Cédric O

Dominique Strauss-Kahn, Pierre Moscovici,  François Hollande et Emmanuel Macron

C’est tout de suite à la sortie de HEC, en 2006, que Cédric O entre dans les sphères politiques. Il démarre fort puisqu’il est nommé conseiller de Dominique Strauss-Kahn pour la Primaire du PS. Il sera également conseiller de Pierre Moscovici puis de François Hollande durant sa campagne présidentielle. En 2017, il rejoint Emmanuel Macron et assure la mission de trésorier pour La République en Marche. Fidèle au Président de la République, il devient rapidement son proche conseiller conjointement à Édouard Philippe, en charge de l’économie numérique et des participations publiques.

Cédric et Delphine O : frère et sœur à la scolarité hors norme

Cédric O est né à l’Arbresle dans le Rhône en 1982. Sa mère enseignante et son père cadre d’origine coréenne le poussent aux longues études dès son plus jeune âge. Le couple déménage d’ailleurs à Lyon dans l’unique but de faire intégrer leurs enfants dans un lycée prestigieux de la région : le lycée du Parc. Delphine O, la sœur de Cédric O (elle a deux ans de moins que lui), bénéficie du même traitement. Elle est aujourd’hui députée, diplômée de l’École Normale Supérieure et de Harvard.

Un surnom « Samsung » en référence à une vie méthodique

À HEC, Cédric O est surnommé « Samsung » par ses camardes, à cause de ses origines coréennes, mais aussi pour sa capacité à organiser sa vie et ses études de manière méthodique, comme un ordinateur. À cette époque, le jeune homme, très organisé, très investi dans ses études, brille déjà en politique. Il participe activement à la campagne du Bureau des Elèves de HEC (BDE). Il rencontre des amis proches qui, comme lui, deviendront des acteurs clés dans la campagne d’Emmanuel Macron : Stanislas Guerini (délégué général d’En Marche) et Emmanuel Miquel (homme d’affaires ayant participé aux levées de fonds pour la campagne présidentielle). Fidèle à ses ambitions politiques, Cédric O ne fera qu’un bref passage dans le privé entre 2014 et 2017 en travaillant comme chargé de mission du directeur industrie et responsable de production pour le groupe d’aéronautique Safran.

Un premier pas dans la French Tech

Aujourd’hui avec cette nouvelle fonction de secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O relève le défi des nouvelles technologies. L’homme ne part pas de zéro dans l’univers techno’ puisqu’en 2017, il faisait partie des organisateurs de la soirée French Tech au CES Las Vegas. Il organisait plus récemment l’événement « Choose France » pour inciter les investisseurs étrangers à soutenir l’écosystème des startups françaises. Enfin, Cédric O est à l’initiative du sommet « Tech for Good » à Paris, événement qui réunissait les acteurs mondiaux des technologies, notamment les GAFA.

Fiscalité des GAFA et régulation des réseaux sociaux

Benoît Thieulin, l’ancien directeur du Conseil National du numérique attend de Cédric O qu’il s’implique dans sa nouvelle fonction, là où son prédécesseur Mounir Mahjoubi a « beaucoup communiqué, mais peu transformé ».  Selon lui, la France doit viser le leadership sur de nombreux sujets, entre autres « la régulation des réseaux sociaux, fiscalité des GAFA, loyauté des informations, régulation économique des plateformes... » avant d’ajouter que « Cédric O est prêt et connaît ses dossiers ». À l’AFP, Cédric O dira de sa nomination au poste de secrétaire d’État chargé du numérique qu’elle est « une forme de continuité de l’action menée depuis 2017 [puisqu’il suivait] les dossiers du numérique à l’Élysée ». Un homme à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.