Innover dans le domaine du management n’est pas aisé, souvent il s’agit « simplement » de faire évoluer une méthode éprouvée, alors qu’une innovation doit se traduire par une véritable rupture avec le modèle et l’organisation existants. Elle peut servir plusieurs objectifs, avec le fondement d’augmenter le bien-être des salariés et l’augmentation de la productivité. Voici des exemples d’innovations managériales qui ont fait leurs preuves dans de grandes entreprises à travers le monde. Le stand-up meeting, la nouvelle alternative à la réunion du lundi matin
Dans l’esprit « réunion rapide », non pour renforcer la confiance mais plutôt pour améliorer la communication entre les équipes, le stand-up meeting est la tendance dans de nombreuses entreprises. Un stand-up meeting ou une réunion qui dure une dizaine de minutes. Et pour cause ! Les participants restent debout (autour de la machine à café, dans le couloir…). Cette formule appuie l’aspect « rapide » de l’intervention, force les collaborateurs à se consacrer sur l’essentiel, à savoir échanger de manière pragmatique et pratico pratique sur l’évolution d’un projet. Le stand-up meeting fait gagner du temps tout en optimisant la communication et en gardant les bienfaits du regroupement des équipes. Une belle alternative à la traditionnelle et interminable réunion du lundi matin.

Encourager à exprimer son mal-être au Brésil

Au Brésil, les salariés de FIAT-Betim ne pointent plus à leur arrivée dans l’usine. À la place, ils indiquent une « couleur du jour » pour annoncer leur humeur. Le vert signifie que tout va bien, l’orange une humeur maussade et moyennement motivée. Ceux qui annoncent du rouge expriment un problème (relationnel, en matière de conditions de travail…) et déclenchent  l’intervention d’un membre des Ressources Humaines. Cette initiative encourage les salariés à exprimer leur bien-être au travail et surtout leur mal-être.
Lecture associée L’Innovation Collaborative, un formidable outil de transformation et de management

Apprendre à mieux se connaître aux États-Unis

Aux États-Unis, l’entreprise Zappos, spécialisée dans la vente en ligne de chaussures et d’accessoires, qui compte plus de 2 000 salariés, a développé une application informatique pour renforcer l’esprit d’équipe tout en préservant l’anonymat de chacun. Chaque matin, quand les collaborateurs se connectent à leur ordinateur, la photo de l’un d’eux apparaît sur l’écran avec un choix de trois noms. Il s’agit bien de deviner le bon. Une fois la réponse faite, bonne ou mauvaise, le collaborateur reçoit la fiche de présentation de la personne en question avec son poste, son ancienneté, ses centres d’intérêt, etc.

Renforcer la confiance avec la direction chez Mars Chocolat France

Chez Mars Chocolat, en France, le PDG organise toutes les six semaines une réunion d’une demi-heure pour répondre aux questions diverses et variées que pourraient se poser les collaborateurs. Cette initiative, appelée « Ça se discute », renforce la confiance entre les membres de la direction et les effectifs.
Lecture associée « Manageur du bonheur », un nouveau job qui bouscule

En Inde, se mettre au service de ses employés

En Inde, la société HCL Technologies fait de l’innovation managériale le fondement de sa culture d’entreprise. Son PDG, Vineet Nayar qui a publié l’ouvrage « Employees First, Customers Second. », a mis en place plusieurs initiatives. Parmi elles, le « Smart Service Desk ». Lorsqu’un salarié rencontre un problème, de quelque nature que ce soit, il ouvre « un ticket » au sein de l’Intranet et auprès du service concerné (ressources humaines, service technique…), qui répond dans un délai correspondant au niveau d’urgence enregistré. En cas de problème irrésolu, le salarié peut directement contacter le supérieur hiérarchique concerné. Le « Smart Device Ticket » fluidifie la communication et la résolution des problèmes internes (généralement techniques et logistiques), et surtout montre la volonté de l’entreprise de prendre soin de ses salariés comme de ses clients.

Le travail libéré en Belgique

En Belgique, entre 2009 et 2014, le ministère de la Sécurité Sociale a mis en place le travail libéré au sein de ses effectifs, à savoir libérer les horaires de venue et l’attribution des bureaux et instaurer le télétravail aux volontaires 3 jours par semaine. Certaines équipes ont une liberté totale d’organisation pour leur propre quotidien comme pour monter des projets collectifs. La direction a noté une hausse de productivité de 20 % durant cette période et jusqu’à 350 % pour certains groupes de personnes.

L’innovation managériale n’est pas encore la priorité des entreprises

Malgré ces exemples prometteurs et les bienfaits reconnus de l’innovation managériale, celle-ci est rarement la priorité des entreprises qui préfèrent consacrer leur budget de Recherche et Développement à l’innovation Produit, Qualité et Marketing. Et lorsque l’entreprise cherche à innover dans son management, elle se concentre essentiellement sur une réorganisation de ses systèmes d’informations ou de ses services, généralement dans un objectif de baisse de coût. Les aspects liés au bien-être et au collaboratif ne sont pas appréhendés alors même qu’ils constituent le point de départ pour augmenter la productivité.
Lecture associée  Le bon manager apporte du bonheur à ses collaborateurs

La résistance au changement freine l’innovation

Un autre frein à l’innovation managériale est la difficulté à faire accepter le changement par ses équipes, généralement situées en première ligne et directement impactées. Une culture d’entreprise basée sur l’agilité doit être mise en place et s’ancrer pour faciliter le changement managérial rapide et constant. L’entreprise doit promouvoir une philosophie basée sur le « lean management ». Une bonne idée de management est forcément adaptée à votre modèle d’entreprise. D’une manière générale, innover en management vise à rendre les missions de chacun plus passionnantes, à renforcer l’engagement des équipes, souder les collaborateurs entre eux, les autonomiser et les fidéliser, favoriser la créativité, renforcer le bien-être et l’agilité, avec la finalité de rendre l’entreprise plus productive, sa marque employeur attractive et de la doter d’une posture de référent dans son secteur.

Cet article est directement inspiré des pratiques évoquées par l’ancien responsable RH de l’Opéra National de Paris, actuel coach et formateur en management Francis Boyer, dans son article : Les pratiques managériales les plus innovantes du monde