Voici les conseils prodigués par le cabinet de conseil en recrutement Robert Half pour réussir la transition difficile de votre promotion lorsque vous devez manager vos anciens collègues.

Devenir manager : la promotion peut être un cap difficile à passer

Si vous avez été promu responsable de ceux qui sont habituellement vos collègues et amis, la prise de fonction doit être envisagée sous un angle différent de la situation où vous gérez une équipe toute nouvelle avec des collaborateurs inconnus. Pour réussir cette transition difficile et manager efficacement vos anciens collègues, le cabinet de conseil en ressources humaines Robert Half préconise certains conseils.

Premier réflexe : vous mettre à niveau si nécessaire

En France, de nombreux managers sont d’anciens techniciens promus responsables de leur équipe, qui n’ont jamais été formés au management alors même qu’il s’agit d’un véritable métier aux responsabilités élevées. Si vous faites partie de cette catégorie de manager novice, la première chose à faire est donc de vous former !

N’attendez pas les premières difficultés pour lancer cette initiative auprès de votre hiérarchie. Passé la première mise à niveau, ne cessez jamais de suivre des formations en management pour pouvoir progresser en continu dans votre fonction et pour proposer le meilleur de vous-même à vos collaborateurs.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Une transition en douceur

Ensuite, le cabinet de conseil en ressources humaines Robert Half préconise de commencer vos nouvelles responsabilités sans changer l’ordre établi ni prendre aucune décision capitale, dans l’optique de ne pas passer pour « le petit chef qui change de camp » par le reste de l’équipe. En clair, une mise à niveau « en douceur » est à envisager pour garantir le respect de votre autorité.
Lecture associée Piège ou opportunité : comment savoir avant d’accepter une promotion

Une transition en douceur, mais une vision et un discours affirmés

D’un autre côté, l’immobilisme ne vous aidera pas à vous affirmer auprès de votre équipe, c’est pourquoi, sans prendre de grosses décisions dans les premiers temps, vous ne devez pas hésiter à évoquer régulièrement, lors d’échanges informels, votre vision et les actions que vous ambitionnez d’engager (au détour de la machine à café ou à la fin d’une réunion, par exemple).

Cette démarche va permettre d’assoir votre nouveau statut sans « jouer au petit chef », cela vous permettra de vérifier qui sont vos alliés tout en révélant les personnalités qui ont plus de mal à adhérer à votre politique. Enfin, la démarche montre votre enthousiasme auprès de votre propre hiérarchie.
Lecture associée Manager une équipe pour la première fois : les 9 pré-requis

Un changement radical de posture

Ensuite, si vous pouvez continuer à fréquenter vos collègues à la machine à café, le cabinet conseille néanmoins de stopper immédiatement toute intervention décomplexée. Exit les ragots sur le service d’à côté, les critiques envers la hiérarchie… Et si vos collaborateurs vous prennent à partie comme c’était le cas auparavant, répondez simplement que désormais, vous ne pouvez plus vous permettre de prendre position sur ce genre de sujet. Il en va de la reconnaissance de votre autorité.
Lecture associée Profils insupportables dans votre équipe : comment les manager et préserver le succès des autres

Accepter votre place de manager

Le cabinet conseille également de ne pas vous formaliser si vos anciens collègues cessent subitement de discuter lorsqu’ils vous voient débarquer à la machine à café, alors même que vous étiez à l’origine des discussions 15 jours auparavant. Au contraire ! Soyez fier(e) des réactions de réserve que vous suscitez chez vos anciens amis, cela signifie que votre autorité est pleinement reconnue. Eh oui, le management a ce revers de médaille qu’il isole ceux qui grimpent les échelons. A vous de l’accepter !

A propos du tutoiement

Quant au tutoiement, il est tout à fait possible de continuer sur cette voie avec les collaborateurs que vous tutoyiez auparavant. La démarche est même recommandée pour un passage d’autorité en douceur, sans braquer les egos. Lecture associée 5 questions (bêtes) qu’on se pose au bureau

Privilégier votre bien-être

Enfin, si les rapports avec votre équipe se dégradent au point de ne pas vous sentir épanoui dans vos nouvelles fonctions, si votre autorité n’est pas respectée passé un certain délai, sollicitez vite une affectation dans un autre département de l’entreprise. En effet, il arrive que certains n’acceptent pas la promotion d’un pair et cela, vous n’y pouvez rien. Privilégiez votre bien-être !
Source : https://www.roberthalf.be/fr/conseils-employeurs/recruter/comment-devenir-patron-anciens-collegues