1 – Arrêter un  budget temps

Il est normal de prendre le temps de planifier ce qui doit être fait dans la semaine ou dans le mois, mais attention de ne pas le faire trop, vous pourriez consommer des heures qui auraient pu être productives. Vous pouvez reporter telle ou telle tâche à demain ou plus tard au lieu de vous en acquitter tout de suite. Mais ce n’est pas parce que vous l’avez évacuée dans le futur qu’elle a pour autant disparu. Un autre collaborateur doit compter sur ce que vous deviez faire pour avancer à son tour. Au lieu de tergiverser, passez à l’action et vérifiez votre liste de choses à faire. Demandez-vous si vos réunions valent vraiment la peine d’être tenues ? Les cadres passent trop de temps en réunion au lieu de faire avancer les choses. Pour vous assurer que vous exploitez au mieux votre temps, créez un budget-temps. Vous réaliserez combien d’heures, voire de journées au bout d’un exercice vous perdez dans ces meetings, vous pouvez aussi mieux planifier ce que vous devrez faire. Vous serez surpris de voir tout ce que vous pouvez faire chaque semaine si vous éliminez le temps passé en planification ou en réunion.
Lecture connexe  Et si vous supprimiez les réunions !

2 – Ne pas dire «oui» à tout

Selon Warren Buffet, “La différence entre les gens qui réussissent et les gens réussissent beaucoup est que les gens qui réussissent beaucoup disent « non » à peu près à tout.”  Répondre «oui» à une demande est a priori plus facile que d’opposer un refus. Pourtant, il doit vous arriver souvent de vous engager à faire quelque chose qui apporte peu ou pas de résultat, sans pour autant avoir confronté cet engagement aux possibilités de votre planning de travail.  Vous pouvez obtenir plus si vous savez ce que vous avez à faire et si  vous maîtrisez  tout ce qui peut être fait dans votre calendrier.
Lecture connexe  Réussite : avoir le courage de dire « non »

3 – Refuser le perfectionnisme

Si vous poursuivez la perfection, cela va vous prendre plus de temps pour tout faire, vous serez probablement moins productif que prévu. La raison est simple : si votre activité tend à la perfection, vous passez plus de temps sur une seule tâche que nécessaire, et repoussez vos autres responsabilités à plus tard. Cela vous fait gaspiller des heures  à chercher un idéal de résultat et contrariera votre hiérarchie et l’organisation du  service auquel vous appartenez. Le perfectionnisme est encore plus grave et dangereux si vous travaillez seul, en fait avec vous-même, vous n’en avez jamais fini avec une tâche et accumulez les autres sans qu’il y ait le garde-fou d’une organisation.
Lecture connexe  Faites du temps un compagnon de réussite

4 – Se méfier de sa mémoire

Au lieu de vous fier à votre mémoire, écrivez, écrivez et écrivez encore,  tout ce que vous avez à faire ou les idées qui vous traversent l’esprit. Il y a des centaines d’options pour prendre des notes, votre cahier, un bloc, des autocollants, outlook, griffonnez tout ce qui doit être fait dans la semaine, vous aurez une meilleure idée de votre charge de travail,  de ce que vous devez accomplir,  et établissez des priorités en conséquence.
Lecture connexe Gérer votre temps à l’heure du digital

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



5 – Mesurer vos réalisations

Juste avant la fin de la semaine et avant de préparer la suivante, contrôlez vos réalisations, ce qui devait être fait, ce qui est terminé et ce qu’il faut faire la semaine suivante. Demandez-vous pourquoi vous n’avez pas été en mesure de tout faire. Appréciez les réalisations réussies et finies, notez ce que vous reportez et tirez un enseignement de vos erreurs de gestion du temps de la semaine écoulée.