Publicité
Publicité

Trouver un emploi dans une startup : repères et conseils  

Jeune diplômé ou cadre expérimenté, la startup vous attire, en effet elle promet le plus souvent des challenges quotidiens, relevés dans une ambiance décontractée, enrobés d’une marque employeur attrayante. Trouver un emploi dans une startup : repères et conseils. 

Les avantages de la startup

Une startup est par nature un modèle économique qui se cherche, se meut et se structure au fur et à mesure. Elle peut voir ses effectifs grossir du jour au lendemain en cas d’une levée de fonds réussie, et tout aussi rapidement changer d’adresser, mobiliser les salariés sur de nouveaux projets, des missions qui changent avec de nouvelles responsabilités, bref, la startup est dynamique… Impossible de s’y ennuyer !  Avec les avantages de pouvoir  monter rapidement en grade, une hiérarchie moins structurée qui prend facilement des initiatives, et voir rapidement vos propositions concrétisées. En général, vous prenez vite des responsabilités, gérez une équipe ou un projet alors même que la mission n’était pas prévue initialement, vous participez à l’aventure d’une nouvelle marque ou d’une nouvelle technologie, et profitez d’une marque employeur souvent séduisante qui fait grossir votre CV d’une expérience dont les savoir-être nécessaires sont recherchés par les recruteurs.

PUBLICITE

Les inconvénients
d’un job en startup

Travailler dans une entreprise qui cherche encore son modèle n’est pas de tout repos. Vous devrez souvent faire des horaires à rallonge pour un salaire  et des avantages inférieurs à ce que des grands comptes sont susceptibles de vous offrir. Le turnover ou l’accroissement soudain de l’effectif, les changements de groupes de travail,  l’organisation des équipes et des bureaux à géométrie variable,  un  projet qui s’accélère,  des clients qui se renouvellent, des managers qui changent … autant d’événements qui dynamisent, et sollicitent votre capacité à vous adapter au changement à toute épreuve. Une grande curiosité et une vision généraliste des métiers sont également nécessaires pour réussir la transition des postes de travail. En bref, plus l’entreprise est jeune, moins elle s’avère peu structurée. À vos risques et périls !

Les points d’alerte
en startup à surveiller

Dans ce contexte, mieux vaut analyser objectivement l’état de santé de la startup que vous visez avant de vous précipiter,  et surveiller certains points  :
– des horaires incertains et souvent à rallonge
– un salaire moindre
– les avantages et compléments de revenu souvent inexistants
– l’inconfort de travailler dans des locaux inadaptés au volume croissant de l’effectif, la fameuse startup montée du fond de sa cave n’est pas qu’un mythe !
– l’inconvénient de changer d’adresse du jour au lendemain en cas de déménagement
– le risque de voir l’entreprise péricliter, entre 80 et 90 % des startups échouent dans les 5 premières années contre 49.5 % pour une entreprise classique, selon les dernières statistiques de l’INSEE)
Dans ce contexte, mieux vaut analyser objectivement l’état de santé de la startup que vous visez avant de vous précipiter.

PUBLICITE

Les meilleurs job boards
pour trouver un emploi
en startup

Welcome to the jungle : l’un des job boards référents pour les startups, ergonomique, il permet de trouver une entreprise adaptée à vos centres d’intérêt puisqu’il classifie d’abord les offres d’emploi, non par poste recherché, mais par cœur de métier de l’entreprise : Web&Tech, Mode&Luxe, Consulting&Finance, Food&Beverage.
Azerty Jobs : plus classique, mais également une référence pour les startups, il permet d’accéder en un clin d’œil aux offres, par poste et par nature de contrat (CDI, CDD, stage, associé…).
Fuyons la Défense: il regroupe des offres d’emploi et de stages dans des startups, mais aussi des associations ou des TPE/PME.
StartupOnly : sûrement l’un des job boards les plus fournis, il ne propose que des postes en startup. Veillez à trier les annonces d’entreprises solides de celles des jeunes pousses plus fragiles.
Pour une candidature spontanée, comme 55 % des startups de moins de 5 ans sont installées dans un incubateur ou un accélérateur, n’hésitez pas à vous y rendre, participez aux divers événements, rencontrez les entrepreneurs et salariés des startups pour vous imprégner de la culture avant de déposer votre CV en candidature spontanée.

Les chiffres clés sur l’effectif
et les dirigeants des startups

– 89 % de l’effectif dont seulement 28 % de femmes sont en CDI. 1 startup sur 2 cherche des profils commerciaux et marketing, 4 sur 10 des profils techniques, des développeurs informatiques en priorité.
– 74 % des dirigeants utilisent des instruments du capital pour fidéliser leurs salariés sous forme de bons de souscription, de stock option ou d’actions gratuites.
– L’âge moyen du fondateur et dirigeant en startup est de 40 ans.
– 5 sur 10 se définissent comme des serials entrepreneurs puisqu’ils n’en sont pas à leur première création d’entreprise, 94 % parmi eux possédant le niveau Bac +5.
– Seulement 1 startup sur 10 est dirigée par une femme.
– Les startups réalisent en moyenne 54 % de leur chiffre d’affaires à l’international, la maîtrise de l’anglais est incontournable.
– 25 % d’entre elles ont des fonds de capital-risque à leur capital, elles ont levé un peu plus de 1.6 milliard d’euros en 2017, avec 5 % d’entre elles auprès d’un investisseur étranger.
*Données chiffrées issues du sixième baromètre 2017 réalisé par le cabinet EY et publiées à l’occasion de la journée France Digitale.

Réagissez à cet article

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x