Définition du manager : un statut et des missions officiels

Pour appréhender la différence entre les deux, il faut d’abord assimiler le fait que le manager est désigné comme tel par sa hiérarchie, il s’agit d’un statut de chef de groupe officiel, avec une fiche de poste de manager et des missions clairement définies en amont :
– fixer des objectifs à l’équipe, en accord avec le plan de l’entreprise
– attribuer les missions et les ressources nécessaires à chaque collaborateur
– coordonner et contrôler l’avancement des missions en termes de délai, de qualité, de budget
– recadrer en cas de besoin
gérer les conflits entre collaborateurs
– gérer les conflits en externe quand ils touchent un membre de l’équipe
– valoriser les points forts, les compétences et les réussites de chacun
– susciter la motivation au travail
Pour mener ces missions à bien, le manager a une autorité qui lui est attribuée d’office. Toutefois, son statut de chef – reconnu sur le papier – doit être accepté par ses collaborateurs dans les faits, sans tomber dans l’autoritarisme néfaste au bien-être et à la productivité. Le management est donc un savant dosage qui nécessite de mixer compétences organisationnelles, écoute active, mais aussi posture affirmée.

Définition du leader : un état de fait et une autorité naturelle

Le leader, lui, n’a pas été désigné comme tel par sa hiérarchie, il n’y a pas de poste officiel de leader avec des tâches attribuées. Être un leader est un état de fait, un ensemble de soft skills que la personne détient. Ces soft skills lui confèrent une forme d’autorité naturelle : être un leader est une reconnaissance du groupe, non un statut. On le reconnaît à certaines qualités humaines et certaines compétences :
– la capacité d’orateur
votre talent de communication
– des idées et une vision affirmées
– l’envie de relever des défis
– la prise d’initiatives
– l’indépendance d’esprit et d’actions
– l’intégrité, la loyauté

Manager et leader : les différences concrètes

Des objectifs différents
Tout d’abord, les définitions du manager et du leader n’ont pas le même objectif. Quand le manager répond critères d’une fiche de poste et vise le résultat à court ou moyen terme, le leader, lui, transmet son enthousiasme et sa vision, sans avoir forcément un objectif précis ou chiffré. Simplement, il fédère autour de ses idées.
Une différence d’autorité
Il existe aussi une grande différence en termes d’autorité. Le manager, même s’il doit faire ses preuves, bénéficie d’une autorité qui lui est attribuée d’office par la hiérarchie. Le leader n’a aucune autorité officielle, et pourtant, les collaborateurs la lui confèrent naturellement, sous une certaine forme. On parle plus d’influence que d’autorité à proprement parler.
Exécuter vs façonner
Dans le même esprit, le manager est un exécutif, son rôle est d’appliquer la vision et la culture de l’entreprise. À l’inverse, le leader participe activement à façonner ces deux aspects, il n’applique pas une culture d’entreprise, il la modèle et la fait évoluer.
Cadrer vs provoquer le changement
Enfin, le manager contrôle et limite au maximum le risque, maintient un cadre stable pour permettre aider à la réussite et garder les collaborateurs. À l’extrême inverse, le leader a tendance à renverser l’ordre établi, il prend le risque, va de l’avant pour concrétiser ses idées et sa vision, et crée le changement dans lequel il emmène les collaborateurs.
Lecture associée Leader vertueux vs manager médiocre : tout est question de vision

Et vous, plutôt manager, plutôt leader, ou les deux ?

Un très bon manager, respecté et reconnu pour ses qualités organisationnelles, peut être dénué de leadership, et un leader né s’avérer incapable d’organiser une équipe et de mener un projet à son terme. En fait, leader et manager peuvent être deux personnes différentes, ce qui est sûr, c’est que tous deux sont indispensables à la marche de l’entreprise. L’un fédère et enthousiasme quand l’autre coordonne et organise. L’un guide les gens, l’autre gère le travail. L’un joue sur l’émotionnel et l’autre sur le pragmatisme.
Parfois, il arrive qu’une personne cumule les compétences du manager et les qualités du leader, maniant les unes ou et les autres à bon escient, au bon moment. D’ailleurs, le leadership permet certainement de mieux manager, particulièrement pour fédérer les équipes autour du projet d’entreprise.
Et vous, êtes plutôt manager, plutôt leader… Ou les deux à la fois ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.