Se méfier des bulles d’excès de confiance

Être un leader ou un entrepreneur exige de la confiance en soi, mais trop point n’en faut, vous avez intérêt à vous prémunir contre l’excès de certitude, car cela peut vous amener à surestimer la probabilité de votre succès par rapport à vos concurrents, ou à sous-estimer vos besoins en ressources techniques, humaines, financières… et zapper les corrections à apporter à votre action. Une forme d’« illusion de confiance », aveugle sur la réalité et l’adéquation de vos capacités. La pire situation en la matière se rencontre quand vous êtes relativement peu qualifié par rapport à une tâche, un métier, une situation ou enjeu, ainsi quand vous démarrez votre affaire ou votre carrière, vous pouvez à la fois être incompétent et l’ignorer. Soyez donc vigilant sur la qualité de votre confiance en vous, certes, il est toujours difficile de se voir passer dans la rue quand on est à son balcon, mais trouvez le moyen – en vous faisant aider par un proche, un ami, un ancien du métier, un mentor –  et validez que vous n’êtes pas en train de supposer la maîtrise d’une expertise que vous n’avez pas.

Lecture connexe : Comment avoir une super confiance en soi ou encore, Comment surmonter le doute de soi en affaires

Utiliser l’autocritique à votre avantage

L’autocritique peut être un puissant moyen de vous prémunir contre des « bulles d’excès de confiance », et devenir un outil percutant pour construire votre réussite. Evaluer honnêtement vos compétences, dans les circonstances particulières dans lesquelles vous devez les exercer, et faites-le le plus tôt possible, peut-être même avant de créer ou de vous lancer dans une activité, vous jaugerez mieux la pertinence de vous lancer et déciderez de trouver la solution à ce qui vous manque. Si vous manquez de savoir-faire, de relations dans votre secteur, ou de soutiens qui vous « supportent » au sens anglo-saxon du terme, mieux vaut chercher avant de vous lancer. Voir de façon honnête vos points forts et plus encore vos faiblesses vous garantit de prendre la bonne décision et un bon départ.

Lecture connexe : L’humilité ou l’art du leadership vainqueur 

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Exploiter vos échecs pour réussir

Prêter attention à vos défauts et à vos faiblesses vous aide à faire en sorte que vos échecs travaillent pour vous. Vous pouvez ainsi évaluer vos erreurs, en comprendre les tenants et les aboutissants et apprécier les étapes et les solutions que vous devez apporter. Vous vous donnez ainsi le maximum de probabilité de ne pas renouveler ces errements à l’avenir. Plus encore, partager votre histoire d’échec peut être très bénéfique. Le plus souvent cela rend votre discours convaincant auprès des clients et des collaborateurs, démontrant ainsi votre adaptabilité après un revers.
D’une manière générale vous êtes enclin à mettre l’accent sur les aspects positifs de votre activité pour offrir aux autres une trajectoire de carrière convaincante. C’est normal et légitime de communiquer une image qui attire, mais attention aux bulles d’excès de confiance que vous pouvez payer très cher. Tout l’art réside dans cet équilibre entre foi et sang-froid et humilité et autocritique réparatrice.

Lecture recommandée  Comment vous ressaisir quand vous avez perdu la main