Les grandes familles françaises au secours de Notre-Dame

Famille Pinault : 100 millions d’euros
La famille Pinault, qui détient le groupe Kering, a été la première à annoncer sa contribution aux travaux de Notre-Dame à hauteur de 100 millions d’euros. Les fonds seront débloqués via la société d’investissement familiale Artemis. C’est François-Henri Pinault qui est à la tête du groupe de luxe Kering, propriétaire de plusieurs marques, notamment Gucci, Yves Saint-Laurent, Alexander McQueen ou encore Boucheron.
Marc Ladreit de Lacharrière : 10 millions d’euros
Le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière a annoncé une contribution de 10 millions d’euros pour « l’effort national de reconstruction ». Cet homme d’affaires issu de la noblesse française a été vice-PDG de L’Oréal avant de fonder et gérer la société d’investissement Fimalac. Il est très actif dans les milieux de la culture française. Il a notamment financé les débuts de Grand Corps Malade, Laurent Gerra ou encore Jamel Debbouze.
Martin et Olivier Bouygues : 10 millions d’euros
Martin et Olivier Bouygues qui se sont dits « très touchés » par l’incendie ont annoncé leur contribution à titre personnel à hauteur de 10 millions d’euros. Les fonds seront débloqués via la holding familiale SCDM. Martin et Olivier Bouygues, actuels dirigeants du groupe Bouygues, sont les fils de Francis Bouygues, décédé en 1993 et fondateur du grand groupe français de BTP.
Famille Decaux : 20 millions d’euros
La famille Decaux a fait une promesse de don de 20 millions d’euros à travers sa société JCDecaux Holding. Le groupe JCDecaux fait partie des grands industriels français, spécialiste du mobilier urbain et de la publicité urbaine. Le PDG actuel du groupe est Jean-Charles Decaux, fils du fondateur Jean-Claude Decaux, décédé en 2016.
Famille Bettencourt-Meyers : 100 millions d’euros
La famille Bettencourt-Meyers, et son groupe L’Oréal ont, quant à eux, annoncé un don de 200 millions d’euros, dont 100 millions via la fondation Bettencourt Schueller.
Famille Arnault : 200 millions d’euros
Enfin, le groupe de luxe LVMH et son propriétaire la famille Arnault ont annoncé le plus gros don jusqu’à présent s’élevant à 200 millions d’euros. LVMH souhaite également mettre à disposition « ses équipes créatives, architecturales et financières » au profit de la collecte des dons et à la réalisation des travaux de restauration.

[asa]2809907986[/asa]

Des contributeurs à l’étranger

Des contributeurs étrangers, touchés par l’incendie, ont également fait part de leur soutien à la restauration de Notre-Dame. Le couple Henry et Marie-José Kravis, dont le mari est fondateur du fonds d’investissement américain KKR, a annoncé un don de 10 millions de dollars (8.85 millions d’euros). La Brésilienne Lily Safra, veuve du banquier d’affaires Edmond Safra, a annoncé une contribution de 10 millions d’euros à travers sa fondation Edmond Safra. Concernant les institutionnels, la ville de Hongrie Szeged souhaite donner 10 000 euros pour les travaux de Notre-Dame, en remerciement de l’aide apportée par la ville de Paris au cours des inondations qu’elle a subies en 1879. L’Université catholique University of Notre-Dame, aux États-Unis, a annoncé un don de 100 000 dollars « pour l’architecture gothique exquise », selon la déclaration de son Président. Enfin, les groupes Ubisoft et Disney apportent leur soutien à hauteur de 500 000 euros et 4.4 millions d’euros.

Les entreprises pour Notre-Dame

Axa France qui assurait deux entreprises du chantier de Notre-Dame au moment de l’incendie annonce son soutien à hauteur de 10 millions d’euros. Du côté des banques, la fondation du Crédit Agricole va débloquer 5 millions d’euros, BNP Paribas 20 millions d’euros, BPCE et la Société Générale 10 millions d’euros chacune.  L’entreprise informatique Capgemini participe à hauteur de 1 million d’euros et Total a annoncé une enveloppe de 100 millions d’euros. Enfin, Groupama va offrir 1 300 chênes issus de ses forêts normandes pour rebâtir la charpente de la cathédrale et « pour respecter le travail des compagnons de l’époque. »
Souvenez-vous le soir de l’incendie, le Président de la République Emmanuel Macron lançait une grande souscription nationale pour « rebâtir » Notre-Dame. Les dons ont afflué sur le site de la Fondation du patrimoine. Un autre site a même été créé par le Centre des monuments nationaux pour absorber une partie du flux : rebatirnotredamedeparis.fr.
Cet engouement financier de la part des entreprises et des grandes familles françaises crée la polémique, de nombreuses personnalités s’en offusquant ces derniers jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.