Après la plateforme Freelancer.com dont nous avons parlé précédemment (voir notre article Outsourcing : le site Freelancer.com en plein boom en France), voici Hopwork*, une nouvelle plateforme qui met en relation travailleurs en freelance et recruteurs. Ses initiateurs sont français et veulent développer une plateforme de mise en relation entre entreprises et freelances qui soit à la fois “marketplace” et réseau social. Explications.

“Marketplace” et réseau social

La start-up a été créée par Vincent Huguet, co-fondateur de Dromadaire et Ooprint, ainsi que par Hugo Lassiège et Jean-Baptiste Lemée, qui sont tous deux développeurs freelance. L’idée est simple : proposer un système de mise en relation freelances-entreprises en adaptant les recettes de marketplaces telles que Airbnb ou Ebay au monde du travail. “Nous faisons l’inverse de ce que font les plateformes déjà existantes sur ce marché où les entreprises postent des missions et recueillent ensuite des devis de prestataires provenant souvent de pays éloignés”, souligne Hopwork dans un communiqué. L’entreprise française a créé un moteur de recherche de profils freelances où les entreprises personnalisent leurs recherches de prestataires en filtrant leurs requêtes par mots-clefs, tandis que les freelances optimisent leur profil à la manière d’un CV virtuel.

Via la messagerie interne du site, puis par téléphone ou entretien, entreprises et freelances échangent sur la mission à réaliser. Une fois un accord trouvé sur la mission, Hopwork facilite aux deux parties la contractualisation (devis, facture, contrat) et le paiement. Hopwork répond ainsi aux problématiques administratives courantes et permet de sécuriser à 100% les transactions financières. Hopwork réduit également les délais de paiement pour les freelances, puisque la plateforme leur verse le montant total de la mission à J+1 de la fin de mission.

1 500 freelances inscrits

Lancé aujourd’hui en version aboutie (après avoir été testée en version bêta depuis juin 2013), Hopwork compte plus de 1 500 freelances, avec 300 nouveaux inscrits par mois depuis janvier. Un chiffre modeste en comparaison du géant du secteur (Freelancer.com compte plus de 10 millions d’utilisateurs et 25 000 travailleurs freelance français). Mais ce n’est qu’un début. Des entreprises connues comme Les 3 Suisses, My Little Paris ou Viadeo, mais aussi des centaines de TPE/PME recrutent déjà via son réseau.  Hopwork annonce enregistrer chaque mois plus de 100 000 euros de chiffre d’affaires (la start-up se rémunère uniquement quand une mission est terminée et payée au freelance, en conservant une commission sur le montant total). Hopwork prévoit déjà de se développer sur le marché européen début 2015 en lançant des versions en plusieurs langues.

Entrepreneurs ou freelances, n’hésitez pas à nous faire part de vos expériences sur ces plateformes ! Répondent-elles à tous vos besoins ? Nous publierons vos réactions dans les commentaires de cet article ou dans de nouveaux articles. A vos claviers !

* Pour aller sur le site HopWork, cliquez ici.