Lever des fonds immédiatement semble un atout…

« Il faut lever des fonds quand on n’en a pas encore besoin ». C’est un conseil, qui de prime abord est plein de bon sens. En effet, un entrepreneur qui lèvera ses fonds quand il en a le plus besoin aura un pouvoir de négociation très faible face aux investisseurs. C’est pourquoi lever des fonds rapidement permet de disposer de réserves pour les moments difficiles sans avoir à négocier avec des investisseurs le « couteau sous la gorge ». Aller voir un investisseur quand, dans deux mois, votre trésorerie sera négative est le meilleur moyen de le faire fuir… ou de vous faire diluer fortement. Qui plus est, ne pas avoir beaucoup de capital au départ peut vous contraindre à des économies inutiles voire dangereuses : absence de communication, site internet créé en 12 mois par un étudiant au lieu de 4 mois, difficultés à recruter. Etre économe est important en entrepreneuriat, mais devoir être radin peut finalement mener votre business dans le mur. C’est encore plus vrai dans des secteurs où il faut aller vite. C’est pourquoi une société comme Rocket Internet, spécialisée dans les copy cat (copier un concept existant dans un pays et l’importer dans un autre) investit massivement dès le lancement d’une start up, quitte à perdre beaucoup d’argent au début, pour pouvoir gagner rapidement des parts de marché et décourager tout nouveau concurrent. Enfin, lever des fonds immédiatement, c’est aussi faire rentrer d’autres compétences et réseaux dans son business. Vos business Angels ou le fonds d’investissement qui vient  à vos côtés ont tout intérêt à vous aider. Ils chercheront à vous ouvrir leurs réseaux, et vous conseilleront sur des aspects techniques (juridiques, stratégie, etc… ) tout en partageant leur expérience. Cela peut vous faire gagner beaucoup de temps. Lever des fonds, c’est lever des compétences également.
Lecture recommandée Président d’une Sas ou d’une Sasu : que des avantages!

Ne pas avoir de fonds, un atout !

Néanmoins, se précipiter sur une levée de fonds dès le début, c’est souvent mettre la charrue avant les bœufs. Parfois, le fait de ne pas avoir beaucoup de moyens vous oblige à être créatif et surtout à démontrer votre capacité d’exécution. Vous n’avez pas de budget communication ? Alors montrez- vous créatif et créez votre propre campagne, décalée ou originale, pour pouvoir vous faire remarquer. Vous ne pouvez pas vous payer d’agence PR ? Dans ce cas c’est à vous de vous former aux techniques d’approche des journalistes et les convaincre de vous publier. Finalement, ne pas avoir de fonds vous oblige à vous concentrer sur l’essentiel. Imaginez que l’on vous donne dès le début 500K€. Probablement prendrez-vous des locaux, peut-être même bien situés dans Paris. Vous déléguerez votre communication et peut-être organiserez vous des événements à faible ROI pour le plaisir d’apparaître dans les médias. Ne pas avoir de moyen  c’est s’obliger à se former et à mieux comprendre, c’est aussi s’obliger à faire plus avec moins. Vous serez d’autant plus efficace et redoutable le jour où vous aurez des fonds. Qui plus est, être capable d’obtenir des résultats (premiers clients, croissance des visiteurs uniques, nouveaux utilisateurs) avec peu de moyens vous aidera à lever des fonds plus rapidement. Les investisseurs préféreront toujours un entrepreneur ayant démontré des résultats concrets sur le terrain, qu’un magnifique business plan qui pitche une simple idée. L’entrepreneur agissant ainsi doit alors se poser les questions suivantes : – Les économies réalisées sont-elles un frein au développement de mon entreprise ou un apprentissage nécessaire ? – Si je levais des fonds immédiatement, ce serait pour faire quoi ? Est-ce que cela accélérerait drastiquement le développement de mon entreprise ? – Combien de temps me reste-t-il avant de faire faillite (quelle est la réduction de trésorerie mensuelle en rythme de croisière) et dans ce cas, quand devrais-je lever des fonds ?
lecture recommandée Business Plan : 5 astuces pour être lu 

Quand lever des fonds ?

L’idée n’est pas de lever des fonds immédiatement  ou plus tard. Un entrepreneur qui lève des fonds tout de suite n’a ni tort ni raison. Un entrepreneur qui attend n’a pas plus raison. Cela dépend des situations. L’idée est d’anticiper sa levée de fonds et de se poser les questions suivantes :
– Pourquoi est-ce que je lève des fonds ?
– Quand ai-je besoin de ces fonds ?
– N’est-ce pas trop tôt ? Trop tard ?
– Ai-je atteint le maximum de résultats possible sans levée de fonds ?
– Le fait d’aller vite est-il un facteur déterminant de succès de mon entreprise ?
– Le timing est-il propice ? (les investisseurs sont-il plus enclins à investir maintenant que dans 6 mois et vice versa) C’est en cela qu’un business plan est utile. Il vous permet de vous dire : quand devrais-je lever des fonds ? A partir de quel moment, ou quel niveau de résultat, ou quelles hypothèses confirmées devrai-je commencer à préparer ma levée de fonds. En gardant en tête que la durée d’une levée de fonds va être comprise entre 3 mois et 12 mois en fonction du projet, du montant de la levée, de l’utilisation ou non d’un leveur de fonds et des interlocuteurs à rencontrer. Ayant cela en tête l’entrepreneur peut alors commencer sa levée de fonds avant d’en avoir besoin et en ayant déjà des premiers chiffres à présenter.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol
Article précédentEntreprendre en banlieue grâce à PlaNet Finance
Article suivantInterview exclusive du dirigeant de Prism’emploi
Gaetan Baudry, Paris
Gaëtan Baudry est le fondateur de Legal’Easy, une start-up créée en mai 2012 dont l'objectif est de simplifier les démarches administratives et juridiques des entrepreneurs. Il a débuté sa carrière au sein de la junior entreprise de l'Essec, où il a été successivement chef de projet et président. Il a ensuite travaillé aux Fondations Edmond de Rothschild pour y développer le département entrepreneuriat social. Il y a coaché pendant trois ans des entrepreneurs, les aidant à développer de nouveaux business models, à rédiger leur business plan et à réussir leur pitch. https://www.my-business-plan.fr/