Publicité
Publicité

Recrutement des cadres : confiance et croissance pour la fin de l’année

crédit photo www.axa.ch

Pour Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec, le niveau de confiance des entreprises restant solide, cela présage ue croissance des recrutements de cadres pour les mois à venir, avec toujours des secteurs plus demandeurs que d’autres et aussi des difficultés à trouver les bons profils de cadres. Focus sur les résultats de la note de conjoncture trimestrielle* de l’APEC.

Une solide confiance des entreprises avec 1.8 % de croissance, plus forte que prévue

Une activité mondiale marquée pour cette fin d’année, grâce au commerce mondial à + 5,4 %, le prix du pétrole resté bas, des exportations plus importantes, le tourisme de nouveau très actif, autant de signes positifs, malgré des importations encore élevées. Ce qui amène l’Insee à fixer son anticipation de croissance du PIB à +1,8 %. Cette tendance touche tous les secteurs et plus particulièrement la construction, alors que la croissance de la consommation des ménages ralentit encore. Ces anticipations favorables concernent aussi l’emploi malgré un fléchissement global, le nombre de cadres inscrits à Pôle emploi accusant à nouveau une hausse pour se retrouver à 324 400 fin août 2017.

PUBLICITE

Le moral des entreprises nettement plus optimiste

Le moral des entreprises s’améliore, pour la majorité la situation se stabilise, 1 sur 3 estimant bénéficier d’un environnement économique meilleur, et 1 sur 10 le trouvant dégradé. Le plus optimiste est le secteur de la construction, suivi de l’ingénierie-R&D, du conseil et services, de la banque-assurance. Le commerce-transport, le médico-social, et dans une moindre mesure, l’industrie (56 %) ressentent plus une stabilisation, quant aux entreprises de l’informatique elles font preuve de circonspections.
Lecture associée  Peut-on encore trouver un emploi sur LinkedIn

Les entreprises recrutent malgré les difficultés à trouver les bons profils

6 entreprises sur 10 de plus de 100 salariés interrogées pour le baromètre trimestriel de l’Apec ont embauché au moins un cadre durant le 3ème trimestre 2017. Tous les secteurs bénéficient de cette embellie sauf l’industrie, le conseil et les services aux entreprises, la meilleure progression revenant aux entreprises de la construction qui recrutent tout en rencontrant des difficultés à trouver les bons candidats, et affichent malgré ces handicaps des intentions d’embauche pour les mois à venir. Plus d’une entreprise sur 2 prévoit d’engager au moins 1 cadre avant la fin de 2017, ce qui correspond au même niveau que l’an dernier, plus de 7 sur 10 manifestant leur confiance de réaliser ces embauches.

PUBLICITE

Les prévisions de recrutement par secteur

L’emploi cadre dans l’industrie progresse par rapport au trimestre précédent avec des prévisions de recrutements pour le 4ème trimestre 2017 en progression de 2 points. La construction augmente sur un an et affiche pour le 4ème trimestre des intentions de recruter à + 3 points par rapport l’an dernier. Le commerce et les transports baissent en 1 an, restant plutôt pessimistes quant aux prévisions, à peine 4 sur 10 prévoyant de recruter au 4ème trimestre soit une chute de 11 points. La banque-assurance augmente ses recrutements de cadres, plus de 9 sur 10 en ont engagé au moins un au cours du 3ème trimestre (7 points de progression), et  s’avère plus prudente pour le 4ème trimestre. L’ingénierie-R&D se porte bien, plus de 9 entreprises sur 10 projetant  de recruter au moins un cadre au 4ème trimestre, soit 12 points de croissance, un niveau jamais atteint depuis que l’APEC fait cette étude. L’informatique jouit d’une situation plus favorable cette année avec des recrutements réalisés et des prévisions en hausse de +4. Pour le conseil et les services aux entreprises, le constat est plus contrasté, avec une hausse de 8 points des recrutements réalisés et une baisse des prévisions exprimées.
Lecture associée  Comment réussir votre entretien avec un recruteur

Profils et expériences les plus recherchés

Le cadre commercial s’avère toujours le plus recruté,  44 % des entreprises projettent d’en engager au 4ème trimestre, soit une augmentation de 6%. Ensuite, le cadre le plus recherché est celui du commerce et des transports, de la banque-assurance, suivi des services techniques, de la gestion finance-administration et  des études-R&D. 1 entreprise sur 3 recherche des profils avec quelques années d’expérience et pouvant être rapidement opérationnels, et 8 sur 10 des cadres avec 1 à 10 ans d’expérience. Une hausse de 3% est anticipée pour le recrutement de jeunes diplômés avant fin 2017. La  transformation numérique des entreprises et des administrations (big data, cyber-sécurité…) booste les recrutements de jeunes diplômés, et 6 entreprises sur 10 veulent augmenter leur effectif avec des cadres de 10 à 20 ans d’expérience, et 4 sur 10 avec des cadres de plus de 20 années d’expérience.
Enfin, la difficulté à pourvoir des postes de cadre reste stable d’une année à l’autre, avec une proportion d’abandon constante pour manque de candidatures adéquates. Le cadre le plus difficile à trouver est celui de la production industrielle, des travaux et chantier, des études-R&D et bien évidement du commerce et marketing.

L’Apec, un organisme paritaire pour rapprocher cadres et entreprises

L’Apec, ou Association pour l’emploi des cadres, qui a fêté ses 50 ans l’an dernier est géré de manière paritaire et financée par les cotisations des cadres et des entreprises, auxquels elle apporte des services et des conseils en matière de recrutement et dévolution professionnelle, avec pour mission d’améliorer le fonctionnement du marché de l’emploi des cadres. Tous les deux ans, la Présidence change étant assurée à tour de rôle par un membre du collège patronal et un du collège syndical. Marie-Françoise Leflon assure la présidence jusqu’au 3 novembre 2017 et la direction générale de l’Apec étant assurée par Jean-Marie Marx depuis juillet 2012.  Composé à parité de membres du Medef, de la CPME et de l’U2P et des 5 centrales syndicales représentant les cadres salariés du secteur privé : CFE-CGC, CFDT Cadres, FO-Cadres, UGICA-CFTC et UGICT-CGT , le conseil d’administration définit les orientations politiques dont il confie la mise en œuvre au bureau constitué de .
Marie-Françoise Leflon, présidente,  pour la CFE-CGC
Sandra Aguettaz, Patrick Caré, vice-président et Max Balensi, trésorier pour le Medef,
Christian Clémencelle pour la CGPME,
Jean-Paul Bouchet, 2e vice-président pour la CFDT-Cadres
Marc Cohen-Solal, trésorier adjoint pour l’UGICT-CGT
Françoise Diard, secrétaire adjointe
Eric Pérez pour FO Cadres
et Isabelle Sancerni, secrétaire, pour la CFTC Cadres
*Ce baromètre trimestriel de recrutement cadre a été réalisé à partir d’un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés du secteur privé, avec  une interrogation téléphonique et par internet réalisée en septembre 2017, et à la suite d’une enquête de suivi des offres et de tension de 1 698 entreprises et cabinets de recrutement interrogés en juillet 2017.  Site web  https://www.apec.fr

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x