En matière de coaching d’affaires, les besoins des dirigeants de PME sont importants, mais ils sont souvent négligés par les chefs d’entreprises eux-mêmes qui ont bien trop souvent la tête dans le guidon. Spécialisé dans le coaching de dirigeants de PME, ActionCoach*, dont le réseau français vient d’organiser à Paris (Disneyland) les 28 et 29 mars dernier son premier “Business Excellence Forum”, a analysé trois problématiques communes aux dirigeants de TPE-PME : le temps, l’argent et l’équipe. Pour aider ceux-ci à y répondre, le réseau français, propose une méthode que nous expliquent Jean-Louis Sabin (fondateur et dirigeant d’ActionCoach France), et Yves Loué, coach et organisateur du Business Excellence Forum.

1 – Le temps

Pour un dirigeant de PME, le facteur temps est un élément essentiel : trop souvent le chef d’entreprise se concentre sur des tâches opérationnelles qui sont multiples et en oublie d’avoir une réflexion stratégique à moyen et long terme. Or cette démarche est vitale pour l’avenir de l’entreprise. Pour remédier à ce travers, ActionCoach propose au chef d’entreprise de structurer de façon générique ses heures de travail et de dégager dans un premier temps une à deux heures par semaine pour faire évoluer l’entreprise. Ensuite chaque dirigeant augmente selon ses possibilités et ses besoins le temps passé à la réflexion stratégique et aux actions d’évolution. Certains d’entre eux arrivent à se détacher complètement de l’opérationnel, et entreprennent cette démarche dans le but de valoriser leur entreprise pour la vendre par la suite.

2 – L’argent

Le coaching d’affaires peut rapporter gros ! “Nous proposons aux dirigeants des actions concrètes en matière de développement commercial de leur entreprise et les résultats se voient très vite”, explique Jean-Louis Sabin. Ainsi la société Smartware (vente de solutions de tests et de personnalisation de cartes à puces), qui était en perte en 2009 a pu se repositionner sur de nouveaux marchés grâce aux conseils de ActionCoach et redevenir rentable dès l’année suivante, souligne Jean-Louis Sabin. “Nous avons mis en oeuvre un véritable processus de restructuration de l’entreprise en abandonnant certains projets non rentables et en trouvant de nouveaux clients”. Smartware a d’ailleurs été récompensée par un trophée de meilleure entreprise lors du Business Excellence Forum.

3 – L’équipe

Pour le dirigeant de PME, savoir s’entourer d’une bonne équipe est un point crucial qu’il ne faut pas négliger. D’où l’importance d’avoir une réelle méthode dans ce domaine. “Nous proposons aux dirigeants de PME tout un panel d’outils pour mieux recruter (établissement d’un questionnaire type, tests comportementaux, etc), souligne Jean-Louis Sabin. Mais le plus important est aussi d’avoir une politique de recrutement permanent en attirant à soi les candidats les meilleurs pour les postes recherchés”. Le dirigeant doit également apprendre à communiquer sur son entreprise pour attirer des profils intéressants.

* Action Coach est un réseau créé en 1993 par l’entrepreneur australien Brad Sugars qui compte 1000 coachs franchisés répartis dans 39 pays. En France, la structure a été créée en 2005 par Jean-Louis Sabin qui la dirige toujours et compte 38 franchisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.