Le manque d’écoute active freine la motivation

Le manque d’écoute active de la part des managers est évoqué en priorité par les salariés interrogés dans le cadre du sondage Opinion Way. 36 % d’entre eux déplorent le manque, voire l’absence de communication avec leur hiérarchie directe, freinant leur motivation et leur sentiment d’appartenance à la culture d’entreprise. La capacité à motiver les équipes serait la deuxième qualité manquante des  managers français, pour 22 % des salariés interrogés, suivi du manque d’aisance dans la prise de décision pour 19 % d’entre eux et l’incapacité à déléguer une mission en toute confiance pour 12 %.  Effectivement et sans surprise, les savoir-être ou « soft skills » mentionnés par les sondés se révèlent indispensables à un leadership efficace. Si vous êtes à la tête d’une équipe, ces points sont le socle d’un management réussi.
Lecture associée  Écoute active : comment devenir un pro

Un leader charismatique de plus en plus demandé

Les salariés français sont bel et bien en attente d’un manager à la posture de leader charismatique, capable de motiver ses équipes, de les impliquer dans la vie de l’entreprise et les mener à l’épanouissement. Vaste challenge pour le manager !  « Trouver la bonne méthode pour galvaniser ses troupes est fondamental, explique Karl Rigal, responsable éditorial de Monster.fr, cela peut passer par la mise en place de challenges. (…) Le manager doit se montrer à l’aise dans la prise de décision, faire preuve de charisme et de pragmatisme tout en ayant une parfaite connaissance de son domaine de responsabilité. »
Lecture associée  Charisme : comment le cultiver pour réussir

Comment booster votre leadership

Dans ce contexte, votre posture de leader se travaille et se développe au gré d’actions concrètes et connexes.
– travailler votre écoute active, ce qui vous aidera à cerner les compétences clés de vos collaborateurs, leurs soft skills et leurs besoins, pour proposer des missions dans lesquelles ils s’épanouiront.
– apprendre à déléguer en toute confiance, la démarche revient à accepter qu’un collaborateur gère une mission à votre place, applique ses propres méthodes de travail, et soit aussi, voire plus efficace que vous.
– devenir proactif, à savoir initier une dynamique au sein de votre équipe, mais aussi être le premier à entamer des changements si nécessaire. Trancher dans le vif, prendre parti et s’y tenir, en sachant se remettre en question si besoin, autant de comportements à adopter au quotidien.
– prendre vos responsabilités, le vrai leader se reconnaît aussi par la posture et le comportement adoptés en cas d’échec. Plutôt que de vous défiler derrière les erreurs des autres ou des dysfonctionnements liés à l’organisation, mieux vaut reconnaître vos propres points faibles, assumer vos choix et apprendre de cette expérience pour repartir du bon pied… Avec une équipe soudée !
Lecture associée  Leadership : les qualités que vous devez avoir

Malgré les critiques, les salariés sont satisfaits de leur manager

Rassurez-vous, le sondage Opinion Way a également posé la question « D’une manière générale, diriez-vous que le dirigeant de votre entreprise remplit bien ou mal son rôle ? » et 56 % des sondés ont répondu « assez bien ». 17 % estiment que leur manager remplit « très bien » sa mission et, cerise sur le gâteau, 55 % des salariés interrogés affirment être « fiers » de leur dirigeant !
Le sondage Opinion Way réalisé auprès de 1001 salariés français, en partenariat avec Salesforce (éditeur de logiciels de gestion de la relation client), pour le site Monster.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.