Rester accessible : Richard Branson

Le respect peut vous grandir, mais il se trouve et se conquiert sur le terrain. Le milliardaire Richard Branson qui voyage dans l’espace est aussi un homme de terrain. Il parle constamment avec les passagers et les membres d’équipage, les écoutes et prend des notes. Si un vol Virgin est retardé, l’équipage a offert la boisson aux passagers. Richard Branson les a appelés et les a félicités pour leur créativité. Les personnes respectées n’enferment pas leur succès dans une tour d’ivoire. Difficile d’être respectable si vous n’êtes pas accessible. Des études le montrent : les dirigeants perçus comme accessibles et humbles suscitent une plus grande satisfaction de leur personnel et une meilleure. Sortir de son bureau pour discuter avec le personnel est un acte simple mais déterminant.

Ne jamais renoncer : Diana Nyad

À 64 ans, la plupart des gens ont pris leur retraite. Diana Nyad elle a choisi de nager de Cuba à la Floride sans protection contre les requins. Elle est la première personne, de tout âge à accomplir cet exploit. Le respect vient de l’incroyable exploit : 53 heures de natation, avec des vomissements, des coups de soleil…, mais surtout du fait que c’était sa cinquième tentative depuis 1978 alors qu’elle avait 29 ans. Les personnes dignes de respect sont souvent d’une ténacité implacable et irréaliste.

Innover : Steve Jobs

Celui qui ajoute de la valeur dans une industrie de croissance est apprécié, mais celui qui résout des problèmes, révolutionne et crée de nouvelles industries obtient le respect. Avec Steve Jobs à la barre, Apple est devenu synonyme de la révolution : l’iPod a rendu le lecteur de CD obsolète, l’iPhone a boosté les smartphones, l’iPad ouvert la voie vers les tablettes. Révolution et solution suscitent un respect égal. Ajouter ne suffit pas, il faut résoudre et créer.
lecture associée  Steve Jobs et les 7 règles de la réussite

Reconnaitre tout le monde :  la princesse Diana

La différence avec la princesse Diana venait de son intérêt évident et son engagement en faveur des personnes atteintes du VIH. Elle a dit, “Tout le monde doit être valorisé. Tout le monde a le potentiel de donner quelque chose en retour “. Bien qu’il soit impossible de converser avec tout le monde, les gens respectés reconnaissent tout le monde. Quand ils arrivent au milieu d’un groupe, ils ne serrent pas la main à un ou deux et ignorent le reste, ce qui fait naitre du ressentiment. Une personne respectée possède une conscience sociale qui la rend attentive aux situations difficiles des autres. Il est important de les reconnaître, de saluer tout le monde, de les regarder dans les yeux et de leur sourire.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Ne pas critiquer ses détracteurs : Bill Gates

Steve Jobs a eu des mots durs sur Bill Gates: “Sans imagination, il n’a jamais rien inventé … il a juste exploité sans vergogne les idées des autres.” Bill Gates a beaucoup d’arguments pour répliquer, répond avec classe, écarte la critique et y voit l’éloge de ses contributions. En tête d’une enquête dans 13 pays comme la personne la plus admirée au monde, son investissement philanthropique est une manière élégante de répondre aux critiques. Marc-Aurèle a dit: « La meilleure façon de se défendre est de ne pas imiter l’offenseur. » ou encore «  La meilleure façon de se venger d’un ennemi, c’est de ne pas lui ressembler. »
Lecture associée Bill Gates, milliardaire, modèle universel et mentor 

Etre et agir en cohérence : Dalaï Lama

La personne respectée agit en cohérence avec les idées qu’elle défend. Le 14e Dalaï Lama, Tenzin Gyatso, né en 1935, a commencé son éducation monastique à l’âge de 6 ans. Le chemin de la dévotion est un parcours éprouvant dans un monde plein de tentations et de distractions. Son dévouement et la cohérence de son caractère au fil des décennies en font une des personnes les plus vénérées et respectées dans le monde fait. Les 8 millions lecteurs de ses tweets lui font confiance, et Twitter lui sert de temple. La cohérence entre ce que nous pensons, disons et faisons génère un grand respect. Confiance et admiration sont impossibles avec les contradictions.
lecture associée Entrepreneuriat : 5 leçons de bouddhisme pour réussir 

Dominer des domaines différents : Arnold Schwarzenegger

Celui qui atteint le sommet de son domaine est remarqué. Atteindre le top dans un autre contexte et le dominer, provoque le respect avec un grand «R» De culturiste, à Terminator, à gouverneur, Arnold Schwarzenegger donne l’impression que tout lui est facile. Les gens sont respectés sils ont surmonté la peur d’aller dans un nouveau domaine. Ils mettent la barre plus haut ou plus loin. Grâce à leur réussite dans différents domaines, à l’élargissement de leur expérience de la vie dans des terres inconnues, ils gagnent le respect.

Endurer le sacrifice : Aung San Suu Kyi

Avec une junte militaire qui étouffait la Birmanie, prisonnière politique, Aung San Suu Kyi est adorée pour avoir catalysé le changement. Au cours des affrontements violents, des milliers de manifestants ont été massacrés, elle se leva et prit la tête de la marche sans crainte vers les militaires qui ont ordonné de tirer. Libéré de sa résidence surveillée et de retour en Angleterre, elle a choisi de rester et de se battre pour les droits de son peuple. Souffrance et sacrifice apportent grandeur et respect, alors que le parcours dépourvu de difficultés, de sueur, de larmes, voire de sang, mène à la médiocrité.

Pour profiter de plus de 3700 articles
sur la réussite professionnelle

Abonnez-vous maintenant
pour  seulement 1 euro