Maëlle Chassard, à 30 ans, réussit son projet entrepreneurial avec Lunii, un franc succès commercial pour ce boitier interactif qui raconte des histoires dans lesquelles les enfants interviennent, à la manière des « livres dont vous êtes le héros ». Voici son parcours.

Un attrait pour l’imaginaire et la lecture

Maëlle Chassard a toujours été captivée par la lecture et l’imaginaire. Après avoir suivi un cursus universitaire dans l’innovation et l’interactivité, elle en fait le thème de son mémoire à Strate, l’école de design de Sèvres. Et au cours de cette période d’apprentissage elle prend conscience de deux choses, l’importance du rêve chez l’enfant et le manque de moments dédiés à l’imaginaire dans nos quotidiens où les rythmes effrénés et les écrans prédominent.

Dépoussiérer le concept des livres « dont vous êtes le héros »

Ainsi, Maëlle Chassard décide de consacrer sa vie professionnelle à la créativité des plus petits, alors même qu’elle est encore étudiante. Elle utilise son expertise dans l’interactivité pour imaginer un jeu inspiré des fameux livres « dont vous êtes le héros ». Le projet qu’elle entrevoit est un boîtier interactif capable de raconter des histoires tout en laissant l’enfant intervenir dans le choix des personnages, des décors et des objets pour fabriquer sa propre aventure de A à Z.

3 amis devenus associés pour se frotter au salon des techno’

En 2013, elle présente les fondements de son projet devant le jury de son école, avec un morceau de carton en guise de démonstration. Malgré tout, elle conquiert ses professeurs qui la poussent à approfondir. Elle contacte trois amis proches qui rêvent aussi d’entreprendre : Eric le Bot, l’ingénieur, Igor Kringbard, le commercial et Thomas Kringbard, le manuel. Tous sont conquis par son idée et avec le soutien de l’école Strate, les 4 nouveaux associés présentent un prototype de leur projet au salon Futur-en-Seine de Paris. Avec des retours dithyrambiques du public, les 4 amis passent à l’étape suivante.

La naissance de Lunii

Toujours encouragés par Strate en plus d’obtenir l’adhésion du Centre de création numérique d’Issy-les-Moulineaux Le Cube, ils obtiennent une subvention de la région Ile-de-France pour fabriquer une version bêta qu’ils présentent à l’édition suivante de Futur-en-Seine. L’objet est en bois et plutôt imposant par rapport à ce qu’il est devenu aujourd’hui, mais une fois de plus, le public est au rendez-vous, le boîtier interactif « Lunii » voit le jour.

De 20 000 à 150 000 exemplaires en 2 ans

L’équipe met les bouchées doubles pour concevoir un Lunii commercialisable, plus petit, plus design à la manière d’un mini-transistor coloré et doux au toucher pour ravir les enfants. Ils empruntent à leurs proches et créent une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Des investisseurs privés s’ajoutent au projet, et en 2016, le prototype de Lunii est prêt et l’usine sélectionnée pour la fabrication en série est dans les starting-blocks. Maëlle Chassard et ses associés commencent la tournée des distributeurs parisiens, en porte à porte, prototype à la main : Nature et Découverte d’abord, puis Oxybul, Cultura, La Fnac Éveils et Jeux… Les enseignes sont séduites, les commandes démarrent, pour atteindre en 2016 20 000 exemplaires. En 2017, la cadence augmente, ils recrutent leurs premiers salariés pour vendre 70 000 Lunii, et 150 000, un chiffre record pour un timing aussi court.

Une équipe renforcée pour une stratégie multilingue

Maëlle Chassard explique cette croissance extraordinaire par une forte adhésion sur les réseaux sociaux, permettant un bouche-à-oreille rapide et commencé dès la première édition de Futur-en-Seine, bien avant le lancement commercial de Lunii. Aujourd’hui, Lunii dispose d’une équipe éditoriale complète (8 personnes à temps plein) et les histoires sont traduites en anglais anglo-saxon et américain, italien, flamand, espagnol, néerlandais, allemand, japonais et russe. Les histoires sont variées et téléchargeables sur le site de Lunii, ce qui permet aux parents de renouveler leur stock à tout moment.

Des projets plein la tête et des valeurs fortes

En mai 2018, Lunii fait une percée aux États-Unis aux côtés de la FrenchTech qui organisait un événement au store du Moma de New York. Depuis, les petits transistors de Maëlle Chassard sont également vendus outre-Atlantique. Plus récemment, Lunii signait un partenariat avec Disney pour créer des histoires à partir de personnages des années 50 et 60 qui ne sont plus exploitées actuellement. Enfin, les projets de relocaliser la production proche des points de vente et de trouver un matériau alternatif au plastique sont en cours de réflexion, pour rapprocher Lunii de valeurs portées par ses associés. En 2019, Lunii devrait réaliser autour de 7 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Le mot de Maelle Chassard sur LinkedIn 

« En étudiant tout ce qui a été produit par l’homme (contes, légendes, mythes…) et en comprenant le sens derrière ces récits on peut utiliser l’imaginaire pour nourrir, inspirer, planter des graines. On ne sait pas comment l’esprit va le recevoir avec son expérience et son identité. Ce qui compte c’est l’aventure psychique, peu importe où elle nous mène… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.