La stratégie définitive pour être productif n’existe pas, vous devez essayer, faire des erreurs, changer, essayer encore, pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Voici certaines approches pratiquées par des cadres qui peuvent vous aider pour l’année qui commence.

1 – Planifiez votre journée la veille

En établissant la veille la liste des actions à mener le lendemain, vous allez démarrer la journée en ayant moins l’impression d’être pressé par le temps. Vous réveiller avec un plan d’action déjà prêt, c’est un peu commencer la journée comme si vous aviez déjà commencé votre temps de travail

2 – Faites une liste d’objectif unique

Certains managers mettent au rebut les longues listes de tâches à accomplir pour les remplacer par un objectif quotidien unique, cette démarche admet que vous disposez d’un temps limité.
Elle vous oblige parmi trop de choses à faire, à choisir une seule par jour, et finalement à atteindre votre objectif le plus important.
lecture associée  Gestion du temps : repères pour obtenir une semaine productive

3 – Marchez pour trouver des idées

Le stress vous envahit souvent, et si vous ne faites rien votre santé va en pâtir. Il est prouvé que la marche élimine les tensions, éclaircit les idées et aide à trouver l’inspiration. Si vous sentez votre capacité intellectuelle baisser, allez faire un tour et donner libre cours à un brainstorming ambulant, beaucoup de cadres y trouvent l’inspiration pour régler un problème, trouver la solution à un différend ou choisir la bonne voie pour avancer.
Pour Jean jacques Rousseau, la marche « met l’esprit en mouvement », Nietzsche estime que « seules les pensées qu’on a en marchant valent quelque chose ».
La marche favorise la concentration. Aristote déjà enseignait en déambulant, d’où le nom de « péripatéticienne » pour son École de philosophes.

4 – Sachez vous arrêter

On pense souvent que s’arrêter de travailler sur un projet est un échec. Pourtant stopper votre action, si vous n’êtes pas en mesure d’ajouter de la valeur, peut vous sauver. En devenant sélectif, vous allez travailler sur des sujets qui comptent vraiment. Et faites la liste de ceux à ne plus mener en 2021 parce qu’ils sont chronophages ou non productifs. Certains les appellent leurs contre résolutions.
Le fait de passer d’un projet à un autre en fonction de votre humeur allège souvent votre action et permet de faire beaucoup plus dans une journée normale.

5 – Faites ce que vous aimez pendant la procrastination

Pour être vraiment productif, vous devez cesser de tergiverser. Pourtant vous traversez régulièrement des moments de procrastination. L’astuce de certains cadres consiste faire ce que vous aimez pendant ces périodes de flottement.
Ainsi vous utilisez au mieux votre temps et gardez vos périodes de grande détermination pour ce qui exige efforts et pugnacité.
Lecture associée  Infographie : comment la procrastination pénalise la productivité

6 – Taisez-vous et écoutez

Vous gaspillez beaucoup de temps à parler, discuter, bavarder. Une conversation est tellement plus rapide quand vous vous taisez et ouvrez les oreilles. A notre époque où le mode consensuel est de mise dans les affaires, le fait de cesser de parler est considéré par certains comme un outil de productivité. Ce comportement peut être interprété  comme une forme de mutisme ou une sorte d’incapacité à se relier aux autres. Pourtant, le silence est d’or, d’abord il vous évite de déverser chez les autres vos émotions, il ponctue un échange, l’amplifie parfois, et permet à l’autre d’échanger et de comprendre.
Servez-vous de cet outil de communication qui supprime confusion et superposition de paroles, et instaurez un rythme d’échanges plus profonds à une relation qui sans cela resterait superficielle.
La productivité, ce n’est pas toujours faire, et faire encore, c’est se taire pour mieux passer de la pensée à l’action.

7 – Hiérarchisez votre boite de réception

Vous êtes noyé sous des flux incessants d’e-mails. Certains cadres pratiquent systématiquement leur dispatching vers des dossiers créés par catégories et programment leur traitement. Cela fait disparaître de la boîte de réception les courriels les moins urgents et met en évidence ceux qui doivent être traités. Les prioritaires restant au premier plan, vous pouvez les traiter plus confortablement.
Reste à vous ménager en fin de journée un temps pour décider de la suite à donner à tous les messages archivés.
Lecture associée  Quand l’e-mail booste votre réussite

8 – Faire une liste « A ne pas faire »

La productivité dépend aussi de ce que vous ne faites pas. Certains pratiquent l’anti to do list qui énumére les actions, comportements, habitudes ou travers… que vous vous engagez à ne pas faire, ceux qui vous empêchent de vous concentrer sur le cœur de votre métier.
Réfléchir à ces anti-résolutions, c’est vous engager à dire « non » à des tâches non pertinentes, chronophages, non rentables, là réside souvent le secret le plus simple de votre productivité.