Reconnaître et accepter cette diversité

Et pourtant… Une équipe, une division, une entreprise, sont, par définition, hétérogènes. Chacun de ses membres pense, ressent et agit selon un mode qui lui est propre. Ignorer ou refuser cette diversité risque, a fortiori dans un contexte économique périlleux, de décupler les tensions et de brider les réalisations. Reconnaître et accepter cette diversité permet en revanche de déceler de nouvelles options, d’identifier des possibilités de faire face aux défis et d’avancer sereinement ensemble. Nos orientations culturelles – qui ne relèvent pas uniquement de l’espace géographique dans lequel nous nous sommes construits – se caractérisent par des approches diverses de l’exercice du pouvoir et de la responsabilité, de la gestion du temps, des buts recherchés, des modes de pensée, de communication, d’apprentissage… Elles constituent notre profil culturel et ne sont aucunement figées. Cependant, les orientations culturelles que nous sur-utilisons peuvent nous fragiliser, tandis que celles que nous occultons représentent autant de possibilités inexploitées d’élargir notre répertoire.

Découvrir le profil culturel d’une équipe

Le profil culturel d’une équipe traduit la synthèse des orientations de chacun de ses membres. Evaluer ce profil permet de déceler les écarts et de créer des passerelles en vue de pleinement tirer parti de la diversité. Constater et accepter que des orientations culturelles et des comportements différents des siens ont leur efficacité, participe à la cohésion d’un groupe et facilite l’atteinte d’objectifs partagés. Expert en développement du leadership global et auteur de l’ouvrage Le Coaching Interculturel (Dunod), Philippe Rosinski, concepteur du « Cultural Orientations Framework » (COF, www.philrosinski.com/cof ), a mis au point un questionnaire visant à identifier nos orientations et nos comportements culturels, et permettant d’obtenir le tableau des orientations culturelles d’une équipe.

Mesurer l’adhésion aux valeurs de l’entreprise

Cette photographie instantanée du profil culturel procure une base de discussion neutre, illustrant les forces collectives et les atouts d’une équipe, ainsi que ses axes de développement. Cette évaluation permet également de mesurer l’adhésion aux valeurs affichées par l’entreprise, voire de déterminer quelle serait la culture idéale vers laquelle tendre pour favoriser l’engagement et le plaisir à relever les défis. L’efficacité de cette approche vaut non seulement pour optimiser la performance d’une équipe en place, mais également pour favoriser la cohésion d’une équipe projet, le succès d’une alliance entre partenaires ou la réussite d’une fusion entre deux sociétés. Alors, plutôt que de laisser la timidité du soleil estival, les risques de repli sur soi et de présentéisme, fragiliser les enthousiasmes de la rentrée, pourquoi ne pas redynamiser les équipes en leur dévoilant les bénéfices inhérents à leur diversité ? Cet  article est redigé par Stéphane Dauge, consultant, www.agadoconsulting.com

Article précédentLes cyber-recruteurs sont arrivés !
Article suivantComment j’ai redressé en 3 mois une entreprise
Dauge Stéphane
Créateur de la marque Agado Consulting, Stéphane Dauge accompagne depuis plus de 20 ans des entreprises internationales dans la conception et la mise sur le marché de produits et de services innovants. La particularité de son approche du conseil le conduit à capitaliser sur la diversité des orientations et des comportements, ainsi que sur son expertise en marketing, communication et conduite du changement, pour favoriser la performance des équipes et faciliter la conquête de nouveaux marchés. Il est diplômé de l’Institut Supérieur de Gestion (Paris), du Manhattan Institute of Management (New York), de l’International Management University of Asia (Tokyo) et certifié HEC Executive Coaching (Paris).