Aimer votre job est crucial

Ce n’est pas la fin du monde si vous n’aimez pas votre poste. En fait, aimer votre job ne veut dire que vous avez un excellent travail, c’est en revanche souvent le simple reflet de votre personnalité, ainsi l’optimiste est heureux dans son emploi en dehors de toute de raison objective. Pourtant la satisfaction dans le travail offre de grands avantages à l’entreprise et à vous-même. Vous êtes bien sûr plus engagé, plus productif et créatif, ce qui facilite votre succès et l’évolution de votre carrière. Vous apportez à votre entreprise des bénéfices de productivité dont elle vous remerciera. Comprendre les principales causes de votre insatisfaction dans le travail vous aidera à vous repositionner dans votre entreprise ou à envisager sérieusement une reconversion.
Pour approfondir le sujet Comment être heureux au travail

Un patron incompétent

Un horrible patron au bureau entraîne avec lui des managers incompétents qui répandent autour d’eux mécontentement et démobilisation des troupes. Ce leadership ombrageux, souvent déclenché par des systèmes d’organisation toxiques,  favorisent le collaborateur plus doué politiquement, seulement intéressé par sa carrière. Un patron incompétent sait a priori gérer la croissance mais s’avère souvent incapables de gérer la pénurie en vous laissant sans orientation ni leadership., et un dirigeant malicieux et narcissique, incompétent et de moins en moins légitime, devient vite insupportable. Pour éviter les pires désagréments d’un tel management ou de cette absence de management, pour recouvrer votre bien-être psychologique et physique, il n’y a bien souvent comme solution que de décider de quitter cette entreprise.
A lire aussi Etes-vous sûr de ne pas avoir un patron toxique ?

Un mauvais choix de carrière

Même s’il est assez facile d’évaluer la carrière que vous pouvez faire et déterminer dans quel poste vous seriez le plus compétent et épanoui, vous pouvez vous retrouver dans un parcours professionnels fondé sur des mythes, des informations inexactes, ou des conseils amateur, et ignorer les atouts de votre personnalité. Il en résulte un décalage permanent entre vos aspirations et la carrière vécue, et un gâchis encore plus grave si vous n’êtes pas conscient de vos talents.
Pour approfondir le sujet
Pour réussir, mieux vaut construire un plan de développement de carrière

La peur du changement

Vous pouvez vous plaindre de l’ennui de votre métier et de sa routine, et en même temps vous efforcer de rendre votre environnement aussi prévisible et ennuyeux que possible. Car routine signifie sécurité, alors que le changement injecte anxiété et peur. Comme le note Kierkegaard « L’anxiété est le vertige de la liberté. » Même si la garantie d’un emploi à long terme diminue, vous recherchez la stabilité dans votre vie active, au point d’accepter la monotonie et l’apathie d’un emploi lamentable. Un patron incompétent, une erreur d’orientation professionnelle et la peur existentielle du changement expliquent en grande partie l’insatisfaction dans le travail, la démobilisation et la précarisation de votre job puisque qu’en continuant vous pénalisez la productivité et la pérennité de votre entreprise. Si l’idée qu’un jour tout un chacun aime son travail peut ressembler à une utopie chimérique, une fois que vous aurez identifier la cause de votre ennui professionnel, rien ne vous empêche de chercher pour vous un niveau de satisfaction épanouissant.
 A lire aussi  Comment réussir à changer de carrière

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.