Les métiers de l’immobilier

Le secteur immobilier se divise en 3 grands domaines d’activités :
– les métiers de la production et de la promotion immobilière : constructeur, lotisseur, promoteur, chargé de développement immobilier, monteur d’opérations immobilières, responsable de programme immobilier, prospecteur foncier, architecte etc. ;
– les métiers de la transaction immobilière : négociateur, agent immobilier, mandataire spécialisé (fonds de commerce…), expert immobilier, diagnostiqueur etc. ;
– les métiers de gestion des biens immobiliers : gestionnaire de parc locatif, syndic de copropriété, administrateur de biens, gérant de patrimoine, etc. Ces professionnels exercent principalement leurs activités dans les agences immobilières, les cabinets d’administration de biens, les sociétés immobilières, les sociétés de promotion et de construction, les directions immobilières de grandes entreprises, les offices d’HLM, les cabinets de notaires.

Les agents immobiliers effectuent les opérations d’achat ou de vente de logements, ou de mise en location, les promoteurs réalisent et mettent en vente des logements. Les opérations peuvent porter sur des bureaux, des commerces, des locaux d’activités, et plus généralement l’ensemble du patrimoine bâti. Plus encore, en amont, il faut construire les immeubles, les financer, puis les gérer, veiller à leur occupation et à leur rentabilité, les maintenir en état, les améliorer, réaliser ces biens jusqu’au jour où vient leur démolition. L’État lui-même, les collectivités locales, les établissements publics sont aussi des acteurs de l’immobilier.

Le promoteur constructeur

Il prend l’initiative de réalisations immobilières et assume la responsabilité de la coordination des opérations intervenant pour l’étude, l’exécution et la mise à disposition des usagers de programmes de construction. Il a sous sa responsabilité le suivi des opérations de conception et de réalisation de programmes immobiliers: choix du terrain, définition du programme, composition de l’équipe de maîtrise d’oeuvre, passation des marchés de travaux, suivi de la construction et vente du produit fini. Il peut intervenir indifféremment dans le logement (collectif ou individuel), les bureaux ou les commerces. La promotion privée représente environ un tiers de la construction neuve en France . Les maisons individuelles  pèsent un autre tiers et le dernier tiers est majoritairement le fait des organismes HLM.

Le constructeur de maisons individuelles

Il maîtrise de la conception, la commercialisation et la réalisation de maisons individuelles,  perçoit le prix de la construction et en assume la responsabilité globale.

Mandataire et maître d’ouvrage délégué

Il reçoit du maître d’ouvrage le pouvoir d’accomplir un certain nombre d’actes en son nom, à travers une convention de mandat. Cela peut être, par exemple, un cabinet d’architecte. Il est soumis aux règles de passation des contrats avec la maîtrise d’oeuvre, les entreprises et autres intervenants. Le recours à cette solution est adopté par les maîtres d’ouvrage occasionnels publics ou privés. Les missions sont définies au cas par cas par une convention conclue avec la maîtrise d’ouvrage : par exemple, définir les conditions administratives et techniques selon lesquelles l’ouvrage sera étudié et exécuté, préparer le choix du maître d’oeuvre, gérer le marché de maîtrise d’oeuvre, préparer le choix des entrepreneurs et fournisseurs, gérer les marchés de travaux, etc. La loi relative à la maîtrise d’ouvrage publique (dite loi MOP) précise et limite la fonction de mandataire pour les maîtres d’ouvrage publics.

Le maître d’ouvrage

Il décide de l’opération, définit son programme (objectifs et besoins à satisfaire, contraintes relatives à sa réalisation et à son utilisation), détermine l’enveloppe financière prévisionnelle, conclut les marchés, opère le paiement et réceptionne les travaux. Il peut consentir une délégation d’exercice de sa mission à un mandataire (« le maître d’ouvrage délégué ») ou se faire assister par des « assistants à maître d’ouvrage ».

Le maître d’œuvre

Il est chargé par le maître d’ouvrage de concevoir l’ouvrage, il établit le projet architectural, dirige l’exécution du marché de travaux conclus avec les entreprises, et propose la réception et le règlement des travaux. Le maître d’oeuvre est le plus souvent constitué en équipe, composée de plusieurs personnes : architecte, bureau d’études techniques, ingénieur-conseil, économiste de la construction, etc.