1 – Préparer un CV à géométrie variable

Avant de rechercher en ligne ou de contacter votre réseau, vous devez avoir un bon curriculum vitae. Même si vous avez envie d’obtenir quelque chose très vite, mieux vaut prendre le temps de bien le rédiger et de vous demander si vous êtes vraiment fier de l’envoyer en l’état. Faire votre CV dans la précipitation signifie souvent fautes d’orthographe ou oublis d’éléments qui assureraient un entretien. Le meilleur conseil en la matière : avoir un CV de base qui répertorie toutes les informations (formation, postes occupés, hobby, participations professionnelles… ).  Ainsi, quand se présente un job qui vous intéresse, vous pouvez à partir de ce CV en construire un spécifique complètement orienté vers le poste proposé. Au lieu de tout réécrire à chaque fois, vous disposez d’une base solide et pouvez vous concentrer sur l’insertion des mots-clés qui démontrent la cohérence de votre expérience avec l’emploi en question.
Pour approfondir le sujet Comment donner plus de puissance à votre CV

2 – Réseauter intelligemment sur LinkedIn

Si vous n’avez pas un profil sur LinkedIn, mieux vaut en faire un avant de commencer. Vous allez ainsi vous mettre en relation avec des dirigeants dans votre secteur d’activité, et en vous joignant à des groupes d’intérêt professionnels construire un réseau solide. LinkedIn devient un forum où vous pouvez afficher votre expérience et vous mettre en relation avec des recruteurs! Avoir un profil LinkedIn peut faire la différence et vous aide à rester en contact avec votre réseau, même lorsque vous n’êtes pas en recherche.
Pour approfondir le sujet  Emploi : comment réseauter efficacement

3 – Exploiter à fond le networking

Même si trouver des opportunités sur les sites emploi est tentant, cela ne donne pas obligatoirement des résultats. Commencer votre marathon de cette façon est décourageant tant l’envoi d’un CV ressemble à une bouteille jetée à la mer. Votre réseau peut devenir opérationnel, maintenant que vous avez votre profil LinkedIn, vous pouvez y rechercher des professionnels de votre métier, et leur faire savoir ce que vous cherchez, leur demander des introductions, voire des recommandations. Un autre moyen efficace, c’est de participer à des conférences professionnelles, qui permettent généralement de réseauter et de rencontrer d’autres professionnels de votre secteur.
A lire aussi  Astuces inédites pour trouver un job

4 – Cibler les entreprises qui vous intéressent 

Trouvez les entreprises qui vous intéressent dans lesquelles vous aimeriez travailler. Votre démarche sera toujours plus appréciée si vous commentez un article d’un dirigeant de l’entreprise. Cherchez dans LinkedIn et votre réseau un contact qui vous transmettra votre curriculum vitae à qui de droit dans l’entreprise, ou vous recommandera au responsable du recrutement. Qui plus est, en montrant que vous êtes intéressé par une entreprise, votre candidature peut être prise en considération pour un autre poste que celui auquel vous postulez.
A lire aussi

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

5 – Réussir votre lettre de motivation

Vous pouvez être tenté d’envoyer votre CV sans joindre de lettre de motivation pour poser votre candidature plus vite. Cela peut diminuer vos chances d’être invité à un entretien. La lettre d’accompagnement est une excellente occasion de montrer vos capacités d’écriture, et de mettre en valeur vos expériences en cohérence avec le poste à pourvoir. Votre lettre de motivation ne doit jamais être une explication de votre curriculum vitae, ni être trop longue, paraphrasant « je vous envoie une longue lettre de motivation parce que je n’ai pas eu le temps d’en faire une courte. » En fait elle doit parler de votre destinataire, ne pas dire du bien de votre CV mais dire tout le bien que l’entreprise retirerait en vous recrutant.
Pour approfondir le sujet Secrets de la lettre de motivation qui débouche sur un rendez-vous

6 – Manager vos entretiens de recrutement

L’entretien est une étape cruciale de votre marathon. C’est le moment faire une bonne impression et d’emporter la décision de votre interlocuteur. Bien sûr vous préparez l’entretien en vous entraînant à répondre aux questions habituellement posées, à donner des exemples concrets qui démontrent vos capacités transférables dans le poste à pourvoir. Votre tenue professionnelle sera impeccable et bien évidemment en harmonie avec les codes de l’entreprise convoitée. L’entretien est aussi un temps important pour poser des questions sur la culture d’entreprise, le management qui y est pratiqué, la stratégie menée. N’oubliez pas que vous serez autant voire plus apprécié par la pertinence de vos questions que par celles de vos réponses.
Pour approfondir le sujet Se préparer aux questions les plus courantes de l’entretien de recrutement

7 – Assurer un suivi personnalisé des entretiens

Après un entretien envoyez des remerciements à ceux que vous avez rencontrés, et à ceux qui ont facilité votre rendez-vous. Prenez l’habitude à la fin d’un entretien de demander des cartes de visite. Surtout n’oubliez pas de montrer votre reconnaissance à  votre réseau, même si vous n’êtes pas recruté ou si vous avez accepté un emploi dans une autre entreprise. Il appréciera votre attention et restera prêt pour vous à une autre occasion.
Vous voilà sur la ligne d’arrivée. Tel un marathonien vous pouvez profiter de votre réussite et de l’accomplissement de votre travail acharné. Mais la recherche d’emploi contrairement au marathon ne s’arrête jamais, car même en poste vous devez rester vigilant et étudier les opportunités qui se présentent. Contrairement à un marathon, parfois dans la recherche d’emploi, vous devez revenir en arrière à un point de contrôle et réévaluer certaines étapes pour mieux relancer votre course.