Publicité
Publicité

5 obstacles à surmonter pour réussir le lancement de votre affaire

Vous voilà à votre compte, vous en appréciez la liberté et ressentez en vous une énergie à tout casser. Pour garder cet état d’esprit optimiste et entreprenant, vous devez vous prémunir contre ce qui peut l’affecter. Et bien souvent, les obstacles les plus difficiles à surmonter sont ceux qui viennent de vous. Heureusement il ne dépend que de vous de dominer ces ennemis de l’entrepreneur : l’angoisse de la rémunération, la confiance en soi, la perfection recherchée, une organisation fragile et le surmenage.  

1 – L’angoisse
de la rémunération 

Démarrer votre affaire implique un certain investissement. Vous devez vous lancer et investir sans retour immédiat, de frais d’installation, d’équipements divers, de communication, même si vous entreprenez une activité à partir de votre domicile.  Si vous avez lâché votre statut de salarié, vous vous retrouvé sans revenu régulier ni couverture sociale, sans savoir quand votre entreprise va atteindre son équilibre et pouvoir vous rémunérer convenablement. Cette position de précarité et d’inconnue face à l’avenir peut vous impacter défavorablement, voire vous terrifier et paralyser votre action. Pour vous mettre à l’abri de ces inconvénients, mieux vaut prévenir que guérir et vous ménager une sorte de filet financier qui couvre vos dépenses courantes pendant deux années, le temps pour votre affaire de grandir et de devenir rentable.
L’autre solution revient à cumuler votre job d’entrepreneur avec une activité compatible comme consultant, indépendant dans votre métier de base, ou toute autre activité qui se pratique à temps partiel. Obtenir une certaine sécurité financière est essentiel, cela vous procure la tranquillité d’esprit pour prendre au mieux des décisions pertinentes, plutôt que de céder à la panique de trouver un revenu à court terme.
Lecture associée 10 conseils
d’entrepreneurs expérimentés

PUBLICITE

2 –  La confiance en soi
et la valeur de votre affaire

Votre entreprise a sa propre vie qui ne dépend pas uniquement de vous et de vos actions. Bien sûr, quand elle remporte un succès, vous vous appropriez la paternité, mais lier votre estime de soi aux réalisations de votre entreprise correspond à une démarche hasardeuse. Votre affaire démarre là son rythme, est confrontée à des défis de toute sorte, rate un objectif, et repart tant bien que mal, et cela comme la majorité des startups dont le taux de mortalité est des plus élevés dans les premiers exercices. Vous avez intérêt à dissocier votre propre valeur et confiance en vous de la réussite de vos affaires. Quand une contre-performance vient vous contrarier et vous affaiblir, référez-vous dans ces moments à ce que vous avez réussi et aux aspects positifs de votre vie.

3 – La perfection recherchée
et la procrastination

L’inertie est un des plus grands ennemis du succès. Vous devez faire preuve de rapidité, de réactivité, d’initiative, et si vous attendez d’avoir le plan parfait avant de vous lancer dans l’action, vous sombrerez dans la procrastination. Toute entreprise implique la prise de risques, votre job d’entrepreneur c’est aussi de prendre des décisions sans avoir toutes les informations sur la situation. Si vous attendez que tout soit parfait, vous raterez le coche et resterez marginalisé dans la velléité.
Lecture associée  5 astuces
pour vaincre la procrastination

PUBLICITE

4 – Le manque d’orientation
et d’organisation

Souvent aussi le nouvel entrepreneur se pénalise dans son démarrage par un manque d’orientation. Quand vous êtes salarié, vous devez accomplir des tâches précises, et votre manager vous en tient responsable. Maintenant que vous dirigez votre propre entreprise, vous êtes celui qui donne du sens, organise, et vous oblige à vous dépasser. Pour ne pas être dépassé, faites une liste des activités que vous devez menées par jour, semaine ou mois, et faites preuve de discipline. Si vous avez besoin d’échanger vos idées, de les tester et les jauger, tournez-vous vers un entrepreneur qui a réussi qui peut vous apporter des conseils, un réconfort ou une forme de mentorat.

5 – Le surmenage et le burn out  

Maintenant à votre compte, seul maître à bord, votre temps n’est plus structuré par les horaires et pratiques d’une entreprise. Lançant votre affaire, vous pouvez travaille des journées entières sans horaires précis et sans vous en rendre compte sombrer dans l’épuisement et un choix de vie pas très sain : vous mangez peu ou pas, en tous cas à des horaires irréguliers, ce qui souvent a des conséquences négatives sur votre santé et votre rendement au travail ; vous n’avez peut-être pas le temps de dormir suffisamment, ou le stress des affaires compromet la qualité de votre sommeil, quand à l’exercice vous peinez à lui ménager une plage horaire. Combiner ce mode de vie, l’acharnement au travail et le stress important ne peut que dégrader votre état de santé et compromettre les conditions nécessaires à votre réussite.
lecture associée Comment détecter
les prémices d’un burnout 

Réagissez à cet article

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x