Selon une infographie du cabinet Wagepoint, rapportée par ManpowerGroup, deux tiers des écoliers de maternelle occuperont des emplois qui n’existent pas encore aujourd’hui. Le cabinet fait une extrapolation sur dix nouveaux métiers qu’il estime voir apparaître en 2030.

10 nouveaux métiers de 2030

Pour appuyer sa démonstration, Wagepoint estime que dans le top 10 des métiers les plus recherchés en 2010, aucun n’existait en 2004. Expert du développement durable, développeur d’applications mobiles, technicien dans le cloud computing, data miner ou community manager : tous ces emplois, dont l’apparition se fait d’ailleurs plus rapidement que leur traduction en français, n’existaient pas en 2010. Les dix nouveaux métiers imaginés en 2030 par Wagepoint sont les suivants:

  • architecte du numérique,
  • consultant spécialiste du bien-être du 3ème âge,
  • ingénieur du corps pour les transplantations,
  • spécialiste de la nano-médecine,
  • agriculteur vertical,
  • gestionnaire de données inutilisées,
  • contrôleur du climat,
  • manager d’avatars
  • chirurgien de la mémoire,
  • désigner pour enfants.

Développer des “compétences douces” pour s’adapter

Bien entendu, il est difficile d’extrapoler et d’imaginer tous ces métiers d’avenir. D’où l’intérêt de développer des “compétences douces” comme la pensée critique, la capacité à résoudre des problèmes, la créativité, l’esprit entrepreneurial, ou encore la culture numérique. Ces compétences doivent permettre à chacun de s’adapter à des postes potentiellement très différents. De plus, comme le souligne Wagepoint, pour les nouvelles générations Y et Z, l’anticipation ne suffira plus,car au cours d’une formation supérieure de quatre ans, la moitié de ce que va apprendre l’étudiant la première année sera dépassée deux ans plus tard.



Article précédentCarlos Ghosn…né un 9 mars !
Article suivantTourisme : 1 million d’emplois
Sophie Lhameen, journaliste multimédia (web et print), a travaillé pendant 15 ans comme journaliste spécialisée sur l'Afrique avant de devenir en 2008, rédactrice en chef adjointe du magazine Le MOCI (Moniteur du commerce international) jusqu'en janvier 2013. Ses centres d'intérêt : l'entreprise, le management, les ressources humaines, l'emploi, l'économie, l'intelligence économique et de l'international. Google+