1 – Décomposer le changement pour vous l’approprier

C’est la peur de l’incertitude qui souvent vous fait rester dans votre emploi actuel car vous redoutez l’inconnu, les situations que vous ne connaissez pas, qui peuvent pourtant s’avérer plus faciles à assumer que celles que vous vivez aujourd’hui. La solution pour dépasser cette inquiétude consiste à planifier votre projet  dans le détail. Cela revient à vous approprier le changement en le décomposant au maximum en étapes et processus à mettre en oeuvre, petit à petit vous allez vous habituer au changement projeté jusqu’à l’envisager avec confiance et la conviction qu’il doit tout naturellement se produire.

2 – Vous préparer à accepter le rejet de votre candidature

C’est une réaction normale, quitter votre emploi actuel dans lequel vous avez fait vos preuves, vous fait craindre de ne pas être approuvé ailleurs et d’essuyer des rebuffades à répétition. Vous allez en voir de toutes les couleurs et entendre tous les prétextes plus ou moins bien fondés. Pour éliminer cette peur du rejet,  préparez-vous à affronter inévitablement ces défis qui vont jalonner votre démarche, en faisant preuve de réalisme. Si vous envisagez un changement de carrière total,  vous devrez bien jauger les compétences qui vous manquent, vous former et vous initier à ce nouveau job, avec la conviction que vous devez vous améliorer dans tel ou tel domaine pour devenir un candidat fiable, cela vous préparera à trouver plus justifiée une réponse négative, à accepter plus facilement le rejet de votre candidature, et à moins redouter cette peur.

Lecture associée : 9 repères pour devenir un cadre émotionnellement intelligent

3 –  Oser bousculer une tradition ou un tabou

L’avenir professionnel tel que vous le rêvez se trouve peut-être dans l’entreprise dans laquelle vous êtes déjà. Jusqu’à présent, vous n’avez pas réussi à atteindre la position désirée peut-être parce que vous êtes bloqué par un a priori ou une tradition, si vous êtes une femme, le poste que vous visez n’a jamais été occupé par une femme, et vous avez jusque là accepté, et suivi le courant. Si ce prétexte est le seul obstacle à votre action, vous vous mettez vous-même un plafond de verre pour ne pas évoluer. Vous devez analyser votre projet non à l’aune de votre sexe mais avec le prisme de votre supérieur hiérarchique qui juge l’opportunité de votre démarche en fonction de la valeur ajoutée que vous apportez à l’entreprise. Et si malgré votre professionnalisme avéré votre seul statut de femme bloque votre avenir, il est urgent d’envisager un autre changement, celui de l’entreprise.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



4 – Décider de changer et agir

Comme la plupart des cadres, vous n’aimez pas trop le changement. Vous travaillez dans une certaine routine qui vous  rassure et rend  selon vous votre réussite plus réalisable, vous lancer dans une nouvelle carrière bousculera cette routine,  dans l’accomplissement du travail comme dans votre organisation personnelle (temps de trajet, horaires…). Au lieu de laisser ces appréhensions fort légitimes vous envahir, cherchez à les comprendre pour mieux les surmonter. Vous avez déjà vécu des changements importants, repensez à leur déroulement et vous vous rendrez compte souvent que vos peurs de l’époque ont disparu dès que le changement s’était réalisé.  Inspirez vous de ces expériences réussies pour apprivoiser votre peur d’aujourd’hui.  Le meilleur moyen d’avoir moins peur du changement est d’en prendre vous-même la décision, avant que d’autres le fassent pour vous et le plus souvent contre vous.

Lecture associée : 8 comportements qui vont tuer votre carrière (à bannir à tout prix)

5 –  Jauger objectivement vos atouts

Souvent avant de décider de changer, vous restez paralysé en pensant que vos compétences, vos atouts professionnels sont insuffisants par rapport aux exigences du poste plus important que vous briguez. Le plus souvent c’est un prétexte pour ne pas changer. La peur vous empêche d’y voir clair,  il vous revient de chasser de votre esprit ces connotations négatives pour regarder d’un oeil positif vos expériences, et analyser comment chaque job déjà occupé, chaque responsabilité assumée, chaque expérience vécue peuvent vous aider à faire le premier pas, et à vous servir de leviers pour réussir ce changement.

Lecture associée : Et si vous transformiez vos faiblesses en forces

6 – Se méfier des jaloux et des envieux

Prendre une décision, qui bouleverse votre vie professionnelle va bien évidement suscité autour de vous des réactions, nombreuses et très différentes,  de votre famille, de vos amis ou vos collègues. Certains n’y croiront pas, mais dites-vous bien que cette réaction reflète leur état d’esprit et pas le vôtre. D’autres sont des envieux – vous faites ce qu’ils auraient aimé faire – ou des jaloux incapables de gérer leur propre frustration professionnelle. Dans cette période de turbulence, mieux vaut sélectionner votre entourage avec des personnes qui partagent vos idées et sont bienveillantes à votre égard même dans leurs critiques,  elles vous apportent leur soutien parce qu’elles vous comprennent et n’envient pas vos aspirations.