Dans le contexte actuel, la pensée critique du dirigeant, quel que soit son niveau – indépendants, moyennes entreprises, voire au-delà – est l’une des compétences les plus vitales à cultiver pour le succès futur.

Le volume d’informations qui nous bombarde quotidiennement. Et avec l’omniprésence des fausses nouvelles et des bulles de médias sociaux, la capacité d’examiner les preuves d’évaluer la fiabilité d’une source et de penser de manière critique devient plus importante.

La pensée critique ne consiste pas à être constamment négative ou critique de tout. Il s’agit d’objectivité et d’avoir un esprit ouvert et curieux. Penser de manière critique, c’est analyser les problèmes en se basant sur des preuves tangibles (par opposition aux opinions personnelles, aux préjugés, etc.) afin de construire une compréhension approfondie de ce qui  se passe réellement. La pensée critique signifie donc d’arriver à vos propres conclusions mûrement réfléchies au lieu de prendre les informations pour argent comptant. Voici 10 façons de cultiver cette précieuse compétence.

1 – Nouvelles informations avec prudence. Qu’il s’agisse d’un article que quelqu’un a partagé en ligne ou de données liées à votre travail, vérifiez toujours les informations qui vous sont présentées. Les bonnes questions à poser ici incluent : “Ces informations sont-elles complètes et à jour ?” « Quelles preuves sont présentées pour étayer l’argument ? »…

2 – D’où vient l’information. La source est-elle fiable ? Quelle est leur motivation pour présenter cette information ? Considérez plus d’un point de vue. Chacun a ses propres opinions et motivations – même les personnes très intelligentes qui présentent des arguments raisonnables ont des opinions personnelles et des préjugés qui façonnent leur pensée. Ainsi, lorsque quelqu’un vous présente des informations, demandez-vous s’il y a d’autres versions de l’histoire.

  • L’écoute active. Écoutez attentivement ce que les autres vous disent et essayez de vous faire une idée claire de leur point de vue. L’empathie est une compétence très utile. Vous mettre à la place d’une autre personne peut vous aider à comprendre d’où elle vient et ce qu’elle pourrait vouloir. Essayez d’écouter sans porter de jugement – rappelez-vous que la pensée critique consiste à garder l’esprit ouvert.
  • Rassemblez des informations supplémentaires si nécessaire. Chaque fois que vous identifiez des lacunes dans les informations ou les données, faites vos propres recherches pour combler ces lacunes. Les prochaines étapes vous aideront à le faire objectivement… Posez beaucoup de questions ouvertes. La curiosité est un trait clé des penseurs critiques, alors canalisez votre enfant intérieur et posez beaucoup de questions « qui », « quoi » et « pourquoi ».
  • Trouvez vos propres sources d’information fiables, telles que des sites d’information établis, des organisations à but non lucratif et des instituts d’enseignement. Essayez d’éviter les sources anonymes ou les sources avec une hache à moudre ou un produit à vendre. Assurez-vous également de vérifier quand les informations ont été publiées. Une source plus ancienne peut offrir involontairement des informations erronées simplement parce que les événements ont évolué depuis sa publication. Soit corroborer l’info avec une source plus récente.
  • Essayez de ne pas obtenir vos nouvelles des médias sociaux. Et si vous voyez quelque chose sur les réseaux sociaux qui suscite votre intérêt, vérifiez l’exactitude de l’histoire (via des sources d’information fiables, comme ci-dessus) avant de la partager. Apprenez à repérer les fausses nouvelles. Il n’est pas toujours facile de repérer un contenu faux ou trompeur, mais une bonne règle d’or consiste à examiner le langage, l’émotion et le ton de l’article. Utilise-t-il un langage chargé d’émotions, par exemple, et essaie-t-il de vous faire ressentir d’une certaine manière ? Examinez également les sources des faits, des chiffres, des images et des citations. Un reportage légitime indiquera clairement ses sources.
  • Apprenez à repérer les informations biaisées. Comme les fausses nouvelles, les informations biaisées peuvent chercher à faire appel à vos émotions plutôt qu’à la logique et/ou présenter une vision limitée du sujet. Faites votre propre lecture autour du sujet pour établir une image complète.
  • Remettez également en question vos propres préjugés. Tout le monde a des préjugés. Et il ne sert à rien de prétendre le contraire. L’astuce consiste à réfléchir objectivement à ce que vous aimez. Et ce que vous n’aimez pas, à vos préférences et à vos croyances ! Et à réfléchir à la façon dont cela pourrait affecter votre façon de penser.
  • Faites-vous votre propre opinion. N’oubliez pas que la pensée critique consiste à penser de manière indépendante. Donc, une fois que vous avez évalué toutes les informations, tirez vos propres conclusions à ce sujet.
  • Continuez à travailler sur vos compétences de pensée critique. Il existe des plateformes d’apprentissage en ligne telles que Alison, Udemy, Coursera, Linkedin Learning et Adobe TV (possible aussi et globalement en français) pour des cours sur les compétences générales de pensée critique. Ainsi que des cours sur des sujets spécifiques comme les biais cognitifs.

 

En synthèse, chaque dirigeant peut prendre de meilleures décisions. Et résoudre les problèmes plus efficacement. Bon travail !