Astuce 1 – Connaître vos forces :
le mur de la foi en soi

Se connaître est un des fondements de la réussite selon Richard Hall. Le mur de la foi en soi est un outil de connaissance de soi. Il est inspiré d’un atelier animé par Greg Searle, champion olympique d’aviron en 1996. Le mur de la foi en soi permet de mieux connaître ses forces : construire un mur de 4 rangées de briques, le mur de la foi en soi. En bas, deux rangées de briques représentent 5 réalisations ou atouts auxquelles vous tenez le plus dans votre existence. Ils peuvent être liés à votre vie professionnelle ou personnelle au choix. Dans les deux rangées du haut, notez les 5 caractéristiques qui, à votre avis, constituent vos principaux atouts.’ Les participants de cet atelier ont été très mal à l’aise pendant l’exercice. Il n’est pas si évident que cela de connaître, d’admettre et de partager ses forces ! Pour aller plus loin : cette représentation vous permet de construire un ancrage positif. Vous pouvez ensuite confronter vos atouts avec votre entourage, leur poser la question afin de confirmer ou nuancer votre vision.
lecture recommandée  Est-il dangereux de se connaître ?

Astuce 2 – Connaître votre
limite absolue, la ligne jaune

La ligne jaune représente votre limite absolue : ce que vous ne ferez jamais, quel que soit le prix proposé. Richard Hall l’illustre brillamment en citant George Bernard Shaw. Celui-ci, intellectuel et dramaturge du début du XXème, est assis à côté d’une dame lors d’un dîner. Voici l’échange qu’il a eu avec elle :
« George Bernard Shaw : Madame, est-ce que vous coucheriez avec moi pour un million de livres Sterling ?
La dame :  Oh! Mr Shaw, bien sûr que oui. Quel plaisantin vous faites !
George Bernard Shaw : Est-ce que vous coucheriez avec moi pour une livre ?
La dame : Mais enfin pour qui me prenez-vous, Monsieur Shaw ?
George Bernard Shaw : Madame, ce que vous êtes, nous l’avons déjà défini. Là, nous sommes simplement en train de négocier le tarif de vos prestations. »
A lire aussi  Pouvoir sur les autres : ce qu’il ne faut jamais dire

Astuce 3 – Trouver un mentor

Richard Hall insiste sur l’importance du mentor. Pour réussir, il conseil d’être guidé. Si possible par une personne externe ou si non par une personne interne à l’entreprise. Vous pouvez le trouver de plusieurs façons, en développant une relation avec un collègue sur votre lieu de travail, cela peut se faire sous forme d’entretiens par téléphone, courrier ou mail. Certains n’ont pas besoin d’un mentor en personne pour les aider. D’ailleurs, sans vous en rendre compte, vous avez déjà dû profiter d’un mentor, en lisant un livre ou dans une expérience qui vous particulièrement marqué On trouvera ci-dessous une liste de mesures concrètes que l’on peut prendre en vue de se trouver un mentor.
lecture recommandée Les cinq types de mentor dont vous avez besoin

Astuce 4 – Transformer
votre langage en positif

« Ce n’est pas juste » devient « Trouvons une solution »
« C’est toujours pareil » devient « C’est un vrai défi »
« Vous ne nous confiez jamais de responsabilités » … « On peut essayer ? »
Ce sont quelques clés, évidemment, il vous faut la porte et savoir comment fonctionne la serrure et où est la poignée. Au final, le plus important serait de savoir ce que signifie réussir pour vous ?
Lecture recommandée L’art de vous mettre en avant sans paraître arrogant

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !