Trouver un emploi est toujours difficile, de nombreux obstacles plombent vos démarches, avec en plus des discriminations de toutes sortes, comme celle qui touche votre âge, surtout quand vous avez plus de 50 ans. Résultat, en tant que quinqua vous mettez 20 à 30 % plus de temps à trouver un emploi que les plus jeunes. Pourtant le senior peut rester optimiste, la difficulté ne serait pas l’âge mais la culture, le recruteur estimant souvent que vous aurez beaucoup de mal à vous intégrer dans une équipe plus jeune. 10 conseils pour mettre l’accent sur vos atouts de sénior, ou comment trouver un emploi après 50 ans.

Dépoussiérez vite votre CV

Comment trouver un emploi après 50 ans est le défi d’un nombre de plus en plus important de quinquas. Vous devez transformer en atouts ce que souvent il vous est reproché.
Un manager ou un recruteur sera impressionné par vos compétences et vos expertises, et peut-être pas si vous les avez acquises et conquises pendant les dernières décennies. Cela va de soi, mieux vaut supprimer de votre présentation toute expérience de plus de 10 ans, la plupart des employeurs étant intéressés par vos compétences actuelles, par celles qui vont vous permettre de réussir aujourd’hui dans un poste de son entreprise, et dans votre capacité à le faire aussi dans l’avenir.
Lecture connexe  CV : 5 conseils faciles pour le rendre convaincant

Ciblez la PME

La PME a besoin de compétences transversales, de polyvalence et de la hauteur de vue que le sénior peut lui apporter. Elle est souvent moins fermée à un parcours plus atypique que le grand groupe qui a tendance à chercher un profil-type. Mais elle demande aussi un effort sur la rémunération, ce qui veut dire baisser votre rémunération de 20 à 30% ponctuellement pour obtenir une augmentation sur la base de vos réalisations.

Réseautez, réseautez encore, réseautez toujours

Le temps est révolu où vous trouviez un emploi en épluchant les petites annonces et en envoyant votre CV. Vous vivez à l’heure de la créativité pour vous faire connaître des recruteurs et des chefs d’entreprise. Aujourd’hui, votre talent à réseauter est le premier atout de votre démarche. Rien ne remplace la valeur de l’interaction en face-à-face et la richesse du gisement social qui peut fournir des références, des recommandations, et des opportunités concrètes.
lecture connexe Réseautage : habitudes à prendre pour devenir un pro

Préparez-vous bien aux entretiens

Si jusque là vous avez réussi à évoluer sans mener d’entretiens de recrutement, en trouvant votre bonheur professionnel au gré des promotions ou de la cooptation dans un marché de plein emploi, une compétence essentielle vous manque, celle de l’entretien qui est un moment crucial pour montrer votre énergie, votre passion ou votre enthousiasme à rejoindre telle fonction ou telle entreprise.
Vous devrez probablement faire un peu plus que vos concurrents plus jeunes, et démontrer plus de conviction ou de ténacité. Préparez-vous, entraînez vous, formez-vous, faites des simulations pour devenir percutant. Il ne suffit pas d’être compétent, il vous faut en convaincre vos interlocuteurs.
lecture connexe Entretien de recrutement : les 46 erreurs les plus courantes à éviter

Montrez concrètement vos compétences

Rien ne sert de vous concentrer sur votre âge. Au lieu de vous dépenser pour le défendre, utilisez plutôt des exemples concrets qui attestent de vos compétences et de votre dynamisme pour faire passer le message que vous valez le professionnalisme d’un plus jeune demandeur.
Dans le marché du travail d’aujourd’hui, si vous ne répondez pas à 125% aux qualifications professionnelles exigées dans un recrutement, il en sera tiré comme conséquence que vous n’êtes pas capable d’assumer avec succès ce poste. Cet argument vaut pour tous les candidats quel que soit leur âge, mais encore plus pour le senior.

Mettez en avant votre esprit d’équipe

Un manager plus jeune dont les parents peuvent avoir votre âge se posera beaucoup de questions sur les probabilités de réussir votre intégration dans une équipe composée en majorité de cadres plus jeunes.
L’actif senior est souvent considéré comme têtu, engoncé dans ses habitudes, et empêtré dans une culture dépassée. L’entreprise cherche un équipier, quel que soit l’âge, qui sait montrer son sens du collectif, et prendre la direction d’une entité en donnant du sens au travail des autres et en initiant les plus jeunes, elle recrute aussi celui qui fait preuve d’énergie et d’excitation en se tournant délibérément vers l’avenir.
lecture connexe  Senior : comment vous organiser pour retrouver une activité

Montrez votre e-adaptabilité

Savoir utiliser et exploiter au mieux la technologie illustre souvent ce qui fait la différence entre un jeune cadre et un senior. Il y souvent chez le recruteur un a priori qui tend considérer comme “has been” le réfractaire au clavier qui a toujours eu une secrétaire, l’allergique au smartphone, au nomadisme professionnel et  au travail à distance.
Dans vos contacts avec les recruteurs ou les éventuels employeurs utilisez ces nouveaux moyens de communication, et le sujet de votre modernité sera évacué des questions qu’ils se posent.

Devenez la solution, offrez des clés

En fin de compte, la question de l’âge est souvent l’arbre qui cache la forêt. Votre plus gros handicap est souvent votre difficulté à vous vendre comme une solution au problème ou au projet de l’entreprise.
Votre âge vous ramène à votre ego alors qu’il est question à partir de l’intérêt de l’entreprise ou de celui de votre interlocuteur de décliner à ses yeux comment vos atouts vont répondre à ses projets, comment vos compétences et vos expériences sont les clés évidentes de son problème, ce qui va automatiquement éclipsé votre âge.
lecture connexe  Entretien de recrutement : ce que cachent les questions que l’on vous pose

Formez-vous, formez-vous encore, formez-vous toujours

En vous investissant dans une formation, vous vous enrichissez et vous montrez combien vous êtes désireux d’apprendre de nouvelles choses, démontrant votre ouverture d’esprit et votre attirance pour les nouvelles technologies.
Vous gagnerez toujours une précieuse crédibilité et améliorerez votre employabilité en complétant votre potentiel et en l’actualisant.

Restez positif et confiant

La recherche d’un emploi est un parcours difficile, besogneux et long, quel que soit l’âge, pour vous en sortir mieux vaut prendre du recul, dites-vous chaque fois qu’un poste vous est refusé que vous avez perdu une bataille, mais pas la guerre qui continue.
Vous devez longtemps chercher sans perdre confiance en vous, ni votre calme ou votre bonne humeur au risque d’être catalogué comme un «vieux grincheux». C’est une règle veille comme le monde, il vaut mieux faire envie que pitié.

VOUS POUVEZ VALABLEMENT LIRE AUSSI LES ARTICLES SUIVANTS