Son créateur est Alex Osborn, vice-président de l’agence de publicité américaine BBDO. Le concept date de 1940. A contrario, le focus group est une tarte creusée à partir d’une idée à approfondir et qui est beaucoup servie en Marketing.  Ingrédients pour 4 à 12 personnes : des participants variés, des gens du terrain qui voient et touchent le problème ; Peu de temps – 20 mn max ; un endroit agréable, informel et haut de plafond ; du matériel : cartons, tableaux autocollants,  feutres, post-its, pièces, paper boards blancs ou pré-dessinés, jeux, cartes, etc.

Au préalable 
1 – Définissez le problème : avec quoi je veux repartir ? #clédelaréussite
2 – Ayez un objectif clair, engageant et partager le. #objectif, #SMART
3 – Interrogez sur le contexte. #lesfaits #5QC
4 – Faites votre liste d’invités, sélectionnés sur leurs aptitudes relationnelles surtout et leur capacité à tout juste comprendre le sujet
5 – Supprimez de cette liste les « enfoirés ». #expertabsolubavard, #Monsieurjesaistout, #Monsieurje parletoutletemps, #Madamethebigboss
6 – Invitez quelqu’un d’autre. Qui n’y comprend rien a souvent raison. #invité mystère
7 – Partagez avec les participants et réservez. #brief
8 – Préparez votre animation avec quelques plans B. Plus les personnes sont analytiques, plus il faut structurer des activités courtes. Rassurez-vous, l’alphabet contient 26 lettres, vous y arriverez ;)
9 – Le temps de cuisson est de maximum 20 minutes à 180°. Au-delà, les neurones sont cramés.

Préparation 
1 – Mettez les participants du brainstorming en sécurité et en confiance.
#confidentialité, #règlespartagées, #connardévincé, #les4règlesdubrainstorming
2 – Si un grumeau enfoiré s’est glissé, vous devrez le manager !
#managersituationsdifficiles, #animationdegroupe
3 – Ne privilégiez aucune idée ou aucune personne : à vrai dire, il vous faut ménager vos réactions. Si vous êtes « l’homme qui en savait trop », vous pouvez revoir « Mon nom est Personne ». #minimalisme, #reformuler, #neutralité
4 – Encouragez tout le monde à participer, subtilement ou pas…#MDiscret, #MEnvahissant
5 – Au début, accordez un court temps de réflexion seul. #introversion, #solitude
6 – Capitalisez sur les idées …des autres. C’est l’essence du brainstorming !
Astuce : intégrer cette étape dans l’animation. #paraphraser,#seulonvaviteensembleonvaloin,#SCAMPER
7 – Surprenez, amusez-vous, lâchez-vous. Prérequis : la règle n°1 est respectée. #fun, #jeuxderôles, #energizer
6 – Stimulez la créativité : changer de perspective, s’attribuer des rôles, briser la glace, jouer avec les mots et les énigmes #Energizer
7 – Regroupez en mettant des titres sans mettre de priorité #catégories, #symboles
8 – Remerciez sincèrement et expliquez les étapes de mise en œuvre

Démoulez
Démoulez avec les mêmes ou d’autres ou encore seul(e): réduire le nombre d’idées et analyser pour enfin déguster. Si vous l’avez bien cuit, il se démoule tout seul.
#votes, #scorecard, #critèresprioritaires, #critères secondaires
Pour plus de piment, demandez à Dr House d’animer la session de brainstorming. Il violera la règle n°1 sur la confiance et sera lui-même l’enf… à manager… La compétition, une autre forme de violation de la règle de base, permet aussi de poivrer l’exercice. Mode opératoire : prenez un groupe, divisez en sous-groupes, animez un brainstorming. Puis, organisez une compétition. Succès au café assuré.

Les astuces du Chef
Einstein a dit que s’il avait une heure pour sauver le monde, il passerait 55 minutes à définir le problème et les 5 dernières à chercher des solutions. La première clé du brainstorming est d’éviter à tout prix de chercher des solutions trop vite. L’idéal est de toucher, voir le problème sous un maximum d’angles différents. La deuxième clé est dans le partage d’idées extravagantes ou même idiotes qui finissent par donner une idée géniale. Après tout, nous pourrions nous contenter d’envoyer des emails plutôt que  brainstormer s’il s’agissait simplement de lister tout ce qui nous passe par la tête. Le brainstorming est un effort de groupe et les idées nouvelles sont souvent une combinaison de deux idées jamais mises ensembles. Enfin, le début conditionne la fin. Si le gâteau est raté, trop ou pas assez d’idées, dans 90 % des cas, c’est que vous ne saviez pas à quoi il devait ressembler au départ : trop abstrait, pas assez impliquant, pas la bonne question. Pour terminer, le facilitateur de la session n’est pas forcément le plus créatif du lot. S’il est créatif, il doit canaliser son envie de créer : ce sera donc plus dur pour lui. Idéalement, son rôle consiste à faire respecter par le groupe la sécurité et la confiance. Il donne envie et met l’ambiance.
Et maintenant, à vos marques… savourez…
* le brainstorming est une technique de génération d’idées qui stimule la réflexion créative lors de la recherche de solution pour un problème donné. Source IAAT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.