Publicité
Publicité

Réunion : 5 idées pour faire bonne impression dès le départ

*** 3 mn à lire *** Que ce soit pour un tête à tête ou un meeting, le jugement spontané que vont porter vos interlocuteurs dépend de la confiance que vous inspirez  et  du respect que vous suscitez. D’où l’importance de la première impression qui porte sur l’intention bienveillante ou pas qu’ils vous prêtent et la compétence qu’ils vous attribuent spontanément.  Réunion : 5 idées pour faire une bonne impression dès le départ

Vous supposez souvent que la compétence joue un rôle important sur vos interlocuteurs, mais la confiance passe en premier car si vous ne l’inspirez pas, votre compétence s’en trouve reléguée au second plan voire dévalorisée. Le chaleureux qui rassure suscite l’attention, tandis que le compétent décrédibilise sa démarche.

PUBLICITE

La premier impression est difficile voire impossible à changer 

Il suffit de quelques secondes pour que vos interlocuteurs portent une appréciation et vous trouvent digne de confiance et compétent, et cette première impression va être en général très difficile à changer, c’est le plus souvent la bonne, surtout si elle est mauvaise. Si vous n’inspirez pas confiance dès le départ, vos efforts seront vains pour démonter votre compétence. Celui que vous voulez convaincre ou influencer, pour que cela marche, doit vous faire confiance, sinon il n’éprouvera que de la suspicion et vous prendra pour un manipulateur. La confiance passe avant la compétence pour donner de la fiabilité. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez facilement prendre le contrôle des premières impressions que vous offrez aux autres, en surveillant différents points.
Lecture associée Comment faire bonne impression en 30 secondes

Laisser l’autre parler et utiliser un langage corporel positif

Permettre à l’autre de s’exprimer en premier vous donne le loisir de l’écouter et de lui poser de bonnes questions pour mieux le comprendre. Si vous prenez la parole tout de suite vous montrez une forme de domination qui n’est pas de nature à établir la confiance. Confiance et chaleur sont créées lorsque votre interlocuteur se sent compris et enclin à s’épancher et à échanger. Mieux vaut prendre conscience de vos gestes, de vos expressions et du ton de votre voix, veiller à qu’ils soient positifs, cela contribue à attirer les autres vers vous. A vous d’adopter un ton enthousiaste, une posture bienveillante, des bras décroisés, un regard franc,  des gestes rassurants… autant d’expressions de votre langage corporel qui très souvent sans que vous en rendiez compte vont faire toute la différence.
Lecture associée Convaincre les autres : repérer et décrypter les gestes qui les trahissent

PUBLICITE

Eteindre et ranger votre mobile devant les autres 

Comment voulez-vous inspirer la confiance à votre interlocuteur, si vous surveillez votre téléphone tout en échangeant avec lui. Vous pensez lui montrer ainsi que vous êtes important,  que vous avez des responsabilités, et par conséquent que vous êtes compétent.  Pourtant c’est tout le contraire que vous produisez. Rien ne le déstabilise plus qu’un message en pleine conversation que vous captez d’un coup d’œil rapide sur votre téléphone. Lorsque vous vous engagez dans une conversation, concentrez-vous sur votre interlocuteur et sur ce qu’il vous dit. Si vous faites passer votre téléphone en premier, vous lui indiquez par la même qu’il vient après, que sa conversation est moins importante que les éventuels messages que vous pouvez recevoir de l’extérieur.

Détendre l’atmosphère et pratiquer l’écoute active

Cela peut paraître basique et anodin, mais le fait de commencer une réunion en  échangeant quelques minutes sur des banalités relatives aux conditions atmosphériques, à la topographie des lieux ou aux moyens empruntés pour se rendre à la réunion aide à vous retrouver de plain-pied avec votre interlocuteur et à commencer à gagner sa confiance.
Pour la gagner, vous devez vous concentrer sur ses propos sans penser à ce vous voulez lui dire ou répondre. Poser des questions perspicaces s’avère un moyen très efficace de montrer votre attention, et si vous n’y parvenez pas, cela signifie souvent que vous pensez trop à ce que vous allez dire, et que ce vous avez à dire est plus important que ses propos. Mieux vaut ne pas intervenir avec une solution au problème de l’autre, agissant ainsi vous pensez l’aider, mais vos conseils ou votre solution plus ou moins imposés risquent de le bloquer et de détruire sa confiance. Il est plus opportun par un questionnement de l’amener à trouver par lui-même sa solution parmi des idées que vous lui avez soumises à travers vos questions.
Lecture associée Écoute active : comment devenir un pro

Mieux connaître pour mieux comprendre

Cela va de soi, et c’est vieux comme le monde, pour être intéressant, soyez intéressé. Nous sommes tous pareils, si votre interlocuteur découvre que vous avez des informations sur lui, c’est déjà une première forme de partage, il apprécie que vous ayez pris le temps et les égards de vous renseigner sur lui. C’est tellement facile à l’époque d’internet et des réseaux sociaux que ce serait absurde de s’en passer. Cela implique de planifier vos réunions, de vous documenter sur les personnes concernées, pour deviner l’état d’esprit dans lequel ils vont venir à cette réunion. Cela crée un lien entre vous, un partage d’infos avant même de vous voir et démontre la fiabilité de votre initiative et votre responsabilité, ce qui doit dès le départ instaurer une impression de confiance.
lecture associée Comment convaincre avec assertivité

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x