Publicité
Publicité

Démission d’un bon collaborateur : 4 signes qui doivent vous alerter

*** 3 mn à lire *** Malgré la conjoncture, des études montrent qu’un cadre sur 3 est prêt à changer d'emploi s’il rencontre l’opportunité. Il est donc intéressant pour un manager de savoir comment agir pour fidéliser un bon collaborateur et anticiper sa décision de démissionner. Si vous ne pouvez pas savoir avec certitude qui a l’intention démissionner - a priori le plus souvent le bon sur lequel vous comptez - il existe des signes qui doivent vous alerter sur son projet de partir. Démission d’un bon collaborateur : 4 signes qui doivent vous alerter.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


Des absences au bureau,
courtes et fréquentes

Certes toute demande de congé court ne peut être considérée comme un signe de départ, mais l’absence pour une demie journée ou une journée entière peut correspondre à un entretien de recrutement dans une entreprise ou un cabinet. Les demandes répétées dans une période limitée sont généralement le signe révélateur que quelque chose se prépare. Au risque de devenir suspicieux voire parano, vous ne devez pas considérer systématiquement ces jours passés à l’extérieur comme utilisés pour honorer un rendez-vous de recrutement. En revanche celui qui prétexte soudainement une maladie, alors que les jours précédents il était en parfaite forme, trahit souvent un rendez-vous rapidement fixé.

PUBLICITE

Des changements de comportement

Si le collaborateur commence à se plaindre des conditions de travail de l’entreprise ou de sa propre charge de travail, ou si sa conversation s’arrête lorsque vous vous approchez de son bureau, cela peut être un signe qu’il est en train de se désengager.  Rien ne prouve qu’il est activement en recherche, mais ce type de réaction correspond dans tous les cas à une forme de frustration dont il vaut mieux deviner la cause. Un désengagement se remarque aussi dans son manque d’intérêt pour une réunion, ou son indifférence pour un sujet qui normalement suscite chez lui une discussion animée.

Une augmentation
de son activité sur LinkedIn

Une indication de son intention de rejoindre une autre entreprise provient aussi de son activité sur LinkedIn. En tant que manager, vous avez intérêt à être en contact avec toute votre équipe sur LinkedIn. C’est une bonne pratique qui signe une forme d’appartenance à une communauté, mais aussi un moyen de repérer des signes avant-coureurs que quelque chose se passe dans sa vie : des changements dans son profil, son adhésion à un grand nombre de nouveaux groupes, une augmentation des connexions… autant d’indices qui doivent vous rendre vigilant au quotidien.
Lecture associée  Éléments clés d’un profil LinkedIn qui donne envie de vous contacter

PUBLICITE

Manque de motivation
et perte de productivité

Si vous constatez une baisse de son activité, en qualité ou en quantité, si sa présence au bureau se réduit de jour en jour, ou si sa motivation à s’impliquer dans un projet chute par rapport à son habitude, vous devez bien évidemment vous en inquiéter et valider rapidement que votre pressentiment est fondé. Celui qui va probablement quitter l’entreprise adopte un comportement timide par rapport à tout ce qu’il l’engage  dans le temps, il trouve des prétextes pour refuser une responsabilité ou une mission, et dans tous les cas vous constaterez une baisse de sa productivité ou de la qualité de son travail.
Lecture associée Pourquoi un bon collaborateur démissionne et comment y remédier

Comment limiter les dégâts

Une fois repérée son intention de changer, il est important limiter les effets négatifs, et surtout éviter de le marginaliser voire de l’ignorer. Bien au contraire, mieux vaut se rapprocher de lui et chercher comment vous pouvez l’aider à atteindre ses objectifs. Cette proximité vous informe sur la gravité de la situation, sur la possibilité de le faire changer, et sur votre façon de manager à l’avenir. Sans avoir le pouvoir absolu de savoir qui va partir ou rester, vous pouvez limiter les mauvaises surprises en découvrant chez chacun sa motivation. Travailler plus avec votre équipe, piloter plus en concertation avec chacun les actions et les projets, vous aidera au moment de flottement d’un collaborateur à le réengager. Une bonne réunion peut aussi dissiper un malentendu, corriger une communication pas assez percutante de votre part, identifier sa véritable motivation et ses aspirations professionnelles… et l’amener à changer et à rester.
Lecture associée  Ce que vos collaborateurs ne vous diront jamais

Gratuit : recevez le Digest Hebdo tous les Samedis

Florian de Peyrebrune, Paris

Florian de Peyrebrune, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x