La vie active est et sera
une succession de missions

A l’heure où l’emploi à vie est fini, réussir votre carrière implique d’oublier le “I”de CDI. La vie active est et sera une succession de missions, le poste “pour la vie” devient un souvenir.  Surtout, vous devez craindre le petit confort du poste dont vous avez fait le tour. Pour rester employable, il faut bouger et se remettre en danger, cela ne veut pas dire obligatoirement quitter votre entreprise mais changer de fonction, vous atteler à un projet, vous former à une nouvelle technique, affûter vos capacités managériales… ajouter une corde à votre arc. Un bilan de compétences peut vous aider à identifier vos lacunes, les points à renforcer, en tenant compte de votre âge. En tous cas il vous faut changer d’emploi au risque d’y être obligé un jour.
Lecture recommandée Les robots sont entrain de tuer vos jobs

Agir et changer pour votre employabilité

Un recruteur n’attend pas la même chose d’un cadre de 40 ans ou de 25 ans. Si vous êtes quadra, il regarde plutôt votre capacité à former, votre vision du métier. Vous devez donc vous tester sur le marché de l’emploi, en répondant à des annonces, en pratiquant  des entretiens dans des cabinets de recrutement …  et doper votre attractivité implique un entraînement régulier pour un marathon.  Un autre atout décisif pour rebondir est de cultiver votre réseau tous les jours et votre visibilité sur le marché pour être repéré. Proposez des articles dans des revues professionnelles, intervenez dans des salons, participez à des conférences dans vos domaines de compétence, agissez, bougez et changez, autant de signes de votre adaptabilité et de votre employabilité.
Lecture recommandée Changer d’emploi : comment vous rassurer avant de vous décider

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol