d’emploi au cœur de cette stratégie concerne les métiers d’informaticiens, d’internet et de logisticiens, les métiers traditionnels du frais – bouchers, charcutiers, boulangers, pâtissiers, poissonniers – pour les 640 magasins, les libraires, pharmaciens, conseillers multimédias, esthéticiennes, mécaniciens automobiles, agents de voyage, opticiens, ingénieurs qualité…

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !