Publicité
Publicité

Plateforme gamifiée, micro-learning… le digital révolutionne les RH

crédit photo Manpower

Et parmi les jeunes pousses présentes au salon VivaTech le mois dernier, nous avons sélectionné les plus en vue de cette manifestation, celles dédiées à améliorer les ressources humaines et le bien-être des salariés. Plateforme gamifiée, micro-learning... recruteur virtuel  ou comment le digital révolutionne les Ressources humaines et le quotidien au travail.

Une application pour mesurer le climat social d’une entreprise

L’an passé, nous vous parlions de Slack, la plateforme de gestion de projets qui propose un algorithme capable de mesurer le climat social d’une équipe et de détecter les éventuelles démotivations de collaborateurs en analysant simplement la teneur des messages échangés. À VivaTech, la startup Supermood a présenté un outil dans le même esprit. À grand coup d’émojis, son application prend la température sociale d’une entreprise en diffusant des questionnaires anonymes auprès des collaborateurs et en sort des analyses et des tendances claires. Supermood propose aussi un système de remerciement virtuel entre collègues dans le but d’améliorer la reconnaissance au sein des équipes. Le concept a tellement plu aux investisseurs que la startup a récolté 2.5 millions d’euros en tour de table pour déployer son projet à plus grande échelle et à l’international.

PUBLICITE

Une monnaie virtuelle en entreprise

La palme de l’application complexe, mais néanmoins prometteuse revient à SkillBase. Le concept consiste à centraliser un maximum d’informations relatives à l’entreprise sur une seule et même plateforme, dans l’objectif de mieux communiquer entre services. Par informations, entendez tous les processus et méthodes usuellement transmis de manière informelle parmi les équipes, mais aussi les données concernant la culture d’entreprise, les habitudes, règles et chartes, les détails techniques de certaines missions… La plateforme se veut collaborative et « gamifiée » puisque chaque salarié y apporte sa connaissance, tout en gagnant des « coins », une monnaie virtuelle pour acheter des cadeaux et remettre des badges aux personnalités les plus actives.

Le micro-learning pour la formation continue

Le jeu trouve sa place en entreprise. La startup Sparted l’a bien compris puisqu’elle propose du « micro-learning », à savoir une application de jeux sur mobile destinée à former les salariés. Les équipes sont alors formées de manière continue, ludique et en toute simplicité grâce à une simple application installée sur leur Smartphone. Un back-office permet à l’entreprise de créer elle-même ses programmes de formation pour lancer des jeux personnalisés.

PUBLICITE

Le recruteur virtuel de Manpower

ManpowerGroup était l’une des stars du salon VivaTech avec son espace « Le Lab FuturOfWork » dédié aux ressources humaines du futur, avec de nombreuses conférences-débats qui  rythmaient la manifestation, par exemple « Comment former et accompagner les talents à l’ère du digital », « Pour une expérience de travail intelligente et humanisée » ou encore « « La révolution des compétences : quelles transformations pour l’emploi ». Outre des discussions rythmées, le groupe présentait la « Digital Room » d’Experis (filiale de Manpower). Cette grosse bulle au design vintage, qui n’est malheureusement pas destinée à améliorer le bien-être au travail, est en fait une cabine feutrée dans laquelle les candidats s’installent pour un entretien de recrutement virtuel. Un avatar apparaissant  sur écran doté d’une caméra et d’une intelligence artificielle mène une conversation, analyse le langage verbal et non verbal du candidat.  La solution est déjà utilisée par Manpower Group pour faire des pré-qualifications de masse, notamment pour de grands comptes nécessitant de déployer rapidement une équipe conséquente (des centaines de commerciaux dans toute la France, par exemple) pour engager plus de 400 techniciens chargés de tirer des câbles 4G.
La révolution digitale semble bel et bien en marche dans le domaine des ressources humaines. Gageons que les technologies du Big Data permettront d’anticiper toujours plus les besoins des employeurs et des salariés, pour améliorer sensiblement le bien-être et l’épanouissement au travail.

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x