Créatrice de la célèbre cagnotte en ligne Leetchi et du collectif Sista, Céline Lazorthes est une figure emblématique de l’univers startup et de l’entrepreneuriat au féminin.

Céline Lazorthes : figure du milieu entrepreneurial français

Cela fait maintenant dix ans que Céline Lazorthes fait partie du paysage entrepreneurial français. La jeune femme, 37 ans cette année, est effectivement la fondatrice de Leetchi, le système de cagnotte en ligne utilisé par plus de 10 millions de personnes à travers le monde pour organiser les budgets dédiés à leurs cadeaux et événements groupés.

De petits boulots à HEC : des études axées digital

Originaire de Toulouse, Céline Lazorthes obtient son baccalauréat en 2001 et commence sa carrière professionnelle par de petits boulots, notamment auprès du grand groupe international de communication DDB. A cette époque en 2004, encore étudiante, elle suit en parallèle des cours de gestion de projet auprès de l’institut Internet et multimédia du pôle universitaire Léonard de Vinci et y valide un Master 2, avant de rejoindre l’entreprise Eyeka, plateforme pionnière en matière de cocréation et de mise en relation entre des marques et des freelances.

A cette époque, Céline Lazorthes cherche encore sa voie, et même si sa passion pour le digital est déjà fermement ancrée, elle décide de reprendre ses études et intègre le Mastère Digital Business d’HEC Paris.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

L’idée d’une cagnotte en ligne pendant le weekend d’intégration HEC

Et c’est là, en organisant le week-end d’intégration d’HEC que l’idée d’une cagnotte en ligne germe dans son esprit. Nous sommes en 2008. Selon les nombreuses interviews de Céline Lazorthes, la création de Leetchi représente une période difficile sur le plan entrepreneurial : personne ne veut s’associer avec la jeune femme qui essuie par ailleurs de nombreux échecs avant de sortir une première version de son concept en 2009. Le succès n’est pas immédiat, mais il est tout de même plutôt rapide.

Une deuxième entreprise au compteur

Et les récompenses affluent : en 2013, Céline Lazorthes fait partie des 100 personnalités qui font le Web français, et en 2014 obtient le titre de femme d’affaires de l’année pour le prix Veuve Cliquot. La même année, elle obtient une licence d’établissement de monnaie électronique et fonde une seconde entreprise appelée Mangopay : une solution de paiement en ligne destinée aux acteurs de l’économie collaborative. Là encore, le concept est un succès.

Une prise de recul pour s’occuper de son enfant

En 2015, Céline Lazorthes envisage de lâcher du lest après des années de travail intensif. Elle cède 86 % des parts de Leetchi au groupe Crédit Mutuel Arkea, une transaction estimée à 50 millions d’euros, tout en continuant à diriger ses deux entreprises. Entre 2017 et 2018, elle cède la direction de Leetchi à Alix Poulet puis celle de Mangopay à Romain Mazeries.

Femme d’affaires passionnée, elle n’abandonne pas pour autant son navire puisqu’elle reste présidente du conseil de surveillance, cet éloignement étant motivé par la maternité et l’envie de se consacrer pleinement à son enfant. Céline Lazorthes  le répète au gré des interviews : quand on est entrepreneur, il faut savoir s’accorder du temps, suffisamment de temps pour tenir sur la durée et continuer à aimer ce que l’on fait. Par exemple elle est partie plusieurs semaines en tête à tête avec son conjoint, faire le tour de la Norvège dans un van. Coupée de tout et surtout des actualités de sa startup, elle a pris du recul sans s’inquiéter pour son entreprise, ce qui, de prime abord, ne lui semblait pas réalisable.

Aujourd’hui, Céline Lazorthes est business angel et féministe accomplie

Aujourd’hui, Céline Lazorthes donne de son temps et de son argent aux jeunes entreprises prometteuses puisqu’elle est business angel reconnue dans le paysage de l’investissement français. Elle a notamment investi dans les startups Frichti et Le Slip Français, et cofondé le collectif de femmes Sista dans l’optique d’améliorer les financements au profit des femmes entrepreneuses. Elle travaille avec le Conseil national du numérique pour élaborer une charte d’éthique et de prise de responsabilité en matière de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) à destination des fonds d’investissement.
Vous pouvez suivre son compte Twitter, féministe, engagé et optimiste sur @CelineLz. Aujourd’hui, Leetchi compte 12 millions d’utilisateurs dans 150 pays.