Globalement, les entreprises se montrent prudentes dans leurs prévisions de recrutement pour le troisième trimestre 2014, avec 48% d’entre elles qui envisagent de recruter au moins un cadre au cours du troisième trimestre 2014, soit un point de moins qu’au même trimestre 2013, selon l’Apec. Mais il y a des secteurs d’activité où les intentions de recrutement sont en hausse comme l’industrie avec 50 % des entreprises qui ont l’intention de recruter ou l’informatique avec plus de 9 entreprises sur 10 qui envisagent de recruter au moins un cadre au troisième trimestre 2014. Tour d’horizon de ces secteurs selon le baromètre trimestriel de recrutement cadre de l’Apec*.

Secteurs à la hausse : industrie, informatique, banque et assurance, conseils et services aux entreprises

Le secteur de l’industrie reste orienté nettement à la hausse. Les réalisations de recrutement au 2ème trimestre 2014 gagnent 7 points en un an et les intentions de recrutement pour le 3ème trimestre progressent de 6 points. Dans ce secteur, un tiers des entreprises qui recrutent indique un volume de recrutement actuel plus élevé que l’an passé.
Le secteur des activités informatiques connaît une situation stable par rapport à l’an passé, avec des réalisations et des prévisions de recrutement à haut niveau. Ainsi, plus de 9 entreprises sur 10 de ce secteur ont recruté au moins un cadre pour le deuxième trimestre 2014.

Le secteur de la banque-assurance enregistre une progression tant au niveau des recrutements du deuxième trimestre 2014 que des prévisions du troisième trimestre 2014 (+4 points par rapport à l’an passé). Près de 3 entreprises sur 10 de ce secteur indiquent en outre que leur volume de recrutement est en hausse par rapport à l’an passé.
Les réalisations de recrutement dans le secteur conseil et services aux entreprises se situent à un niveau plus élevé que les prévisions émises le trimestre précédent. Ainsi, 51 % des entreprises ont recruté au moins un cadre au deuxième trimestre 2014, soit une nette hausse de 8 points par rapport à l’an passé à la même période. Aussi, 44 % des entreprises de ce secteur prévoient d’embaucher des cadres au troisième trimestre 2014, soit une proportion équivalente à la même période l’an passé.

Secteurs à la baisse : ingénierie-R&D, construction, commerce et transport

Les réalisations de recrutement dans le secteur de l’ingénierie-R&D au deuxième trimestre 2014 sont identiques à celles du deuxième trimestre 2013. De surcroît, pour près de la moitié des entreprises qui recrutent, leur volume d’embauches est plus faible que l’an passé à la même période. Les prévisions de recrutement connaissent une légère baisse de 2 points en un an.

Le secteur de la construction connaît un effondrement des réalisations de recrutements comme des prévisions. 39 % des entreprises ont recruté au moins un cadre au deuxième trimestre 2014, soit une chute de 14 points par rapport à l’an passé à la même période, et près de la moitié de celles qui ont recruté l’ont fait dans des volumes moindres. Les prévisions de recrutement au troisième trimestre chutent nettement (-11 points). Enfin, la moitié des entreprises de ce secteur recrutent pour remplacer des départs.
La dégradation se poursuit dans le secteur du commerce et des transports. 38 % des entreprises ont recruté au moins un cadre au deuxième trimestre 2014, soit une baisse de 5 points par rapport à l’an passé à la même période. Les entreprises du secteur affichent un certain pessimisme : les prévisions de recrutements pour le troisième trimestre 2014 baissent de 3 points en un an.
Autre secteur à la baisse : le médico-social, qui connaît un nouveau fléchissement : 42 % des entreprises ont recruté au moins un cadre au deuxième trimestre 2014, soit une forte chute de 17 points par rapport au deuxième trimestre 2013, et 44 % des entreprises prévoient de recruter au troisième trimestre 2014, contre 49 % il y a un an. Pour plus de la moitié des entreprises de ce secteur, les remplacements sont le principal motif de recrutements.

* Ce baromètre permet de connaître l’évolution du climat chez les recruteurs à partir de l’interrogation d’un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés représentatives du secteur privé. Pour lire l’ensemble des résultats de ce baromètre, cliquez ici.



Article précédentComment être plus productif en 10 points
Article suivantComment créer son site soi-même
Sophie Lhameen
Sophie Lhameen, journaliste multimédia (web et print), a travaillé pendant 15 ans comme journaliste spécialisée sur l'Afrique avant de devenir en 2008, rédactrice en chef adjointe du magazine Le MOCI (Moniteur du commerce international) jusqu'en janvier 2013. Ses centres d'intérêt : l'entreprise, le management, les ressources humaines, l'emploi, l'économie, l'intelligence économique et de l'international. Google+